Loading...

Personne:Georges Graff

From Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 3 mai 1847
Date de décès 10 janvier 1918
Métier architecte


Biographie

Architecte

Georges Graff est né le 3.5.1847 à Oberschaeffolsheim (Bas-Rhin), fils de Antoine Graff, cultivateur à Oberschaeffolsheim, et de Marie Anne Ott.

Il épouse le 4.7.1878 à Strasbourg Elisabeth Dubesi née le 22.8.1857 à Strasbourg, au n° 27, rue de la Madeleine, et décédée le 29.1.1915, fille de Michel Dubesi, ébéniste (puis aubergiste) à Strasbourg, et de Elisabeth Hauss.

Il décède le 10.1.1918 à Strasbourg, en son domicile, au n° 9 rue de Bouxwiller.1

Malgré ces précisions biographiques, le parcours professionnel de Georges Graff est assez difficile à cerner. Il ne figure pas, en effet, sauf erreur de notre part, dans la rubrique professionnelle des architectes ou entrepreneurs des annuaires de Strasbourg, ce qui est sans doute la raison pour laquelle on ne trouve pas non plus sa trace dans le dictionnaire de Sharam Hosseinabadi2.

Il a pourtant laissé sa « signature » sur quelques immeubles à Strasbourg : ainsi, Théodore Rieger dans son ouvrage "Strasbourg Architecture 1871-1918" mentionne que le nom de Georges Graff figure sur le n° 4 et le n° 6 de la rue du Parchemin (1903), ainsi que sur le n° 74, avenue des Vosges (1912)3.

Par ailleurs, ses liens avec l’architecte Wieger seraient connus, car en date du 19 mai 1892 Emma Wieger, née Schlagdenhauffen, aurait écrit dans ses mémoires: Pendant ces 12 dernières années j' ai bien été secondée dans la direction de mes affaires par M. G. Graff, qui continue à seconder mon fils Albert dans son entreprise.4

On sait enfin que Georges Graff était le maître d’ouvrage d’un immeuble construit par les architectes Jules Berninger et Albert Brion au n° 26, boulevard du Président Poincaré (1889), où le couple donnera naissance à des jumeaux le 2 mars 1896 (Alfred Joseph Graff et Ernest Michel Graff). Le père est alors décrit comme « Bauführer » dans l’annuaire, ce qu’on pourrait traduire par « conducteur de travaux », mais dans l’état civil il est toujours qualifié de « Bautechniker », ce qui est le terme utilisé habituellement pour le métier d’architecte. En 1900, il est qualifié de « Baumeister » dans l’annuaire et il réside au n° 9 rue de Bouxwiller, dont il est propriétaire et qu’il a fait construire en 1895 d'après les plans des architectes Berninger et Krafft.



Adresses liées

Personnes liées

Références

  1. Site intranet, Salle de lecture des Archives de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg
  2. « Un dictionnaire des Architectes et Entrepreneurs de Strasbourg (1824-1942) », in Metacult, cahier n° 5, février 2016. Voir le cahier en ligne [archive]
  3. - Théodore Rieger, Denis Durand de Bousingen, Klaus Nohlen : « Strasbourg Architecture 1871- 1918 », Le Verger Editeur, 1991, page 168
  4. "Mémoires de Emma Wieger née Schlagdenhauffen", à la date du 19 mai 1892 (selon un contributeur dont la source n'avait pas été donnée avec plus de précision)"

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.