Loading...

Personne:Daniel Gaymard

From Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 8 août 1941
Métier architecte


Biographie

Architecte DPLG, architecte en chef des monuments historiques

« Daniel » Joseph Gaymard est né le 8.8.1941 à Wolxheim1.

Il est diplômé en 19682, ou le 8.1.1969 de l’Ecole nationale des Beaux-Arts de Paris (atelier de Georges-Henri Pingusson), et du Centre d’Etudes Supérieures d’Histoire et de la Conservation des Monuments anciens à Paris (1971-1973) 3.

Il a occupé le poste d’architecte des bâtiments de France pour le Bas-Rhin de 1972 à 19744.

En 1974, il est architecte en chef des Monuments Historiques, chargé des Vosges et de la Moselle de 1974 à 1980 puis du Haut-Rhin de 1980 à 1989 puis du Bas-Rhin de 1980 à 20072.

« En tant qu’architecte en chef des monuments historiques, il a assuré la maîtrise d’œuvre des travaux effectués sur plus d’une centaine d’édifices de la région. A son actif, des églises, des palais, des châteaux en ruine, des fortifications et quelques maisons d’habitation, du monument le plus ancien (le Mur des païens sur la montagne Sainte-Odile) au plus récent (le décor en céramique de Jean Lurçat pour la Maison de la radio). A Strasbourg, l’architecte a mené les travaux réalisés au titre des monuments historiques au Palais du Rhin et au Palais Rohan, au musée historique, au cloître de l’église Saint-Pierre-le-Jeune, à la villa de la rue des Sarcelles, à l’Aubette, au Neubau de la place Gutenberg. A travers le département, il a notamment mené les chantiers du château de Wangenbourg et de l’Ortenbourg, des forteresses de Lichtenberg et de la Petite-Pierre, de la Metzig et de l’église Saint-Georges de Molsheim, de la maison romane de Rosheim, de l’abbatiale d’Ebersmunster ou encore de la collégiale Saint-Florent de Niederhaslach »4.

En 2006, pour cause de limite d’âge, il a cessé ses fonctions, sauf en ce qui concerne six chantiers en cours. A la même date, il est resté toutefois architecte libéral, à la tête d’un cabinet installé à Neudorf4.

Adresses liées

Personnes liées

Références

  1. Tables décennales, Etat civil numérisé du Bas-Rhin-Adeloch
  2. a et b Renseignement dû à un contributeur qui n’a pas donné sa source
  3. Dictionnaire des élèves architectes de l’Ecole des beaux-arts (1800-1968), en ligne : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/002152230 [archive], consulté le 28/11/2020
  4. a b et c Article de J.-J. Blaesius, dans les DNA du 15/09/2006 : « De palais en églises »

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.