Loading...

Revision history of "Adresse:21 quai Zorn (Strasbourg)"

From Archi-Wiki

Diff selection: Mark the radio boxes of the revisions to compare and hit enter or the button at the bottom.
Legend: (cur) = difference with latest revision, (prev) = difference with preceding revision, m = minor edit.

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Sylvie schlatter

31 months ago
Score 0
j'ai travaillé au Home des Institutrices de 1984 à 1991 d'abord en tant qu'aide ménagère puis en tant que gérante .C'était à l'époque une maison de retraite qui appartenait à l'association du home des institutrices et qui accueillait prioritairement des institutrices retraitées mais aussi d'autres pensionnaires uniquement des dames ! Le seul homme de la maison était Monsieur Schleifer Henri qui en était le comptable .La présidente de l'association était à l'époque Melle Solt .Le Home avait été crée à l'origine pour héberger les institutrices retraitées qui se retrouvaient souvent sans famille car il leur était interdit de se marier. Ces dames pouvaient venir avec leurs meubles .Nous gardions néanmoins 3 ou 4 chambres dites de "passantes" donc meublées pour accueillir des pensionnaires pendant des laps de temps réduits . Je me souviens de quelques pensionnaires qui avaient passé plus de vingt ans au Home ! Au rdc, se trouvait la salle à manger qui accueillait 4 tables de 6 personnes mais nous montions aussi des plateaux aux étages ! Une fois par mois une messe ou un culte étaient dits dans la véranda . C'était un peu comme une grande famille, une maison de retraite à taille humaine ! 28 ou 30 pensionnaires, 9 personnels ! 10 jours de travail, 4 jours de libre !

B Magnin-Landreh

50 months ago
Score 0

Dans le hall sur lequel s'ouvre la porte d'entrée à l'angle de la rue Sabine et du quai Zorn, une plaque commémore l'inauguration du Home des institutrices par une princesse de la famille impériale, si ce n'est l'impératrice elle-même.

Le Home est resté longtemps une maison de retraite pour les institutrices jusqu'à devenir une maison de retraite pour les diaconesses.