Loading...

Edito:Compte-rendu de la rencontre sources et contenus du 18 avril 2012

From Archi-Wiki

20/04/2012

Actualité Compte-rendu de la rencontre sources et contenus du 18 avril 2012.jpg

Lieu : Amphithéâtre de l’Hôtel de Région (une trentaine de participants)

1 Intervention de Fabien Romary président fondateur d’Archi-Strasbourg :

Pourquoi et comment contribuer ?

Actualité Compte-rendu de la rencontre sources et contenus du 18 avril 2012 - 3 400.jpgAprès avoir salué l’assistance, Fabien Romary annonce l’objet de la rencontre: parler des sources et du contenu du site qui inventorie les lieux et bâtiments de la ville.

Pour poursuivre la tâche entreprise, le site a besoin de nouveaux contributeurs.

Fabien Romary, avec des exemples, nous raconte comment le site est né. Pour garder en mémoire les changements qui s’opéraient dans son quartier, il crée en 2003 un blog. L’idée de partager photos et infos transforme, en 2008, le site mono utilisateur en site collaboratif Archi-Strasbourg.

À ce jour, 6400 bâtiments, soit 1/3 de la ville sont recensés. Le site ne fait pas de sélection selon le style ou l'époque.

Archi-Strasbourg est dans la même démarche que l’Inventaire de la Région Alsace pour la Neustadt, mais à l’échelle de la ville : " mieux la connaître, pour mieux la préserver et la valoriser ". Le site n’est pas passéiste et s’intéresse aussi aux projets et bâtiments récents.

Archi-Strasbourg participe au développement de la connaissance.

Les façons d’apprendre sont de plus en plus multiples et pas seulement dans le cadre du système éducatif. Internet est une des nouvelles formes d’apprentissage pour "faire connaissance”, apprendre et découvrir…

Archi-Strasbourg s’inscrit dans une Education populaire.

Fabien Romary choisit le terme de populaire comme un terme noble. Le site est populaire car ouvert à tous, il est accessible gratuitement. Populaire ne veut pas dire amoindri. Cela correspond à un contenu dont l’accès est ludique avec des commentaires, des photos, des liens et des renvois vers des sources en ligne.

Contenus.

Les entrées sur le site sont multiples : le style de bâtiment, l’année de réalisation, l’architecte… Un moteur de recherche relié à une base de données permet d’affiner les recherches. L’apparente simplicité du site cache une base de données complexe et organisée. Son contenu veut être de qualité, exigeant quant aux sources d’information.

Le site est collaboratif, on n’est pas obligé d’y écrire tout un article, on peut contribuer simplement en corrigeant un terme. Le contenu est modifiable par tous, comme Wikipédia [archive], sous réserve de créer un compte gratuit. Le contenu est modéré par les autres contributeurs qui peuvent corriger ce qui est inexact, mais aussi par des modérateurs qui suppriment les contenus farfelus ou non vérifiés.

Pour avoir du contenu, il faut des contributeurs. Les visiteurs du site : internautes, étudiants, professionnels travaillant à l’Inventaire de la Région, aux Archives, enseignants en architecture, histoire et histoire de l’Art peuvent contribuer comme pour écrire un ouvrage collectif sur Strasbourg. Archi-Strasbourg a besoin de contributeurs professionnels.

Archi Strasbourg est une autre façon de tenir à disposition l’information, sans faire concurrence aux institutions existantes mais en les complétant. Dans l’idéal, le contenu pourrait tendre vers la synthèse de sources diverses existantes

Sources.

La condition pour ajouter des informations, c’est de vérifier ses sources et de les citer avec précision. (cote du livre, édition et n° de page,cote de document,…)

Si on n’est pas sûr de l’information, on la met en commentaire.

Les sources sont nombreuses : documents anciens, archives de la ville, livres, sites Internet, visites guidées…

Recherche et développement.

Archi-Strasbourg a besoin d’évolutions technologiques pour être accessible en différentes langues, développer les biographies d’architectes. Cela nécessite un budget.

Cette année, Archi-Strasbourg a participé à un concours organisé par la ville de Strasbourg. Elle est lauréate pour son projet de développement d’une version smartphone et recevra les 2/3 de la somme nécessaire à ce développement .

