Loading...

2a rue Massenet (Strasbourg)

From Archi-Wiki

2a rue Massenet

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1932 à 1933
Architecte Camille (Joseph Michel C.) Rudloff
Eugène Rohmer
Entrepreneur Bartelmebs frères
Feltz
Structure Immeuble

Date de démolition 1944

Date de reconstruction 1947 à 1948
Architecte Eugène Rohmer
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1932 à 1933
Architecte Camille (Joseph Michel C.) Rudloff
Eugène Rohmer
Entrepreneur Bartelmebs frères
Feltz

Immeuble qui ressemble à tous points de vue au n° 3a, boulevard d'Anvers, avec ses deux étages, son avant-corps central orné de pilastres, ses fenêtres du deuxième étage ainsi que sa porte d'entrée pourvus d'arcs cintrés. Cette similarité n'est pas étonnante, car on a affaire aux mêmes architectes et entrepreneurs.

Les ferronneries des balcons, de la porte d'entrée et de la clôture constituent de beaux exemples du style Art déco, courant que l'on peut aussi repérer sur le vase en pierre qui flanque l'entrée. Les immeubles aux n°3a et 3b boulevard d'Anvers et au n° 2b rue Massenet, conçus par les mêmes architectes, ont des décors dans le même style, avec également un vase positionné à côté des portes.

Les architectes sont C. Rudloff et E. Rohmer, associés à l'époque au 24, avenue de la Marseillaise.

L'entreprise de constructions est Barthelmebs Feltz et Frères, située à Huttenheim, près de Benfeld.

Le commanditaire est Edouard Strohl, domicilié 26 rue de Reims, qui était professeur au Gymnase Protestant.

L'autorisation de construire est donnée le 20.4.1932. La réception finale a lieu le 16.5.1933.

On remarquera que, outre le n° 3a boulevard d'Anvers, les mêmes architectes et entrepreneurs ont également construit ensuite le n° 2b, rue Massenet, contigu sur sa gauche. Plus étonnant, le n° 2, rue Massenet, qui est contigu sur sa droite, et qui forme, avec le reste des constructions, un ensemble homogène, a été l'oeuvre d'un autre architecte (M.Th. Scharf), mais l'entrepreneur était cependant toujours Barthelmebs Feltz et Frères.

Comme beaucoup de bâtiments de cette rue, l'immeuble a été endommagé lors des bombardements aériens du 25.9.1944. Une attestation précise même que l'immeuble a été complètement détruit. La reconstruction à l'identique est autorisée par un permis du 26.2.1947 et assurée par le seul architecte E. Rohmer, situé 20 avenue des Vosges, mais toujours pour Mr. Strohl. Fin juin 1948, les travaux sont considérés comme terminés.


Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.