Loading...

Personne:René Dussaussois

From Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 9 janvier 1886
Métier architecte


Biographie

Architecte

« René » Louis Antoine Dussaussois est né le 9.1.1886 à Nancy, fils de Eugène Dussaussois, comptable, et de Marie Antoinette Garo, demeurant à Maxéville (ces données proviennent de l’acte de mariage, en attendant que l’acte de naissance soit consultable en ligne). Un arbre généalogique en ligne peut intéresser le curieux1.

Il s’est marié le 6.10.1910 à Strasbourg avec Anne Catherine Bastian, née le 9.9.1889 à Brumath, fille de Georges Bastian, employé à l’octroi à Strasbourg (Oktroi Einnehmer), et de Salomé Metzger. On apprend que l’époux est de confession catholique et l’épouse de confession protestante. Par ailleurs, il est précisé dans l’acte que l’époux ne pratiquant pas la langue allemande, les renseignements concernant ses prénoms ont été transcrits exceptionnellement en français2.

La date et le lieu de son décès ne sont pas connus.

En 1928, il est, d’après les annuaires d’adresses de Strasbourg domicilié (ou a son bureau) au n° 165, route des Romains, à Koenigshoffen.

En 1932, le pavillon des tramways strasbourgeois en face de la Gare a été achevé par Paul Dopff avec la collaboration de R. Dussaussois.

Il est également l'auteur d'un projet pour la Cité Reuss, commencé en 1939, mais interrompu par la Guerre, qui n'a été achevé qu'en 1950. Remarque : sans que cela soit assuré, il s’agit peut-être là des immeubles OPHLM réalisés en 1951 dans la rue de la Klebsau, au Neuhof3

De 1947 à 1949, René Dussaussois est architecte de l'Office Public d'Habitations à Bon Marché de la ville de Strasbourg, 1 rue de Genève, et chargé par le M.R.U. de la direction des travaux dans la Cité des Chasseurs (à l'époque, Cité de la Robertsau Fleckenstein). Il a ainsi supervisé la construction d'environ 90 chalets préfabriqués importés, à la Cité des Chasseurs.

D'après l'annuaire de Strasbourg de 1948, son adresse privée est alors le n° 9, avenue Aristide Briand, au Neudorf.

N.B: L’orthographe de son patronyme a donné du fil à retordre à plusieurs sources, comme l’ annuaire d’adresse de 1928, ou même la fiche domiciliaire, conservée aux Archives de la Ville4

Adresses liées

Personnes liées

Références

  1. Arbre généalogique en ligne sur le site Geneanet : https://gw.geneanet.org/hughy1?lang=fr&v=DUSSAUSSOIS&m=N [archive], consulté le 02/11/2018
  2. Etat civil numérisé du Bas-Rhin-Adeloch
  3. Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, édition 2012, page 393
  4. Sharam Hosseinabadi : « Un dictionnaire des Architectes et Entrepreneurs de Strasbourg (1824-1942 », in Metacult, cahier n° 5, février 2016, page 11, qui s’appuyant sur la fiche domiciliaire (603MW175), écrit "Dussossois"

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.