Loading...

Personne:Jean Geoffroy Conrath

From Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 11 juin 1824
Date de décès 25 juillet 1892
Métier architecte


Biographie1

Architecte et urbaniste

Jean Geoffroy Conrath est né le 11.6.1824 à Strasbourg, « en la maison n° 24 derrière St-Nicolas », fils de Jean Frédéric Conrath, cordonnier et de Salomé Dorothée Bery.

Il épouse le 4.8.1852 Frédérique Adélaïde Bertrand née le 7.12.1852 à Bischwiller, fille d’Abraham Bertrand, rentier et de Frédérique Schwing. L’un des témoins à leur mariage est Frédéric Auguste Fries, architecte, ami des époux.

Il décède le 25.7.1892 à Strasbourg, à l’âge de 68 ans, au n° 47, rue du Faubourg National (Weissthurmstrasse 47), où il résidait au 2e étage.

Après avoir été employé durant deux ans aux bureaux des travaux de la ville de Strasbourg, il obtient une médaille de 1ère classe à l’Ecole des Beaux Arts de Paris.

Le 15.1.1849, il est nommé 2e architecte de la ville de Strasbourg et succède comme 1er architecte à l'architecte Auguste Frédéric Félix Fries, le 20.12.1854, jusqu’à sa retraite le 1.7.1886.

Il a laissé un grand nombre de constructions à Strasbourg, avant et après 1870. Parmi elles, on retiendra différentes écoles dans les faubourgs de Strasbourg et aussi l’école Sainte-Madeleine. Il construisit en 1868 la nouvelle Faculté de Médecine, devenue par la suite le bâtiment des Archives municipales, qui ont déménagé ensuite avenue du Rhin dans une nouvelle construction. Par ailleurs il rénova divers édifices publics de la ville : l’hôtel Klinglin, le palais épiscopal, la mairie et l’Aubette.

Plan d'extension de Strasbourg : "Neustadt"2

Toutefois Conrath reste essentiellement connu par ses travaux pour l’agrandissement de Strasbourg après 1871, extension connu sous le nom de "Neustadt" qui tripleront quasiment la surface de la ville. Dès 1875, le Stadtbaumeister Conrath présenta avec le Königliche Baumeister August Orth les premières esquisses du nouveau Strasbourg.

Le plan de Conrath apparaît moins ambitieux que celui de Orth notamment dans sa partie orientale. Contrairement au projet de Orth, sur le plan de Conrath, le futur Palais Impérial (actuel Palais du Rhin) fait face au Palais Universitaire3.

Une esquisse d'Hermann Eggert tente vraisemblablement de faire la synthèse des deux projets en conservant les éléments jugés les plus intéressants3.

Les plans sont exposés au public au printemps 1878 et à l'issu d'une commission consultative dont les travaux auront durée six jours, la commission retient globalement le projet du strasbourgeois. Sont retenus la future place monumentale et les îlots quadrangulaires plus adaptes aux lotissements et à la construction3.

Après enquêtes publiques et d'ultimes modifications le plan d'extension fut approuvé par le Bezirkpräsident le 7.4.18803. Le point de jonction entre le vieux Strasbourg et la nouvelle ville fut la future place de la République. Toute la partie urbanisme, l’organisation des sols et des bâtiments fut confiée à Conrath, qui réalisa ainsi l’une des opérations de prestige les plus importantes de Strasbourg après 1871.

Une salle de l’hôtel de ville de Strasbourg a été baptisée du nom de l’architecte, qui avait entre autres reconstruit l’aile qui abrite la salle portant son nom.

NB. : on notera les orthographes successives de ses prénoms dans l’Etat civil : naissance : Jean Géofroi, mariage : Jean Geofroi, décès : Johann Gottfried.


Adresses liées

Personnes liées

Références

Sources

  • Denis Durand D Bousingen, in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 6, page 534.
  • J.J. Blaesius, in DNA du 28.8.1987 : « Une salle J.G.Conrath à l’hôtel de ville. Vers une « maison de l’urbanisme ? »
  • Etat civil numérisé du Bas-Rhin, Adeloch

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.