Loading...

36-38 Rue du Chevalier Robert (Strasbourg)

From Archi-Wiki

36-38 Rue du Chevalier Robert

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1899 à 1900
Entrepreneur Charles Edelmann
Frédéric Schwing
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1899 à 1900
Entrepreneur Charles Edelmann
Frédéric Schwing

Immeubles jumeaux avec un rez-de-chaussée et deux étages, plus un étage mansardé, dont les maîtres d’ouvrage, et sans doute aussi les maîtres d’œuvre, sont les entrepreneurs de Travaux Publics Charles Edelmann et Frédéric Schwing, associés depuis peu dans la rue Silberrath (Silberrathgasse 6a), adresse qui constituait jusqu’à ce jour le siège du seul Charles Edelmann.

On précisera, concernant les deux imeubles, qu’on ne trouve pas mentionné formellement dans le dossier que les deux entrepreneurs sont vraiment les auteurs des plans, mais que cela est plausible et même vraisemblable. L'autorisation de construire pour les deux immeubles est accordée le 20.7.1899. Les travaux sont achevés au 13.11.1900.

En même temps que la construction des deux immeubles, sont édifiés par ailleurs à l’arrière deux buanderies (zwei Waschküchengebäude), respectivement une par immeuble. Ces bâtiments sont conçus et réalisés par l’entrepreneur de la Robertsau R. Gfroerer.

Concernant la répartition des immeubles, Frédéric Schwing est devenu d’emblée l’acquéreur du n° 38, où il s’installe et où il se fera même construire par la suite un petit bâtiment annexe à son immeuble, lui servant de bureau (den Anbau eines Bureau-Gebaüdes), lorsque l’association avec Charles Edelmann touchera à sa fin. L’architecte sollicité pour l’occasion est Gustave Oberthur, l’autorisation et la fin des travaux datant de l’année 1905.

On déduira logiquement que le n° 36 était la propriété de Charles Edelmann, mais sans savoir ce qu’il en est advenu par la suite.

En 1937, le n° 38 est toujours propriété de la famille Schwing, si l’on se fie à un courrier rédigé par un des héritiers Schwing, sur un papier à lettre à en-tête au nom de l’entrepreneur Frédéric Schwing.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.