Loading...

Eglise Protestante (Schiltigheim)

From Archi-Wiki

24 rue Principale

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction environ 1368
Structure Lieu de culte (église, temple, synagogue, mosquée)

Date de extension 1588

Date de transformation 1763 à 1765
Architecte Samuel Werner
Courant architectural baroque

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 19/08/1993
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Eglise Protestante

Date 1763 à 1765
Architecte Samuel Werner


Ancienne chapelle médiévale, un pilier porte la date de 1368. Elle fut agrandie en 1588 puis en 1764 est dotée d'une architecture baroque.

Noter les angelots au dessus des portails nord et sud. Simutaneum de 1736, sur ordre de Louis XV, à 1899 lors de construction d'une église catholique. La sacristie catholique sera démolie en 1900 lors du retour au seul culte protestant.1

Compléments extraits d'une autre source :

Le simultaneum (c'est-à-dire la coexistence de la pratique de deux cultes distincts - ici les cultes protestant et catholique - au sein d'un même édifice), ayant été introduit en 1736, et s'étant maintenu jusqu'en 1898, cela explique le deuxième agrandissement de l'édifice en 1765, sur les plans de Samuel Werner, architecte de l'hôtel de la Fondation Saint-Thomas à Strasbourg. Samuel Werner n'a en fait gardé du bâtiment ancien que les murs et les piliers soutenant le clocher.

Eléments dignes d'intérêt à l'intérieur de l'église :

- une inscription de 1368 sur un pilier, relative au décès de Jean de Wintertur, noble strasbourgeois, propriétaire de l'un des deux anciens châteaux de Schiltigheim.

- un tronc d'aumône de 1717, en pierre et en fer, avec son cadenas solidement arrimé.

- une chaire baroque de 1764 et une table de communion en grès, de la même année, décorée sur les côtés de scènes de la vie du Christ : le baptême, le lavement des pieds et la cène.

- un vitrail de la crucifixion, don de la municipalité en 1924, pour servir de monument aux morts de la Grande guerre. Selon la source précédente, il est l'oeuvre du maître verrier Joseph Ehrismann.

- un tableau du grand peintre local Emile Stahl (1847-1938), membre de la paroisse.

L'orgue de 26 jeux, construit en 1800 par Johann Conrad Sauer a été entièrement restauré par Daniel Kern en 2004-2005.2.

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques3

Date 19/08/1993

Inscription par arrêté du 19 août 1993.

250 ans

Date 7/12/2015

L'église protestante vient de fêter son quart de millénaire dans sa configuration actuelle.

1529: l'église devient protestante.

1736: Louis XV autorise les huit familles catholiques du village à célébrer la messe dans l'église. Le simultaneum dure jusqu'en 1899, date de la consécration de l'église de la Sainte Famille.

1763 à 1765: travaux d'agrandissement.

1779 : le clocher est équipé de deux cloches financées par les deux communautés protestante et catholique. La grande cloche est réquisitionnée en 1917 par l'armée allemande et sera remplacée en 1924.

1800: nouvel orgue.

1823: le presbytère est agrandi.

1923: Peintures intérieures et extérieures ainsi qu'un vitrail réalisé par Joseph Ehresmann, honorant les paroissiens morts pendant la première guerre mondiale.

Après la deuxième guerre mondiale, l'église est restructurée, le choeur est doté d'une grande croix avec le corps du Christ sculpté par un artisan d'Oberammergau, prisonnier de guerre travaillant à Schiltigheim.

1965: ajout d'une troisième cloche et réfection des façades.4


Références

  1. Le Patrimoine des Communes du Bas-Rhin (page 1161
  2. Protestants d'Alsace et de Moselle / lieux de mémoire et de vie, éd. Oberlin / saep, ouvrage collectif sous la direction d'Antoine Pfeiffer, page 159
  3. Mérimée (site internet) Fiche Mérimée PA00125226 [archive]
  4. DNA du 4/12/2015 [archive]

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.