Loading...

Personne:Victor Hommes

From Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 11 octobre 1896
Métier architecte


Biographie

Architecte

Marie Amand « Victor » Hommes est né le 11.10.1896 à Wissembourg, où son père Theodor Hommes était forestier impérial (Kaiserliche Förster). Le lieu de naissance était la maison forestière Mühlenkopf (Forsthaus Mühlenkopf). Sa mère s’appelait Marie Apollonia Brumbt. Le poste suivant du père était à Saverne, où le couple a encore donné le jour à au moins quatre enfants, ayant tous, filles ou garçons, en premier prénom « Marie ».

Victor Hommes est absent du dictionnaire des architectes et entrepreneurs de Strasbourg (1824-1942), publié par Sharam Hosseinabadi, dans la revue Metacult1, même si on le trouve dans la rubrique professionnelle des annuaires de Strasbourg à partir de 1936, et jusque dans l’annuaire de 1943 (sachant que les annuaires de 1944 à 1947 sont en déficit). On peut supposer qu’il a quitté Strasbourg après cette date.

Sa fiche dans le fichier domiciliaire de Strasbourg pour la période 1920-1940, permet de préciser que lors de sa première inscription dans celui-ci en 1914, donc vers 18 ans, il est décrit comme « Schüler-Techn (iker) ». On peut donc supposer qu’il a commencé à Strasbourg ses études pour devenir architecte. Mais cette mention n’est plus réactualisée ensuite et on doit en rester au stade des hypothèses.

Ce qui est sûr, c’est qu’il se marie avec une strasbourgeoise en 1923 et que le couple aura 3 enfants nés à Strasbourg et Eckbolsheim de 1925 à 1930. La liste des adresses et de ses absences de Strasbourg ne permet pas non plus d’en dire plus.

Mais il est certain qu’il ne s’est installé au n° 120, avenue de Colmar (alors route de Colmar), qu’en avril 1935, l’année de sa première construction repérée à Strasbourg, et qui est la première de trois constructions, toutes marquées par l’architecture Art-Déco, et d’ailleurs construites dans le même quartier et vers la même époque.

La date de son départ de Strasbourg, ainsi que la date et le lieu de son décès ne sont pas connus.


Adresses liées

Références

  1. Revue Metacult, cahier n°5, février 2016

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.