Loading...

Personne:Lena Steinlen-Salomon

From Archi-Wiki

Image principale

Lena Steinlen-Salomon

Date de naissance 14 mars 1909
Date de décès 4 novembre 2008
Métier architecte
Chargement de la carte...



Biographie

Architecte D.P.L.G.

Lena Salomon est née le 14.3.1909 à l’Hôpital civil de Strasbourg, fille de l'architecte (Communal Baumeister) »Henri » Alfred Salomon, et de Marie Marthe née Goehrs, tous deux de confession protestante, et domiciliés au n° 21, rue Finkwiller (aujourd’hui 21, place Henri Dunant) à Strasbourg (la maison familiale des Salomon se trouvait en effet au 21 place Henri Dunant).

Elle était la petite-fille de l'architecte Charles Emile Salomon.

Elle a épousé Jean-Vincent Steinlen, commissaire au Remembrement.

Elle est décédée le 4.11.2008 à Strasbourg, à l’âge de de 99 ans1.

Dans la liste des élèves de l'ERAS on trouve Léna au n°505, née en 1909, inscrite en Juillet 1927. Elle a fait ses études à l'Ecole régionale d'architecture de Strasbourg et obtient son diplôme le 16 février 1937.

Elle est inscrite au tableau de l'ordre des architectes le 25 avril 19422.

D’abord architecte-stagiaire dans l’agence Mewes, Koenig et Félix, à Strasbourg (1935-1937), elle se rend ensuite aux Etats-Unis et travaille dans l’agence Berninger & Bower, à Jenkintown (Pensylvannie) (1937-1938). Revenue à Strasbourg en 1938, elle se met à la disposition de la Croiw-Rouge lors de la déclération de la guerre.

Démobilisée en 1940, elle s’installe à Valence et travaille pour l’agence F. Berenger jusqu’en 1942. De novembre 1942 à décembre 1944, elle assume la fonction de secrétaire administrative pour la zone sud de l’Union crétienne de jeunes-filles. Elle rejoint la Croix-Rouge jusqu’en mai 1945.

De juillet 1945 à mai 1950, elle intègre le ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme en qualité d’inspecteur-adjoint du Service départemental de l’urbanisme et de l’habitation pour l’Alsace et la Moselle. Elle est aussi commissaire-enqêteur pour la préfecture du Bas-Rhin, la direction départementale de l’Equipement et la Comununauté urbaine de Strasbourg et architecte-expert auprès des tribunaux (cour d’appel de Colmar) ?

De 1953 à 1996, elle exerce comme architecte libéral en intégrant son fils Daniel Steinlen à son agence à partir de 1980.

Avec son père, elle a construit plusieurs immeubles, notamment rue Charles Bergmann3,4.

On lui doit aussi des HLM du quai des Alpes à Strasbourg, et des maisons individuelles en Alsace. La restructuration et l’extension de bâtiments sociaux à Strasbourg : Institution des sourds-muets du Bruckof ; orphelinat protestant Le Neuhof ; maison de retraite Bethléem ; Foyer de la jeune travailleuse ; et à Bischwiller, Institut médico-pédagogique du Sonnenhof. Aménagement des cliniques du diaconat à Strasbourg et à Bischwiller. Construction de l’école primaire Albert-Le-Grand à Strasbourg. Réhabilitation de l’église protestante de Brumath (avec J. Arbogast). Reconstruction d’îlots au Neudorf et place d’Austerlitz. Architecte d’opération de la ZUP de Hautepierre5.

Enfin, un article des DNA en date du 6.4.2002 nous apprend qu'elle a été décorée à l'âge de 93 ans des insignes de chevalier dans l'Ordre de la Légion d'honneur pour sa longue activité d'architecte et son courage comme infirmière de guerre.

Adresses liées

Personnes liées

Références

  1. Fichiers de l’INSEE : https://deces.matchid.io/id/Eoxeaqg6i9pL [archive], consulté le 14/07/2023
  2. www.architectes.org [archive] dans le courrier n°58
  3. François Uberfill, Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne , n° 47, page 4909
  4. Site internet de l'ENSAS
  5. Dictionnaire de Franck Storne, in "Des Beaux-Arts à l'Université. Enseigner l'architecture à Strasbourg", 2013 Ensas, pages 314-315

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

Loading comments...