Loading...

Maison Hummel (Strasbourg)

From Archi-Wiki

103 Grand Rue

Image principale
Chargement de la carte...

Date de extension environ 1900

Date de rénovation 9/1/2016
Architecte M2V3
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Zum Kretzen1

Date 1316 à 1564

En 1316, la maison qui était mentionnée à cet endroit s'appelait "Zum Kretzen", probablement dérivé du nom de famille Kretz, et cette appellation perdura jusqu'en 1564. Elle fut la résidence de plusieurs Ammeisters, Henri Baumgartner qui remplit cette fonction en 1601, 1607 et 1613 ; puis Christophe Staedel qui fut Ammeister en 1630 et 1636. (Source Seyboth)

Maison Hummel2

Date 1722
Ferronnier d'art Sigismond II Falkenhauer

Immeuble construit en 1722, pour Jean Kornmann, marchand, et Marie Elisabeth Leo3.

Le couple s'était marié le 5 décembre 1703 en l'église Saint-Nicolas. Johannes Kornmann était commerçant et bourgeois de Strasbourg, fils de Peter Kornmann, commerçant et bourgeois de Strasbourg. Maria Elisabeth Leo était fille de Andreas Leo, conseiller de gouvernement des comtes de Hanau-Lichtenberg, à Bouxwiller (Hochgräflich Hanau Lichtenbergischen Regierungs Raths zu Buxweiler) et de Martha Dorothea Von Loess.

Cet immeuble vaste maison bourgeoise qui est presque un hôtel, qui a subit de nombreuses transformations après être passé dans les mains de propriétaires de plusieurs grandes familles patriciennes de la ville : les Baumgartner, les Staedel et les Wurmser. Le rez-de-chaussée, tel que nous le voyons, peut dater des années 1735-1740. Le portail est placé dans l' axe de la façade ( où il y avait, au 16e siècle, un oriel ).4

Dans " Strasbourg secret " on peut lire :

"Le cintre arqué est surmonté d'un fronton curviligne à multiples moulures. Il repose sur deux pilastres au décor d'entrelacs et de feuillages, surmontés de grosses consoles aplaties et couronnées de panier fleuris."

Les fenêtres ont des grilles en miradors du rez-de-chaussée composées de tiges de fer verticales, incurvées alterntivement à droite et à gauche juxtaposées et réunies par des agraphes qui forment un treillage ondulé selon un procédé bien connu, au 17e siècle, dans la ferronnerie française. En guise de fronton, ces grilles portent un assemblage de courbes et de contre-courbes, plaquées d' ornements, en tôle repoussée, inspirés par l' ornementaliste français Bérain ( feuillages; cornes d' abondance avec fleurs; buste de femme; baldaquins surmontés d' une statuette drapée ). Ce magnifique ensemble de ferronnerie ainsi que les grilles des soupiraux sont l'oeuvre du ferronnier d'art Sigismond II Falkenhauer; on retrouve pratiquement les mêmes à l'hôtel Marabail, 15,rue de l'Arc-en-ciel.5

Sur le portail on peut lire " J G. Hummel Patés de foies gras".

Il était assez rare à cette époque de graver son nom et son métier à l'entrée de son établissement.

L'inscription a presque disparu, a t-elle été enlevée ou est-elle en train d'être rénovée ? En 2007 elle était encore largement visible

Extension

Date environ 1900

Dans la cour on trouve une très belle extension 1900, avec marquises et portes ouvragées.

Depuis la cour, on aperçoit une tour polygonale avec créneaux qui semble d'origine médiévale.

On peut aussi admirer une belle fontaine de style baroque.

Projet de rénovation

Date 9/1/2016
Architecte M2V3


Autres vues sur cette adresse

Références

  1. Seyboth - Strasbourg historique et pittoresque (Livre)
  2. Strasbourg Secret (Livre)
  3. Maisons de Strasbourg [archive]
  4. Connaitre Strasbourg ( page 163 - 164
  5. Connaitre Strasbourg 1988 ( page 164

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.