Loading...

Grand Séminaire (Strasbourg)

From Archi-Wiki

2 rue des Frères

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1464
Structure Fontaine/puits
Courant architectural Gothique

Date de construction 1768 à 1772
Architecte François-Simon Houlié
Joseph Massol
Paulinier
Structure Immeuble
Courant architectural Néoclassique
Louis XVI

Date de rénovation 2/2012
Architecte J. Rizzotti

Classement Monument Historique 26/4/1939
Consultez les 1 actualités de l'adresse


Bruderhof1

Date environ 1100

Le Bruderhof, situé derrière la Cathédrale (voir détail du plan Morant de 1548), a été élevé sur les ruines de l'ancien Bruderhof où vivaient des chanoines réguliers sous le nom de Frères de Notre-Dame d'où leur maison a pris le nom et que la rue a conservé. C'est un vaste ensemble de bâtiments qui existe depuis le XIe siècle environ et qui comporte entre autres une intendance, une boulangerie, un réfectoire, une école, une chapelle et un cloître. Celui-ci est en mauvais état et des projets de reconstruction existent en 1521 et seront partiellement réalisés2,3.

Après le rattachement à la France les bâtiments sont démolis et le Séminaire est construit.

Grand Séminaire

Date 1768 à 1772
Architecte François-Simon Houlié
Joseph Massol
Paulinier

L'édifice a été conçu par l'architecte François-Simon Houlié, qui signe les plans en 1769. La façade possède déjà un dépouillement néoclassique4. Adolphe Seyboth indique que la construction s'est faite entre 1768 et 1772 par Massol et Paulinier, architectes du Grand Chapitre et de l'Eveché5. Ce sont probablement les architectes qui ont effectué le suivi des travaux.

Le Séminaire possède une riche bibliothèque qui conserve entre autre un livre de plans et une maquette du Grand Séminaire de l'architecte François-Simon Houlié.

Des travaux d'entretien du bâtiment ont été assurés par la suite par l'architecte Charles Morin6, sans que nous n'ayons d'information plus précise concernant la date des travaux, ni leur ampleur.


Façade sur la rue des Frères

Façade sur la rue des Ecrivains

La façade sur la rue des Ecrivains semble moins austère que celle donnant sur la rue des Frères, peut-être parce qu'elle est moins longue.

Les seules décorations sur la façade sont les 3 bandeaux horizontaux, et aux extrémités, des semblants de pilastre.


Derrière le porche

Les vitraux de la galerie, à l'arrière de la cathédrale, proviennent de l'église des Dominicains7

Intérieur (vue partielle)

Vue à l'occasion de la vente de livres en 2010, vente qui a lieu une à deux fois par an.

Bibliothèque

La bibliothèque est située au premier et au deuxième étage, au-dessus de la chapelle. Ses fenêtres donnant sur la rue des Frères ont été murées. Quelques photos des livres précieux qui s'y trouvent sont visibles dans la rubrique Actualités.

Chapelle Sainte Marie Majeure

Dans le plus pur style Louis XVI.

Dans les années 1860 un des directeurs de l'institution décide que l'ouverture soit murée pour éviter l'irruption de fidèles dans le cadre clos et quasi-monastique du séminaire.

La porte fut rouverte pendant la Sseconde Guerre mondiale, puis rapidement refermée et murée.

Ouverte depuis le 19/12/2001 au public à certaines heures pendant la semaine.Rue des Frères.

Historique

Date 1681 à 1826

Séminaire des Jésuites 16845

Université catholique 17005

Direction de l'Ecole de Santé, 17955

Ecole de Médecine et de Droit, bureaux des facultés, Ecole Normale, 1803, 18235.

Musée d'histoire naturelle, Ecole Normale 18105

Académie Royale 18165

Grand séminaire depuis 1823 échange par la ville contre l'Hôtel de la Prévôté (25 rue de la Nuée Bleue)5


L'immense quadrilatère jouxtant la cathédrale devient propriété des jésuites à l'issue de l'annexion de la ville au royaume de France en 1681. Ils y installent un séminaire, un collège secondaire et une université. La vétusté des locaux induit une reconstruction : le collège sera réalisé entre 1769 et 17728 .

Pendant la Révolution c'est le lieu de détention pendant vingt ans pour les nombreux suspects8.

Le Grand séminaire en 1795 change de destination: il renferme l'École de Santé, créé par le décret du 4/12/1794, les musées d'histoire naturelle et d'anatomie, et plus tard les écoles de médecine (10/03/1803) et de droit (01/06/1806), érigée en Faculté en 1808, Faculté des sciences (01/05/1810) et la Faculté de lettres8.

