Loading...

Personne:Entreprise Th. et Ed. Wagner

From Archi-Wiki

Image principale
Métier entreprise de construction


Biographie

Essai d’historique

Entreprise de construction strasbourgeoise qui, selon un carton publicitaire, a fêté son 150 e anniversaire en 1962. Son siège social était alors situé au n° 14, rue Adolphe Seyboth et son chantier central au n° 76, rue de la Plaine-des-Bouchers1.

Selon cette source émanant directement de l’entreprise, celle-ci a donc été créée en 1812 (mais une autre publicité émanant de l’entreprise donne la date de 1816), et elle « est restée jusqu'en 1909 une affaire en nom personnel, dont les premiers pas consistaient à poser des tuiles en recherche, à réparer des immeubles vétustes, à surélever des cheminées, et à crépir des pans de murs ».

Encouragée par ses succès, l’affaire s’est ensuite développée en une véritable entreprise de constructions, dont la « vocation première a d’abord été la construction d’habitations», puis a peu à peu évolué du point de vue de ses activités principales, « devenues les constructions industrielles, les travaux publics, les ensembles commerciaux et les travaux de transformation et d'aménagement de tous genres».

Dans les années 1950 l'entreprise logeait une partie de ses ouvriers dans un baraquement situé route de la Meinau. Dès juillet 1947 la maison Th. et Ed. Wagner avait mandaté le cabinet d'architectes A. Haentzler pour un immeuble de rapport rue de la Meinau2 et divers travaux au 14 rue Adolphe Seyboth.

Entreprise de béton armé, elle a acquis dans les années 1960, «  les spécialités de béton précontraint, de fondations difficiles (Benoto) de coffrages glissants et tout récemment de fabrication de béton en usine ».

Sa dernière grande réalisation mentionnée sur notre site est le pont Winston Churchill construit vers 1965, et il ne semble donc pas que l’entreprise Wagner existe encore de nos jours, ni qu’elle ait fêté un deuxième centenaire.

Les principaux acteurs

Le bref historique de l’entreprise élaboré pour son 150 e anniversaire se conclut par une mention particulièrement précieuse des personnes qui ont le plus contribué à son renom au siècle dernier et dans la première moitié du XXe siècle1.

Ayant tenté d’exploiter cette liste (Messieurs Blanck, Seyboth, Roethlisberger, Mathieu, Théodore Wagner, Armand Théodore Wagner, Edouard Wagner, Charles Karcher et Georges Batt), on renverra à chaque fois le lecteur intéressé à un essai de biographie, sauf lorsque toutes les tentatives d’identification ont échoué (comme cela a été le cas concernant Mrs. Mathieu ou Charles Karcher).

Dans l’ordre chronologique, les acteurs principaux identifiés au cours du temps sont :

- le maître maçon, devenu architecte Georges Mathias Blanck (1778-vers 1840), ainsi que son fils

- l’architecte Jean Michel Blanck (1809-1886)

- le maître charpentier Charles Frédéric Seyboth (1823-1861)

- l’architecte-entrepreneur Philippe Seyboth (1825-1890)

- l’architecte-entrepreneur Gustave Roethlisberger (1824-1883)

ceux dont l’entreprise a porté le nom :

- l’architecte et entrepreneur Théodore Wagner (1842-1910)

- l’architecte-entrepreneur Edouard Wagner (1848-1939)

- l’architecte et entrepreneur Armand Théodore Wagner (1867- vers 1950)

et enfin :

- l’architecte Georges Batt

En guise de conclusion provisoire

On considérera le titre de cette biographie "Th. et Ed. Wagner", comme n'étant pas limitatif, et que des réalisations ayant été simplement attribuées à l'entreprise Wagner y trouveront également place, sous la forme des "adresses liées". D'ailleurs, pour ne rien simplifier, on ajoutera que l'architecte Théodore Wagner (1867- ?), était lui-même père d'un Théodore Wagner (1904-1975), architecte ingénieur, ce dernier étant donc un petit-fils du premier Wagner de l'entreprise, sans qu'on sache cependant s'il a jamais oeuvré en Alsace.

On n’entrera pas davantage dans le détail, mais on précisera seulement qu’à chaque fois qu’un membre de la famille Wagner a assumé seul, et en son nom propre, une réalisation, celle-ci lui sera attribuée nommément, et à part, sauf bien entendu si le nom de l’entreprise ("Th. et Ed. Wagner", ou simplement "Wagner") est également cité. On rappellera encore que les bureaux de l'entreprise se trouvaient au n° 14, rue Adolphe Seyboth (Büchergasse 14, pendant la période allemande).

Adresses liées

Œuvres réalisées en tant qu'entreprise de construction avec un architecte ou ingénieur pour maître d'œuvre

Personnes liées

Références

  1. a et b Carton d’anniversaire de l’entreprise : 150e anniversaire 1812-1962 de l'entreprise de construction TH. et ED.Wagner
  2. Cabinet_A._Haentzler - index plans, Meinau - 1947

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

Loading comments...