Il reste à trouver 12000 euros [archive]. Notre association n’est pas riche car l’accès au site est gratuit. Il lui faut faire appel à la générosité des adhérents, des visiteurs du site et à des mécènes.

En conclusion, Archi-Strasbourg a besoin de l’énergie des contributeurs et des institutions pour créer une source d’information sur notre ville riche de son passé mais aussi ville en mouvement.

2 Intervention de Laurence Perry, conservateur en chef du patrimoine, directrice des Archives de la ville.

Présentation des sources des Archives de la ville avec une ouverture sur les Archives avant la Révolution.

[Image:4_400.jpg [archive]]La création de la Communauté Urbaine en décembre 1966 a considérablement augmenté la production d’archives, déjà accrue par les nouveaux moyens de production et de reproduction des documents. En 2001, le service des Archives de la Ville [archive] et de la Communauté Urbaine est créé. Les Archives de la ville intègrent en 2004 le nouveau bâtiment 32 route du Rhin. Le service poursuit son travail de cotation, de numérisation des fonds, de conservation : (conditionnements adaptés, conditions de stockage, restauration, supports de consultation), 1000 ans d’archives. Lieu de consultation, lieu de recherches, lieu d’expositions (La grande percée – les jardins strasbourgeois du Moyen Age à nos jours…) avec édition d’ouvrages, c’est aussi un service éducatif.

Dans un premier temps, recherche aux Archives sur le site intranet puis consultation des dossiers sur place. Le projet des Archives serait de permettre la recherche et la réservation des archives à consulter pour une date choisie, à partir de chez soi, mais pour une consultation aux Archives (comme fonctionne la BNU).

La présentation de Madame Perry est illustrée d’exemples avec photos projetées sur le grand écran de l’amphithéâtre. Télécharger le powerpoint diffusé [archive].

Les sources les plus consultées aux Archives dans le domaine des bâtiments sont: Police du bâtiment - Plan Blondel numérisé - Cadastre napoléonien numérisé - Atlas des rues (dont la numérisation est en cours) mentionnant les changements de numérotation des maisons, La ville de Strasbourg a eu un architecte de la ville dès le 16è.

Registre des populations en plusieurs volumes, organisés par rues, dénombrement des logements 1918 - Dossier de conciliations des loyers avec description de l’immeuble.

Commissions municipales des bâtiments : autorisation d’ajout d’un oriel par exemple, fixation du loyer… Et d’autres exemples…

La recherche sera plus ou moins aisée selon l’existence ou non d’un index.

Strasbourg historique et pittoresque de Seyboth Les Archives conservent un important fonds de photos sur divers supports :

Fonds Blumer - Fonds de l’Office des statistiques qui photographiait les grandes réalisations de la ville - Fonds '1003W', campagne de photographies par les occupants nazis.

Sources notariales : Chambre des contrats (minutes notariales) actes de vente mais pas d’index et documents rares en français - Inventaires après décès.

La présentation de Madame Perry donne envie de franchir le seuil des Archives et d’aller au-delà de la visite pour les intéressantes expositions.

Initiation au site Archi-Strasbourg pour de futurs contributeurs.

Fabien Romary va réaliser en direct différentes interventions sur le site. L’exemple est directement visible sur le grand écran : Comment entrer sur le site - Ajouter un commentaire - S’inscrire pour contribuer [archive] - Entrer une nouvelle adresse - Ajouter une photo - Modifier un article (événement) - Ajouter un lien - Faire une recherche selon critères [archive].

Des fiches explicatives sont prêtes pour aider les contributeurs :

Mise en route [archive] - Procédure pour ajouter un événement [archive] - Procédure pour ajouter une image [archive] - Procédure pour ajouter une adresse [archive]

La rencontre se termine 2 heures 30 plus tard après un échange suite à quelques questions. Les réponses permettent de repréciser la neutralité du site qui n’est pas militant, les limites géographiques, la taille des photos et leurs limites d’emploi.

D'autres photos prisent lors de cette soirée :


Actualité Compte-rendu de la rencontre sources et contenus du 18 avril 2012 - 1 400.jpg

Actualité Compte-rendu de la rencontre sources et contenus du 18 avril 2012 - 2 400.jpg

Crédit photos : Olivier Rebmann