Loading...

Rue du Vingt-Deux Novembre (Strasbourg)

De Archi-Wiki

Rue du Vingt-Deux Novembre

Image principale
Chargement de la carte...

Date de démolition 1910
Structure rue

Date de construction 1912
Structure Immeuble
Consultez les 4 actualités de l'adresse

Historique du nom de la rue1

Date 1912

1912: Neue Strasse (rue Neuve)

1919: rue du 22 Novembre (en souvenir de l'entrée triomphale des troupes françaises le 22 novembre 1918, avec le général Gouraud en tête)

1940: Strasse des 19. Juni (rue du 19 juin) (jour d'entrée des troupes allemandes en 1940)

1945: rue du 22 Novembre

Nejstross (alsacien)

Rue Neuve réalisée de 1908 à 1915, elle a été dénommée par le conseil municipal le 31 mai 1919, rue du 22 novembre2

Note

Photo ci-dessous une photo issue de la BNU [archive] vers 1942 (par J. Manias). Sur cette photo on voit l'enseigne du magasin "Union"i pendant l'occupation de 1940 à 1944. (pour en savoir plus).

Grande percée

Date 1910

La rue du 22 novembre. Exemple d'une des grandes percées que connut Strasbourg en 1910. Les travaux reprirent après la fin de la première guerre mondiale.

Avant la création de cette large rue, il y avait de nombreuses maisons alsaciennes, telles que celles dans la petite France actuelle. Le charme pittoresque des maisons a été enlevé.

A l'époque ces grands travaux avaient été justifiés pour des raisons de sécurité et de propreté.

Les habitants ont été déplacés dans la cité jardin du Stockfeld créée à cette occasion.

Construction

Date 1912

Après les démolitions, de "grands immeubles" furent construits jusqu'à l'église Saint Pierre le Vieux.

Le tram circulait encore dans cette rue jusqu'au milieu des années 1950.

Rue piétonne

Date 1994

la rue est devenue piétonne entre la rue des Francs-Bourgeois et la rue du Fossé des Tanneurs en 1994.

Rue piétonne (suite)

Date 27/4/2018

La rue, qui était déjà réservée aux piétons depuis la rue des Francs-Bourgeois jusqu'à la rue du Fossé des Tanneurs, est aussi réservée aux piétons depuis l'intersection avec la rue Gustave Doré jusqu'à l'église Saint-Pierre -le-Vieux (depuis fin avril 2018)3

Autres vues sur cette adresse

Vues prises depuis cette adresse

Références

Contribuez aussi à cet article

Commentaires[modifier | modifier le wikicode]

Vous n'êtes pas autorisé à publier de commentaire.


Raphael PROT

Il y a 15 mois
Pointage 0

Détails sur la rue et sentiment relayé par la presse:

"Les travaux de la « Grande Percée » commencent en 1912 dans la Grande rue de la Grange. La démolition des constructions le long du nouvel axe se fait en moins d'une année. Comme nous l'avons vu précédemment, il n'y a pas à cette époque la volonté de garder un quelconque édifice qui pourrait avoir des traits historiques remarquables. Tout est démoli comme prévu dans les plans de la ville, malgré un sentiment de désolation. En effet la presse locale relaye le sentiment de la population : « La population est hantée par le spectre de la grande percée de la rue. Son meurtrier, griffant avec une cruauté implacable les vieilles maisons, enfonçant ses griffes de fer toujours plus profondément dans le cœur de Strasbourg ». La même année sortent de terre les premières constructions dans cette « Neue Strasse »"1

(1870-1939), AVCUS 154 MW20, Dernières Nouvelles, édition allemande. Traduction.

Autre chose:

Le côté impair de la rue a conservé treize bâtisses anciennes, la nouvelle rue s'alignant sur ce côté de l'ancienne Grande rue de la Grange. Ainsi les constructions du numéro 23 au numéro 45 sont pour moitié encore visibles aujourd'hui*.

*Sept immeubles ont disparu suite aux bombardements américains du 24 août 1944.2

(1870-1939),
  1. Strasbourg, réaménagement urbain de l'ancienne forteresse au tournant du 20ème siècle
  2. Strasbourg, réaménagement urbain de l'ancienne forteresse au tournant du 20ème siècle