Loading...

Personne:Heinrich Emerich

From Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 23 février 1846
Date de décès 9 mai 1914
Métier architecte


Biographie

Architecte

Heinrich Emerich est né le 23.2.1846 à Oedheim, près de Heilbronn, dans le Bade-Wurtemberg (Allemagne), fils de Joseph Georg Emerich, qui était un notable local, maire de Oedheim, et de Wilhelmine du Plessis (celle-ci est déjà veuve lorsqu'elle décède à Strasbourg le 15.7.1886 âgée de 71 ans1).

Il a épousé le 10.2.1870 à Steinhausen Amalia née Hehn, avec laquelle il a eu trois enfants, dont Erwin Emerich (1876-1960), qui est devenu un artiste peintre connu2. On notera en passant, qu'au n° 10, avenue des Vosges, la cariatide munie des symboles du peintre n’est sans doute pas due au hasard…

Il est décédé le 9.5.1914 à Strasbourg, au n° 53, avenue de la Forêt-Noire.

Heinrich Emerich a fait toute sa carrière à Strasbourg, et il est décrit presque à chaque fois avec la double casquette d’architecte et de secrétaire à la Direction générale des Chemins de fer (Sekretär bei der Kayserliche Generaldirektion der Eisenbahnen), ou plus rarement, Rechnungsrath.

Théodore Rieger mentionne en particulier dans l’ouvrage Strasbourg Architecture, 1871-19183, les trois immeubles terminant la rue du Maréchal Foch (n° 47, n° 49 et n° 1, rue Louis Apffel), dont « le projet de façade daté de 1989, combine avec dextérité des éléments néo-Renaissance et des ingrédients classicisants ».

La liste de ses adresses, depuis qu’elles peuvent être repérées dans les annuaires d’adresses de la ville de Strasbourg, est impressionnante ; en voici une liste, peut-être non exhaustive, la date correspondant toujours à celle de l’annuaire : -1874 : 16, quai des Pêcheurs ; - 1878 : 23, rue Kuhn ; - 1880 : 78, rue du Faubourg National ; - 1884 : 30, rue de l’Université ; - 1888 : 8, avenue des Vosges ; - 1893 : Quartier Blanc; - 1894, Allée de la Robertsau ; - 1895 : « Spittelfeldweg 1 » ( ?) ; - 1897 : 6, rue Fischart. Par la suite, vers 1897, il a élu domicile au rez-de-chaussée du n° 22, rue Schweighaeuser, dont il était le maître d’œuvre et maître d’ouvrage. Et après 1908, son adresse est au n° 53, avenue de la Forêt-Noire, où il décède.

Concernant l’orthographe de son patronyme elle varie sans cesse entre Emerich et Emmerich, ou même Emrich, comme sur sa fiche domiciliaire, qui soit-dit en passant, confirme la plupart des données trouvées dans les autres sources (annuaires, sources généalogiques, etc...). Puisqu'il faut choisir parmi toutes ces orthographes, on adoptera celle-ci : Emerich.

Adresses liées

Personnes liées

Références

  1. Etat civil numérisé du Bas-Rhin-Adeloch, acte n° 1738
  2. Sur Artnet on peut voir une peinture intitulée Abendstimmung am Bodensee [archive], 1954
  3. Strasbourg_architecture_1871-1918, page 167

Sources

- Annuaires_d'adresse_(Strasbourg) Concernant les adresses : Annuaires d’adresse de Strasbourg en ligne [archive].

- Concernant la généalogie : Arbre généalogique Emerich [archive], Geneanet, consulté le 28.11.2015

- Strasbourg Architecture, 1871-1918, éd. Le Verger.

- Fiche domiciliaire, 1900-1920, 602MW159, AVCUS.

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.