En 1824, l'Académie royale émigrait au n° 25 rue de la Nuée Bleue, où l'avait déjà précédé la Faculté de droit (1809), et le Grand Séminaire diocésain, créé le 13/01/1807, en remplacement du Séminaire épiscopal qui avait été supprimé pendant la période révolutionnaire, reprenant sa place dans les vastes bâtiments du Bruderhof8.

En 1826, enfin, l'Académie tout entière était transférée dans les bâtiments de la rue de l'Académie où se trouvait l'ancien hospice des enfants trouvés8.

Un portail imposant marque l'entrée du Grand séminaire et un portail plus petit, celui d'une chapelle intérieure néoclassique. Il est possible de visiter (sur demande) le Grand séminaire qui dispose notamment d'une riche bibliothèque.

Dans la cour occidentale, se trouve un puits gothique du XV° siècle8.


Rénovation

Date 2/2012
Architecte J. Rizzotti

Restructuration de "l'aile D" du bâtiment9 .

Puits10,11

Date 1464

Puits de 1464 se trouvant dans le jardin du Séminaire. Un puits assez ressemblant se trouvait dans la cour du 2 rue Sainte-Barbe.

Bel exemplaire de puits gothique tardif strasbourgeois encore en place.

Classement parmi les Monuments Historiques11

"Puits situé dans la cour : classement par arrêté du 26 avril 1939"


Références

  1. Seyboth - Strasbourg historique et pittoresque (Livre)
  2. Seyboth Ad.
  3. Voir aussi dans le livre de Guy Trendel: Racontez-moi Strasbourg, le chapitre :" Du Diebeskrieg à la guerre des Évêques"
  4. Balades_Strasbourgeoises_(Livre), parcours XVIIIème, édité par l'office de tourisme
  5. a b c d e f g et h Seyboth Das Alte Strassburg (Livre) - Seyboth, Adolphe, Das alte Strassburg, vom 13. Jahrhundert bis zum Jahre 1870; geschichtliche Topographie nach den Urkunden und Chroniken, bearb. von Adolph Seyboth, Strasbourg, J.H.E. Heitz (Heitz & Mündel),1890, p.245
  6. site http://elec.enc.sorbonne.fr/architectes/380 [archive] consulté le 08/09/2017
  7. Louis Schlaeffli bibliothécaire du Grand Séminaire
  8. a b c d e et f Seyboth - Strasbourg historique et pittoresque (Livre), p.659-660
  9. panneau de permis de construire affiché sur site
  10. Monuments-Alsace (site internet)
  11. a et b Mérimée_(site_internet) Notice Mérimée PA00085041 [archive] consulté le 20/11/2021

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Roland burckel

60 months ago
Score 0
Wilfred, suite à tes commentaires j'ai fait quelques rectifications.

Wilfred HELMLINGER

60 months ago
Score 0

J'ai signalé dans mon précédent commentaire que l'événement "Grand Séminaire" donnait comme date de construction 1776, alors que les sources sérieuses donnent comme date de construction : 1768-1772. Je laissais aussi entendre que la date de 1776 qu'on trouve dans cet événement était en contradiction avec la date notée par l'architecte lui-même sur un de ses dessins = 1769, dessin qu'on trouvait dans le même événement.

Mais non seulement on trouve cette contradiction dans une même fiche, mais je viens de constater (douze événements, c'est long à lire !) que dans l'événement précédent, les dates de construction sont bonnes (et que cet événement est d'ailleurs un doublon de l'autre !). Et c'est, semble-t-il, le même contributeur qui est l'auteur principal des deux événements en question. Il est vrai que c'est un autre contributeur qui a "posté" le (beau !) dessin daté de 1769. Bref, un site collaboratif, c'est compliqué, mais passionnant et cela nous concerne donc tous : la fiabilité d'Archi-Strasbourg repose sur la fiabilité de nos contributions, et plus elles sont cohérentes, approfondies et sourcées, mieux c'est !

Wilfred HELMLINGER

60 months ago
Score 0
Concernant le Grand Séminaire, l'ouvrage Connaître Strasbourg, 1988, page 105, donne comme dates de construction : 1768-1772, et sur le dessin de la façade en ligne sur Archi-Strasbourg, on lit janvier 1769 !

Jean-Daniel Lohner

60 months ago
Score 0
Le Grand Séminaire était un des " Bâtiment Civil " jusqu' vers 1968.