Loading...

Personne:Aloys Walter

From Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 15 novembre 1869
Date de décès 12 avril 1926
Métier architecte


Biographie1

Architecte strasbourgeois connu pour son adhésion à l'Art Nouveau.

Il est né à Rosheim le 15 Novembre 1869, et décède à Strasbourg le 12.4.1926, fils de Simon Walter, tisserand à Rosheim et de Madeleine Hoffmann. Sa famille s’installe ensuite à Molsheim. Aloys Walter arrive à Strasbourg en 1884. Des lacunes biographiques ne permettent pas de préciser sa formation.

Il épouse le 28.9.1895 à Strasbourg Rosa Lau, fille de commerçant, née en 1862 à Steinfeld, et domiciliée à Schweigen, dans le Palatinat. Le couple aura un fils : Alfred, Simon, Jean Baptiste, Walter né le 12.12.1895 à Strasbourg. Alfred Walter sera également architecte2.

Lors de son mariage, ainsi que dans l'acte de naissance de son fils, Aloys Walter est décrit comme employé d'assurances (Versicherungsbeamter) ! A noter encore au sujet d'Alfred Walter, fils d'Aloys, que lorsqu'il est témoin du décès de son père en 1926, il est décrit comme architecte de profession. Il semble qu'il n'ait pas été actif à Strasbourg. Une mention en marge de son acte de naissance signale qu'il est décédé à Nice en 1986.

Les citations citées ci-dessous proviennent de la biographie établie par Shelley Hornstein dans sa thèse "Tendances d'architecture art nouveau à Strasbourg"2.

"En 1901, il ouvre son cabinet d’architecture au 73, route du Polygone et enregistre plusieurs commandes d'immeubles, principalement pour le secteur du Neudorf.

En 1902, Walter s’installe 86, route du Polygone et l’année d’après achète un terrain dans la même rue au 55 , pour y édifier un immeuble de rapport comprenant à la fois son cabinet d'architecture et son domicile. Cette première réalisation importante sera la maison modèle et servira de "carte de visite". Walter connaîtra alors une période féconde et le client lui demandera à maintes reprises de reproduire le modèle d'éléments formels de sa façade pour les réalisations architecturales dont on retient principalement les immeubles du 8, rue Charles Grad, au 18, rue Sleidan où l'oriel central est marqué d'une coiffure de toit bombé et de baies d'étage ornées d'un halo de céramiques.

La clientèle d’Aloys Walter est composée de personnes affiliées à la Poste centrale particulièrement à la " Oberpostdirektion ". Ces derniers achèteront et feront construire dans le même quartier (trois d'entre eux dans la même rue: Burtschell, Runtschke et Schichtel dans la rue Charles Grad et Borchert à l'angle des rues E. Teutsch et Ohmacht.

Carl Storck haut fonctionnaire des Postes, propriétaire de plusieurs terrains dans le secteur du Neudorf, commande sa propre maison chez Walter après lui avoir confié plusieurs immeubles de rapport (dans la rue d'Erstein entre-autres). Cette maison sera édifiée au 5, rue J.Rathgeber entre 1903 et 1904, et malgré l’adhérence à l’historicisme un cabochon rectangulaire de céramique évoquant des motifs naturalistes Art Nouveau, orne l’angle du bâtiment, au croisement des rues Julius et Potiweg.

D'autre part, en 1904, Walter traduira l’influence d’Osterloff 7 rue Teutsch et de Lutke et Backes 1 rue Sellenick par l'encorbellement du balcon allongé sur l'horizontale de l'étage noble, notamment pour sa réalisation d'un immeuble de rapport au 52, route du Polygone, pour A. Sturm2.

Autres citations de S.Hornstein:

"Pendant les 26 courtes années d'activité, Walter produira une oeuvre gigantesque. Il ne fera jamais partie des Architectes et Ingénieurs ni d’Alsace-Lorraine, ni de Strasbourg. Staatsmann ne lui attribue aucune mention lors de sa critique générale sur l’architecture contemporaine en Alsace.

" Son goût traduisait certes la tendance du Modern Style et mis à part le domicile de Carl Storck, on peut conclure que chaque immeuble érigé par Aloys Walter témoigne des désirs personnels de l’architecte "

" D’ailleurs, on peut même dire que son style est le reflet d’une approche plutôt indépendante des architectes strasbourgeois, malgré son attachement au terrain éclectique."

" son œuvre évoque pour nous le souci constant de la plasticité et du Beau. Rien que ses plans démontrent la volonté de l’intégralité artistique."

Shelley Hornstein note un détail récurrent que l'on observe sur plusieurs plans: en enfilade, une petite pièce entre deux grandes avec communication entre elles. Pour cette petite pièce nommée "Kinderschlafsraum" ou "Alkoven", la fonction de l'ouverture vers la chambre des parents se comprend mais moins celle de l'autre ouverture.

Il est intéressant d'observer des documents au nom d'A. Walter. Au fil des années, l'architecte choisit une écriture différente de son prénom:

- Aloys en 1901 à l'ouverture de son cabinet et durant les années antérieures à 1914.

- Aloïse pour l'en-tête du courrier et le tampon de l'architecte en 1925.

- Sur son acte de naissance, c'est Aloyse et sur l'acte de décès: Aloïse.

Adresses liées

Personnes liées

Sources

- HORNSTEIN_SHELLEY_(Thèse_1981)_(Livre), Tendances d'architecture art nouveau à Strasbourg.

- Jugendstil,_architecture_Art_Nouveau_Strasbourg_(brochure-dépliant), Dépliant de 4 pages pour l’exposition Institut Qualité Alsace en 1983, Shelley Hornstein-Rabinovitch

- Etat civil numérisé du Bas-Rhin, où l'on trouve ses actes de naissance et de mariage. L'acte de décès a pu être consulté aux Archives de la Ville.

- Annuaires de Strasbourg, où on le trouve régulièrement inscrit dans la rubrique professionnelle des architectes.

Références

  1. Jugendstil, architecture Art Nouveau Strasbourg (brochure-dépliant)
  2. a, b et c HORNSTEIN_SHELLEY_(Thèse_1981)_(Livre), Tendances d'architecture art nouveau à Strasbourg, pages 68-69

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.