Loading...

Personne:Léo Schnug

De Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 17 février 1878
Date de décès 15 décembre 1933
Métier peintre


Biographie

Léo Schnug est un dessinateur et artiste-peintre né le 17.2.1878 à Strasbourg, au n° 7, rue Graumann, dont ses parents étaient propriétaires.

Son père Maximilien Christian Heinrich Schnug, originaire de Neuwied, en Allemagne, était greffier auprès du tribunal de Strasbourg. Sa mère, Marguerite Lobstein, était originaire de Lampertheim. Il a donc sans doute passé ses premières années au n° 7, rue Graumann. D'après l'article de Wikipedia, il aurait cependant également grandi à Lampertheim, village natal de sa mère.[1]

Il fut élève à l'Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg. Ses oeuvres ont connu un grand succès lors de l'exposition organisée par le Cercle de Saint-Léonard, et qui était dédiée aux "peintres et sculpteurs alsaciens".

En 1898-1899, il se rendit à Vienne. Il y dessina une série de cartes postales humoristiques. Lors de ce séjour, il exécuta également sa première fresque sur une façade de maison. Dès lors, il décora bien des façades, entre autres à Strasbourg, la façade du restaurant "Zum Ritter", l'actuel foyer de l'étudiant catholique (FEC). A Bischheim, il décora l'auberge du Lion d'Or.

En 1904 et 1906, il peignit à Strasbourg des fresques à la maison Kammerzell, à la pharmacie du Cerf, à la brasserie du Lion d'Or (qui devint le Grand Kléber puis, actuellement, un supermarché). En 1908 et 1909, il participa à la restauration du château de Wartburg, près d'Eisenach, Allemagne. Puis, en 1911 et 1912, il réalisa les fresques du Haut-Koenigsbourg - grande oeuvre pour laquelle il fut décoré par l'empereur Guillaume II du "Rote Adler Orden".

Il illustra aussi divers ouvrages, notamment "Les Légendes d'Alsace" de G. Spetz, il dessina des cartes postales, des menus, des calendriers et des programmes.

Victime de l'alcool et de la solitude, il sombra peu à peu dans une démence, et il est décédé à l'hôpital psychiatrique de Brumath-Stephansfeld, le 15 décembre 1933. Il repose au cimetière de Lampertheim, aux côtés de sa mère, où sa tombe peut être visitée.

Sources :

- Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, éd. 2002, page 399.

- Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 34, pages 3515 et 3516.

Voir également la biographie sur wikipédia [archive]

Adresses liées

Références

Contribuez aussi à cet article

Commentaires[modifier | modifier le wikicode]

Vous n'êtes pas autorisé à publier de commentaire.