Loading...

Personne:Jean Henninger

From Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 17 mai 1916
Date de décès 1994
Métier sculpteur


Biographie

Sculpteur

Jean Henninger (souvent appelé avec ses deux prénoms : Jean Paul Henninger) est né le 17.5.1916 à Strasbourg, fils de Charles Henninger, entrepreneur de transport (Fuhrunternehmer), situé rue des Balayeurs (Feggasse 20), et de Marie Madeleine Goetzmann, tous deux de confession protestante1.

Il a épousé le 8.5.1946 à Strasbourg Manuella Loos, originaire de Bochum, Allemagne, d'abord danseuse, puis se consacrant entièrement à la peinture à partir de 1948.

Il est décédé en 1994.

Jean Henninger s'est formé à l'Ecole municipale des Arts décoratifs de Strasbourg entre 1932 et 1936. Il a continué ensuite sa formation à Paris pendant les années 1937 et surtout après la Seconde Guerre mondiale en 1945 et 1946.

Il avait connu dans sa chair le traumatisme de la guerre, puisqu’il avait été gravement blessé à Stalingrad, où il avait été envoyé en tant qu’incorporé de force. Après la guerre, c’est à lui que la Ville fit appel pour restaurer la statue du Pelleteur, l’une des quatre sculptures monumentales de l’actuel pont Kennedy , conçue par Alfred Marzolff en 1906 et endommagée par un camion de l’armée américaine en 19452.


En 1956, il est nommé professeur de sculpture à l'Ecole des Arts décoratifs de Strasbourg, poste qu'il a occupé jusqu'en 1984. Sociétaire des groupes de l'A.I.D.A., de l'Issue et de l'Oeuf, il a exposé à de nombreuses reprises en Alsace, à Paris et à l'étranger.

« Durant trois bonnes décennies, Jean Henninger se révèle particulièrement actif : de Schirrhein à Holtzwihr, de Bennwihr à Saverne, dont il signe les éléments décoratifs des églises, en passant par Betschdorf, Seltz et Bischheim (écoles) ou encore Hunspach (monument aux morts), sans oublier Strasbourg où s’élève, place d’Austerlitz, son élégante Jeune fille à la tortue »2.

Il est également l'auteur de l'autel de l'église protestante Saint-Matthieu, à Strasbourg, en 19663.

Son atelier se situait n° 58, rue Boecklin4,5. Il a en effet oeuvré dans ce bâtiment de 1953 à 19946.

Son fils Pascal Henninger, qui a également étudié aux Arts-Décoratifs, a été à l’initiave d'une exposition en hommage à son père en 2016, au Musée Alsacien. Selon lui, les deux sculpteurs que son père admirait le plus étaient Maillol et Rodin. Et le leitmotiv martelé par son père à ses élèves aux Arts-Déco était : « Tout est une histoire de forme »2.

Adresses liées

Lien externe

- Voir aussi l'article publié dans les DNA du 31/1/2016 [archive]

Références

  1. Mariage du 18.3.1909 à Strasbourg, in Etat civil numérisé de Strasbourg-Adeloch
  2. a, b et c Article de Serge Hartmann dans les DNA du 31/01/2016 : https://c.dna.fr/culture/2016/01/31/jean-henninger-la-taille-elegante [archive], consulté le 15/11/2019
  3. Article de Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Henninger [archive], consulté le 15/11/2019
  4. Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, n° 16, page 1519
  5. Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, éd. 2002, page 373
  6. Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, éd. 2002, page 332

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.