Loading...

Personne:Philippe Grass

From Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 6 mai 1801
Date de décès 12 avril 1876
Métier sculpteur


Biographie

Sculpteur

Données biographiques

Philippe Grass est né le 6.5.1801 à Wolxheim, fils de Louis Grass, garde-magasins des chantiers du canal de Wolxheim et de Christine Schoch. On précisera que Wolxheim est un petit village du vignoble alsacien, où s’était marié et installé le grand-père paternel de Philippe Grass, à savoir Joseph Grass, un tailleur de pierres, originaire d’Autriche1.

(N.B. : le renseignement concernant la naissance de Philippe Grass est donné par la plupart des sources, mais on trouve aussi la date du 1.5.1801. Le problème est que l’acte de naissance n’est pas à trouver à Wolxheim, et à aucune de ces deux dates. La première date, correspondant à celle du 16 floréal an IX du calendrier révolutionnaire, on peut se demander si ces circonstances peuvent expliquer le déficit de l’acte en question, ou s’il y a une autre raison, comme le déplacement du couple lors de l’accouchement, etc… Il n’ a pas été possible de l’établir jusqu’à présent).

Philippe Grass est resté célibataire.

Il est décédé le 12.4.1876 à Strasbourg, au n° 31, quai des Bateliers (et non pas le 9.4. comme l’écrivent plusieurs sources) 2.

Carrière artistique

Il a été l’élève du sculpteur Landolin Ohmacht à Strasbourg en 1817, puis il partit pour Paris, où il a suivi les cours de Bosio de 1823 à 1829. David d‘Angers et Rude furent ses grands modèles. Il a débuté au Salon de Paris en 1831 avec Icare essayant ses ailes, œuvre coulée en bronze en 1855 et disparue en 1870 à Strasbourg.

Jusqu’en 1873, il exposa régulièrement des portraits comme ceux d’Ohmacht, son maître, de Jean Baptiste Schwilgué, du maire Schutzenberger, du docteur Kuss, des scènes mythologiques comme celle du Centaure Nessus léguant sa tunique à Déjanire en 1833, des scènes de genre comme La jeune Bretonne 1839, inspirée par un roman d’E. Souvestre. En 1835, pour Suzanne surprise au bain, il obtint une médaille de 2e classe.

La même année, il devint statuaire à ‘Œuvre Notre-Dame à Strasbourg, succédant à Vallastre pour réparer les destructions iconoclastes de 1793 ; (…) A Strasbourg, son Kléber triompha des 19 maquettes présentées. Il réalisa aussi la statue en pied du préfet ;;Lezay-Marnésia, les reliefs en bronze pour le monument du général Abatucci à Huningue. (…)

Sa carrière à l’œuvre Notre-Dame lui demanda modestie et adaptation. Il n’avait jamais travaillé le grès et a restauration se devait fidèle. Il débuta par une création Sabine représentant la fille présumée d’Erwin de Steinbach, et qui se trouve à gauche du portail sud de la cathédrale.

Pour les restaurations tant extérieures qu’intérieures, il adopta le style appelé néo-gothique pour un art officiel qui se voulait moral et spiritualiste. On lui doit à l’extérieur : la Vierge du trumeau du portail central (1843) modifiée par Stienne, la restitution du Jugement Dernier du beffroi (1846), la restauration de l’Ascension de la galerie du beffroi (1850), des statues équestres et des évêques des contreforts ;

A l’intérieur, il réalisa saint Jean et saint André pour les chapelles su même nom et remplit les niches de celle de Saint-Laurent.

Pour la chapelle Sainte-Catherine, il sculpta un Saint Florent et d’autres saints locaux, n’ayant pas pour autant renoncé à sa carrière parisienne puisqu’il garda son atelier rue de Vaugirard, jusqu’en 18753.

Depuis 1865, il était chevalier de la Légion d'honneur.

Ami de l'écrivain breton Émile Souvestre, c'est lui qui réalise le portrait figurant sur son tombeau au cimetière du Père-Lachaise à Paris.

Liens externes

- Article sur Wikipédia Biographie sur Wikipédia [archive]

- Autre biographie sur le site des amis de l’écrivain Emile Souvestre des d'amis de l'écrivain breton Emile Souvestre [archive] par Marie-Françoise Bastit-Lesourd

- - Site Wikiphidias-L’Encyclopédie des sculpteurs français du XIVe au XIXe . Liste de ses oeuvres sur le site www.wikiphidias.fr [archive]

Adresses liées

Références

  1. Site Geneanet : https://gw.geneanet.org/lulu551?lang=fr&pz=lucien+francois&nz=laverne&ocz=0&p=philippe&n=grass [archive], consulté le 04/12/2018)
  2. Etat civil numérisé du Bas-Rhin-Adeloch
  3. Janine Carpentier, in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 13, page 1271, dont nous retranscrivons quasiment le texte mot à mot, à l’exception de la bibliographie sur laquelle s’est appuyée l’auteure de cette riche biographie. Qu’elle soit vivement remerciée ici !

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

Loading comments...