Loading...

2b rue Massenet (Strasbourg)

From Archi-Wiki

2b rue Massenet

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1932 à 1933
Architecte Camille (Joseph Michel C.) Rudloff
Eugène Rohmer
Entrepreneur Bartelmebs frères
Feltz
Structure Immeuble
Courant architectural Art déco

Date de démolition partielle 1944

Date de reconstruction 1947 à 1948
Architecte Erasme Schwab
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1932 à 1933
Architecte Camille (Joseph Michel C.) Rudloff
Eugène Rohmer
Entrepreneur Bartelmebs frères
Feltz

Immeuble à l'angle de la rue Schumann, qui forme un ensemble homogène avec les n° 2a et n° 2 rue Massenet contigus, et même avec le n° 3a boulevard d'Anvers, tous conçus par les mêmes architectes (excepté le n° 2, comme on le verra sur la fiche de cet immeuble), et construits par la même entreprise de constructions (y compris le n° 2). On retrouve en effet une unité de style, avec l'avant-corps central orné de pilastres, les fenêtres du deuxième étage ainsi que la porte d'entrée pourvus d'arcs cintrés, et last but not least, de charmantes grilles Art Déco en fer forgé aux balcons.

Les architectes sont C. Rudloff et E. Rohmer, associés à l'époque au 24, avenue de la Marseillaise.

L'entreprise de constructions est Barthelmebs Feltz et Frères, située à Huttenheim, près de Benfeld.

Le commanditaire est domicilié 7, rue de Zürich, et propriétaire ou gérant de l'Hôtel de Savoie (il s'agit sans doute de l'hôtel qui porte aujourd'hui le nom : Hôtel Aux Trois Roses)

L'autorisation de construire est donnée le 6.6.1932. La réception finale a lieu le 3.10.1933.

Comme beaucoup de bâtiments de cette rue, l'immeuble a été endommagé lors des bombardements aériens du 25.9.1944. La reconstruction des parties endommagées de l'immeuble est envisagée en 1946 par les nouveaux propriétaires. Elle reçoit l'autorisation le 16.7.1947 et les travaux de remise en état sont terminés au 24.7.1948. L'architecte, auteur du projet de reconstruction , est Erasme Schwab, 3 rue Saint-Maurice.

Une note manuscrite contenue dans le dossier précise qu' " il s'agit en l’occurrence de la reconstruction du pignon du côté droit et des 2 pièces y attenant, qui sont détruits à partir du 1er étage. Pas de changement de la disposition à l'intérieur ni aux façades " (24.1.1947).

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.