Loading...

12 quai Saint Jean (Strasbourg)

From Archi-Wiki

12 quai Saint Jean

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction environ 1750
Structure Immeuble

Date de démolition environ 1880

Date de construction environ 1880
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction

Date environ 1750

Première mention de cette adresse en 17651. Nouvelle construction après 18701.

Le bâtiment préexistant possède deux étages et un troisième étage mansardé, il a probablement été édifié au XVIIIe siècle.


Maison du sculpteur André Friedrich

Le sculpteur André Friedrich habite à cette adresse à partir de 18371. Il y avait le buste en plâtre du Général Kléber dans une niche de la façade1. Ce buste servait d'enseigne au sculpteur André Friedrich (1798-1877), qui naquit à Ribeauvillé et vint se fixer à Strasbourg en 1826 où il débuta par deux bas-reliefs en marbre blanc qui ornent le baptistère de l'église Saint Louis2.

Nouvelle construction3

Date environ 1880

Immeuble de quatre étages ont le dernier est mansardé. Au troisième étage se trouve un balcon filant. Les linteaux des fenêtres sont dotés d'ornements gravés et les garde-corps sont très ouvragés. Les vantaux de la porte cochère sont soigneusement sculptés avec des dragons, des mascarons et des têtes de lions et sont munis de riches ferronneries.

Une aile en retour d'équerre longue de sept travées de fenêtres donne sur la cour à l'arrière.

Ouverture du dossier de la Police du Bâtiment en 1880 (dossier non consulté).



Human Frontier Science Programme Organisation

Date 5/2/2011

Cet immeuble abrite l'Human Frontier Science Programme Organisation, mais cet organisme risque de quitter Strasbourg car la France n'a toujours pas payé sa contribution pour 20104.

Dans ce même article des DNA du 05/02/2011 il est également question du départ d'un autre organisme, la Fondation Européenne pour la Science.

Information

Date 15/1/2012

Les DNA du 15/1/2012 nous apprennent que l'Etat Français avait versé une dotation pour 2012 pour apurer en partie ses comptes5.

Références

  1. a b c et d Seyboth Das Alte Strassburg (Livre) - Seyboth, Adolphe, Das alte Strassburg, vom 13. Jahrhundert bis zum Jahre 1870; geschichtliche Topographie nach den Urkunden und Chroniken, bearb. von Adolph Seyboth, Strasbourg, J.H.E. Heitz (Heitz & Mündel),1890, p.272
  2. Strasbourg historique et pittoresque depuis son origine jusqu'en 1870 (Livre)
  3. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque)
  4. DNA du 5/2/2011 [archive]
  5. DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace (journal quotidien)

Lien externe

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

60 months ago
Score 0
Il y a malentendu, Roland. Ce que je signalais c'est que Seyboth écrit que le sculpteur André Friedrich habita à cette adresse à partir de 1837. Or, d'après l'acte de naissance de sa fille née en 1834, il habitait déjà à cette adresse en 1834. Mais tu vois que c'est sans importance ! Plus important est le commentaire que j'ai écrit tout en bas de l'adresse. Comment se fait-il qu'il n'y ait aucun événement "construction" à cette adresse, ce qui serait quand même logique...

Roland burckel

60 months ago
Score 0
Non, Seyboth ne se trompait pas, puisqu'il indique que cette adresse existait déjà en 1765.

Wilfred HELMLINGER

60 months ago
Score 0
Je constate qu'il n'y a aucun événement "construction" à cette adresse, ce qui n'est guère logique, puisqu'on a bâti ici au moins à deux reprises. Peut-être cela vient-il de l'absence d'information à ce sujet. Mais ne peut-on pas simplement donner dans ce cas une hypothèse de date de construction ? Je me souviens d'avoir ouvert un jour le dossier, qui débute en 1880, mais j'étais déçu, car l'immeuble actuel existait déjà, et le dossier s'ouvrait sur une demande d'autorisation datée du 11 septembre 1880 de l'entrepreneur Albert Lohmiller pour rehausser l'immeuble d'un étage. C'était déjà un indice qu'il pouvait éventuellement être le maître d'oeuvre de l'immeuble déjà en place. Mais cela m'avait inspiré le doute, car à voir cet immeuble aujourd'hui, ces travaux auraient été exécutés à la perfection, puisqu'on ne se doute de rien. J'ai donc laissé tomber, ne sachant pas ce qu'il en était en réalité. En effet après 4 petits documents manuscrits datant de 1880 contenus dans le dossier, on sautait ensuite directement à 1909...

Wilfred HELMLINGER

60 months ago
Score 0
Donc, d'après l'hypothèse que je viens d'émettre, Seyboth aussi se trompait déjà ! Car selon mon hypothèse, Amélie, fille d'André Friederich est bien née dans la maison qui existait ici en 1834 !

Wilfred HELMLINGER

60 months ago
Score 0
Je confirme mon hypothèse : André Friederich s'est probalement installé ici dès son retour à Strasbourg, en 1826. En 1834, sa fille Amélie naît au n° 56, quai Saint-Jean. Le n° 56 est ensuite devenu le n° 21, puis après les grands changements de numéros des années 1850, le n° 21 est devenu le n° 12... En utilisant la machine à explorer le temps, on peut donc imaginer la niche avec le buste de Kléber sur la façade...

Wilfred HELMLINGER

60 months ago
Score 0
L'histoire est jolie, mais je vois mal où cette niche aurait trouvé sa place sur la façade de cet immeuble... Cette histoire concerne donc sans doute la façade de l'ancien immeuble qui occupait cette place. Le sculpteur André Friedrich habitait en effet effectivement au n° 12 quai Saint-Jean depuis au moins 1856. En 1877, l'année de sa mort, il était même le propriétaire de l'immeuble où il résidait. Il est donc probable que l'immeuble actuel date d'après sa mort, vers 1880. A titre de comparaison, le n° 10 date de 1883...

Roland burckel

60 months ago
Score 0

je n'ai retrouvé qu'un résumé de l'article des DNA mais il confirme ce que j'avais écrit:

http://archi...on&a=lst [archive]

Fabien Romary

60 months ago
Score 0

Merci pour cette information.

Roland: c'est toi qui a ajouté l'information provenant des DNA. Pourrais tu faire des recherches et voir si il y avait bien une erreur dans le journal. J'ai un doute car tu fais référence au même article sur la fiche de l'ESF (DNA du 05/02/2011).

Aw2mw bot

60 months ago
Score 0

Il n'a jamais été question pour HFSP de quitter Strasbourg. Il y a eu une confusion avec la Fondation Européenne de la Science ESF.

HFSP fête cette année ses 25 ans d'existence à Strasbourg et se félicite d'avoir attribué des subventions de recherche à des milliers de scientifiques dans le monde et plus particulièrement à 23 lauréats du Prix Nobel.