Loading...

Personne:Joseph Müller

From Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 19 mars 1863
Métier architecte


Biographie

Architecte de l'éclectisme à Strasbourg.

Peter Wilhelm Joseph Müller est né le 19.3.1863 à Düsseldorf (Allemagne). Il s'est marié le 4.4.1891 à Bad Kösen (Saxe-Anhalt, Allemagne) avec Emilie Friederike Bischof. Quatre enfants naîtront du couple à Strasbourg : 1) Gertrude Erika le 11.2.1892, 2) Katharina Elisabeth Charlotte le 7.7.1896, 3) Skjold Friedrich Ernst le 19.5.1899, 4) Dorothea Sophie Emilie le 29.4.1900. D'après sa fiche domiciliaire, Joseph Müller est venu pour la première fois à Strasbourg en 1889. Il semble aussi d'après ce document qu'il ait quitté l'Alsace et la France en 1920 pour Heidelberg. Sa date et le lieu de son décès ne sont pas connus.

Josef ou Joseph Müller était associé, à partir de 1892, et jusque vers 1906 avec Richard Kuder au sein de la société d'architecture Kuder et Müller. Voir aussi Richard Kuder.

Liste des réalisations de Joseph Müller et Richard Kuder :

- leur propre maison double, aux n° 22 et 24, avenue de la Forêt-Noire, de style néo-Renaissance (1892-1893)

- le n° 22, allée de la Roberstau (1896)

- le Tribunal d'instance de Mulhouse (1899), qui garde les orientations du "picturalisme", tout en préfigurant le Palais des Fêtes

- le musée de Haguenau (1899)

- le Palais des Fêtes, à Strasbourg, effleuré par l'Art Nouveau, et qui fut aussi le premier édifice strasbourgeois en béton armé selon le procédé Hennebique (1900)

- le n° 1, rue de Metzeral, charmante demeure baroquisante (1902)

- le n° 6, rue Pierre Bucher, maison des Etudiants nobles (Burschenschaft), bel hôtel particulier proche du "picturalisme" (1902)

- le lycée professionnel, au n° 14, rue Sellénick (1905)

- l'imposante Cour d'Appel de Colmar (1902-1906), qui marque le retour du néo-baroque.

Après l'interruption de son association avec Richard Kuder, Joseph Müller continue seul dans le sillage de l'éclectisme. Il a laissé notamment l'immeuble plutôt imposant au n° 7a rue Stoeber, encore d'obédience néo-baroque, ainsi que les églises de Sessenheim, édifice reconstruit en 1912, et de Meistratzheim. Celle-ci, entreprise vers 1912, exploite la synthèse flamboyante. La première pierre est posée en 1913, mais en raison de la guerre, la construction prend du retard et la consécration n'a lieu qu'en 1922.

Adresses liées

Association avec Richard Kuder

Adresses liées

Après la fin de l’association avec Richard Kuder

Adresses liées

Personnes liées

Références

Sources

  • Th. Rieger, D. Durand de Bousingen, K. Nohlen, Strasbourg Architecture 1871-1918, Strasbourg, 1991.
  • Fiche domicilaire, cote 602MW523, AVCUS.
  • Etat civil numérisé du Bas-Rhin-Adeloch.
  • Brigitte Parent, Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel, Région Alsace.

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.