Loading...

Adresse:2 Rue du Dôme (Strasbourg)

From Archi-Wiki

2 Rue du Dôme, 10 rue des Etudiants (Strasbourg)

Image principale





Chargement de la carte...

Date de construction 1791
Structure Immeuble

Date de démolition environ 1899

Date de construction 1899 à 1902
Architecte Emile Salomon
Structure Immeuble
Courant architectural Néo-rococo

Date de transformation 1959 à 1960
Architecte Paul Widmann
Entrepreneur Urban Famille d'entrepreneurs et d'architectes
Structure Banque

Date de rénovation 2009 à 2011
Structure Immeuble

Date de transformation 2021
Architecte Pierre Saab
Structure Banque
Consultez les 1 actualités de l'adresse


Construction

Date 1791

Immeuble d'angle de deux étages avec une architecture très simple. Selon les recherches de Georges Lorentz, la maison aurait été reconstruite en 1791. Pendant des siècles, elle fut occupée par les pasteurs du Temple Neuf. A la Révolution, elle fut notamment occupée par le professeur en théologie et prédicateur de renom Laurent Blessig1.

1870

Contrairement aux immeubles voisins, la maison n'a pas été détruite lors des bombardements de 1870, comme le montrent les photos ci-dessous. Le plan Villot de 1870 confirme que la maison n'a pas subi de gros dégâts.

Construction2

Date 1899 à 1902
Architecte Emile Salomon


Construction

En 1899, lors des fouilles avant la construction de l'immeuble on a mis à jour un bas relief en grès sculpté qui est aujourd'hui visible au Musée archéologique de Strasbourg3.

Le maître d'ouvrage du nouveau bâtiment est le consistoire de l'Eglise du Temple Neuf4, il a été construit par l'architecte Emile Salomon.

La demande de permis de construire date du 14 avril 1899. Les plans sont signés par Emile Salomon en mars 1899. Le permis est accordé par la Ville le 4 mai 18995. Les travaux sont achevés en 1902.


Des banques pour les locaux commerciaux depuis l'origine

Il semblerait que des banques occupent, au moins en partie, les locaux commerciaux des deux premiers niveaux (rez-de-chaussée et entresol) depuis l'origine.

A la livraison de l'édifice, les locaux sont en partie occupés par la Bank für Handel und Industrie, Darmstädter Bank1,5.

Selon les recherches de Georges Lorentz, en 1919, c'est la Banque Nationale de Crédit et le Comptoir d'escompte de Mulhouse qui occupe les lieux. Après sa faillite, elle est remplacée en 1933 par la Banque Nationale pour le Commerce et l'Industrie (BNCI) qui deviendra plus tard la Banque Nationale de Paris, la BNP1,6.

Au début des années 1940, le local commercial dans l'angle, côté place Broglie, était occupé par la Dresdner Bank7,5,8.

Le commerce à l'angle avec la rue des étudiants était occupé à l'origine et au moins jusqu'à 1912 par le marchand de cigares Th. J. Cussler (voir ci-dessous le papier-entête) 5.

Dans les étages se trouvent des logements et des locaux pour professions libérales.

Description

Architecture à l'influence parisienne, tout comme deux autres immeubles sur la place Broglie. Ce changement d'échelle et de style s'explique par la perspective de l'édifice vers la place Broglie. La façade est rythmée par un ressaut central et par une immense rotonde d'angle, couronnée d'un dôme avec lanterneau qui se tourne ostensiblement vers la place9. Le lanterneau était surmonté d'un amortissement qui a probablement disparu pour des raisons de sécurité.

Photos et cartes anciennes

Documents issu des archives

Photos autour de 2010

Transformation en façade des locaux commerciaux5

Date 1959 à 1960
Architecte Paul Widmann
Entrepreneur Urban Famille d'entrepreneurs et d'architectes

En 1958 le propriétaire de l'immeuble est toujours le consistoire du Temple Neuf. L'occupant des locaux commerciaux est toujours, depuis 1933 la Banque Nationale pour le Commerce et l'Industrie (BNCI). A ce titre elle demande une importante transformation de ses locaux en façade.

La demande de modification de la façade date du 17/06/1958. L’architecte est Paul Widmann. L'Architecte des bâtiments de France (ABF) refuse d’abord le projet tel qu’il est présenté (courrier du 15/09/1958). Les plans sont modifiés en date du 05/11/1958. L'Architecte des Bâtiments de France donne son avis favorable en date du 06/02/195910.

Après quelques échanges le permis est finalement accordé le 7/04/1959. Le projet n’est pas remis en cause, la Ville fait quelques recommandations esthétiques issues probablement de l'avis de l'ABF :

« 1. Le revêtement devra être en pierre de Villebois de taille layée
2. Les parties en aluminium devront être de couleur naturelle pour les saillies et les fonds de teinte bronze médaille »

Les travaux sont achevés en février 1960, ils sont réalisés par l’entreprise Ch. Urban.

Le rez-de-chaussée et l'entresol ont été modernisés selon les goûts de l'époque par un revêtement moderne. Les consoles des balcons du 2e étage (ou 1er si on compte l'entresol) ont été dénaturées également (piquage de la pierre).

En 1966, le BNCI fusionne avec la BNP6, la banque effectue plusieurs changements d'enseigne et transformations mineures de la façade de 1960.

Le contraste est saisissant entre la façade 1900 et la transformation de 1960, ce sont deux époques, deux cultures, qui s'expriment sur une même façade, une bipartition se lisant horizontalement. La façade est revêtue d'un parement en pierre au mépris du grès d'origine, martelé. L'allure des transformations est de style néoclassique, une corniche fait le lien avec les étages. L'entrée principale au centre de la façade donnant sur la rue du Dôme est précédée d'un auvent de forme trapézoïdale en béton, bien visible depuis la rue. Ce type d'auvent, en forme de "casquette" était courant à cette époque, on relèvera par exemple celui de la Tour de Chimie.

Rénovation des façades

Date 2009 à 2011

Des travaux de rénovation des façades en plusieurs phases ont eu lieu entre 2009 et 201111. Les photos des travaux sont visibles dans la rubrique Actualités

Aspect après la rénovation, en 2011-2012

Modification des façades et aménagement intérieur

Date 2021 à 2023
Architecte Pierre Saab

Une déclaration de travaux se trouve sur la façade : réaménagement d'espace intérieur et modification de façade. D'après la perspective du panneau de chantier, les niveaux inférieurs vont retrouver leur aspect d'origine. L'architecte est Pierre Saab, de Troyes12.

On trouvera des détails sur ces importants travaux de rénovation de la façade de l'immeuble vénérable construit par Emile Salomon dans un article de Olivier Claudon, où il est précisé qu'un des objectifs est de faire réapparaître les sculptures de lions, cachées depuis les années 70 / 80 derrière les parements13.

En raison d'un permis modificatif suite à la découverte de surprises lors des travaux de façades, la livraison devrait avoir lieu en mars 2023. La façade retrouvera alors son lustre d'autant, notamment avec ses 6 têtes de lions remplacées au niveau des consoles des balcons par l'entreprise Demathieu et Bard14.

Références