Loading...

Personne:Gustave Buob

From Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 21 décembre 1861
Date de décès 1923
Métier ferronnier d'art


Biographie

Gustave Buob ( 21/12/1861 a Reitwiller, 1923 Landau). Pharmacien de la pharmacie du Cerf et ferronnier d'art, entre 1899 et 1906

Il a dû être un personnage haut en couleur. Fils de Charles Auguste pasteur, il a été aussi tourneur de grenade chez Krupp et...dentiste à Essen, avant 1914, ruiné 1 ou 2 fois, et a fini comme traducteur au tribunal militaire à Landau.

D'après un papier entête daté de 1903 son atelier se trouvait à cette époque au 1a rue des Soeurs à Strasbourg.

Adresses liées

Personnes liées

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

36 months ago
Score 0
Je me suis emmêlé dans les chiffres : j'ai écrit 1886, alors qu'il faut bien entendu lire 1896 !

Wilfred HELMLINGER

36 months ago
Score 0
Bravo Roland, tu as retrouvé le texte qu'a utilisé le contributeur à l'origine de la petite biographie ! C'est bien, car on tient au moins un fil. De mon côté, j'ai cherché un peu dans les annuaires et j'ai bien trouvé le Gustace Buob propriétaire de la Pharmacie du Cerf, mais seulement de 1892 à 1896. Ensuite, on trouve un Gustave Buob qui est "rentier", puis à partir de 1899 seulement on trouve un Gustave Buob, ferronnier d'art, qui s'installera en 1900 au n° 1 rue des Soeurs. L'intérêt de ces recoupements c'est que le rentier et le ferronnier d'art ont bien eu la même adresse de résidence ! J'en conclus que le fil du texte est donc sans doute solide, et qu'il est fort probable que le Gustave Buob, pharmacien, a commencé ses travaux de ferronnerie avant d'ouvrir officiellement son atelier. La preuve c'est qu'il a réalisé les ferronneries du balcon où logeait son frère Jules Buob au n° 7, rue du jeu des Enfants. Or, celui-ci n'y a résidé qu'une seule année (on ne le trouve que dans l'annuaire de 1897). Donc ces travaux ont pu être réalisés dès 1886... Après quoi, Jules Buob, qui a consacré cette année-là à une année de vicariat à Strasbourg, a eu un poste de pasteur à Traenheim, où il restera une trentaine d'années. Bref, après examen, le fil semble tenir bon. Ce que je regrettais c'est qu'il fallait en rechercher la pelote ! Mais tu l'as retrouvée en partie. Merci Roland !

Burckel

36 months ago
Score 0

Burckel

36 months ago
Score 0

On cite Gustave Buob comme pharmacien à la pharmacie du Cerf en 1892, dans un article paru en 1920 dans la revue d'Histoire de la pharmacie (p.189): http://www.p...um_8_26_1360 [archive]

est-ce le même?

Wilfred HELMLINGER

36 months ago
Score 0
Cette "biographie" manque de source. Pour le lecteur qui la découvre, cela paraît difficile à suivre (un pharmacien ferronier d'art, etc...), si l'on ne peut s'appuyer sur rien qui permet d'approfondir.