Loading...

1 avenue de la Forêt Noire (Strasbourg)

From Archi-Wiki

1 avenue de la Forêt Noire

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1881
Architecte Otto Back
Structure Immeuble

Date de transformation 1899
Architecte Richard Kuder
Joseph Müller
Agence d'architecture Kuder et Müller
Structure Commerces
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1881
Architecte Otto Back

Immeuble à l'angle de l'avenue de la Forêt-Noire et de la rue Schweighaeuser, qui a déjà une longue histoire.

Sa construction remonte en effet à 1881, date de la demande d'autorisation (le 17 mai) et de l'autorisation de construire (25 mai).

Le maître d'oeuvre est l'entreprise de l'architecte et entrepreneur Otto Back, actif à Strasbourg et à Fribourg en Brisgau.

Le maître d'ouvrage est Jean (Johann / Hans) Treser, qui est décrit comme propriétaire (Gutbesitzer / Eigenthümer).

Une petite recherche dans l'Etat civil numérisé du Bas-Rhin, permet de préciser qu'il était né à Schiltigheim, fils du brasseur Jean Treser et de Salomé Leonhard. Il était par ailleurs époux en premières noces de Salomé Vonseel, et après son veuvage, remarié avec Marie Caroline Doerr. Lorsqu'un fils de sa première épouse se marie à Strasbourg en 1883, ce dernier est lui-même déjà décrit comme rentier !

On n'était donc pas dans le besoin dans cette famille... Il est probable d'ailleurs que Jean Treser, commanditaire du n° 1, avenue de la Forêt-Noire, avait également des biens à Molsheim où il décèdera le 11 août 1888 à l'âge de 55 ans

Pour revenir à l'immeuble d'angle proche de la place Brant, on notera que les voies correspondant à la rue Schweighaeuser et à l'avenue de la Forêt-Noire sont appelées dans les documents d'archive "Canal-Steinthor" et "Kehlerthorstrasse", ce qui est proprement dépaysant. La durée de la construction n'est pas connue, mais il est probable qu'elle se soit poursuivie au-delà de l'année 1881, et qu'elle n'ait été achevée qu'en 1882.

L'année de construction (1881) est inscrite en fer forgé entre les lucarnes de l'angle.

Il en est de même pour les initiales du commanditaire :

pour le prénom, on peut lire, au choix, deux J en miroir (Johann) ou le H de Hans.

pour le patronyme, on lira facilement le T de Treser.

Notons pour finir, qu'a priori, il n'y a pas eu d'emblée à cette adresse une officine de pharmacie.

En tous les cas, on n'en trouve pas trace dans le dossier avant la transformation de l'immeuble en 1899.

Transformation1

Date 1899
Architecte Richard Kuder
Joseph Müller
Agence d'architecture Kuder et Müller

En 1899 a lieu une importante transformation de l’immeuble, avec en particulier l’installation d’une pharmacie au rez-de-chaussée, ce dont témoigne un courrier de l’architecte-entrepreneur Vitus Kirchmann.

Le pharmacien s’appelle Hans Hertel, et les architectes sollicités sont Kuder et Muller, situés avenue de la Forêt-Noire.

L’autorisation de construire est accordée le 1.3.1899. Les plans contenus dans le dossier sont malheureusement dans un état de trop grande fragilité pour pouvoir être utilisés. On se contentera donc du dessin de Kuder et Muller, qui ont conçu l’officine dans un style typique 1900, dont on n' aurait pas idée sans ce dessin, puisque évidemment la vitrine du magasin a encore eu plusieurs fois l’occasion d’être transformée ensuite.

Le premier pharmacien à officier ici était donc Hans Hertel. Adolf Siebeck lui succède en 1904. C’était peut-être déjà le cas auparavant, mais cette fois elle porte son nom actuel : « Pharmacie de l’Université » (Apotheke zur Universität).

Paul Stadler est en place dès 1909, et encore en 1910, comme en témoigne l’en-tête d’un courrier retrouvé dans le dossier du n° 2, rue Schweighaeuser. Willhelm von Langsdorff est le pharmacien en 1911, et on trouve dans le dossier un projet d’enseigne, qui correspond sans doute à cette période.

Vues après 1900

Date environ 1900


Information1

Date environ 1940

Une photo qu'on peut dater d'environ 1940, contenue dans le dossier, montre un projet pour la firme pharmaceutique « Bayer ». A la même période, en 1941, le pharmacien s’appelle Alfred Dahlet.

Information

Date 2015

Vues actuelles de l'immeuble ainsi que de la "Pharmacie de l'Université"

Autres vues sur cette adresse

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Roland burckel

22 months ago
Score 0
J'ai casé les photos "volantes" dans un nouvel évènement. J'éspère qu'elles rsteront en place