Loading...

Discussion edito:Isolation extérieure et transformation du paysage urbain

From Archi-Wiki

Chapitre 3 : Isolation des bâtiments entre 1918 et 1945

"L’isolation des bâtiments ne doit pas faire oublier qu’il s’agit d’une opération technique, qui si elle n’est pas réalisée correctement, peut créer des désordres au bâti (pathologies du bâtiment). Ainsi il convient, surtout quand les matériaux ne sont pas naturels (polystyrène qui est le plus courant) que des ventilations soient créées (VMC). Le vieillissement de l’isolation est à prendre en compte, autant pour des raisons de pérennité du bâti que pour des raisons écologiques."

Si besoin, je peux vous communiquer des adresses, néanmoins je doute que les propriétaires (et les entreprises) apprécieront d'être mis en avant ou référencés comme "à ne plus faire ou à éviter"... Un indice1 : isolation extérieure + jours pluvieux + avancée de toit d'origine ou remontées capillaires = nouveaux problèmes d'humidité en façade ou dans l'enveloppe du bâtiment [archive]...

Par ailleurs, peut être un paragraphe sur les sous-traitants d'opérateurs commerciaux de telecom qui ne respectent pas toujours un bâtiment existant et sont rarement formés au respect de l'isolation ? Pour cela, nous avons malheureusement trop d'exemples sur Strasbourg et ses environs.

Autre

@Romjerome

Merci Jérôme de m'avoir fait ce commentaire. Comme vous l'avez vu j'ai moins axé l'article sur la technique que l'esthétique des bâtiments après isolation. J'ai a peine parlé des pathologies car ce n'était pas le but. Pour la Fibre optique et autres réseaux je suis d'accord mais cela dépasserait légèrement le but de l'article. Les câbles dénatures mais l'isolation extérieure le fait encore davantage lorsque rien n'est fait pour reconstituer les décors ou encore mieux réaliser un véritable travail architecturale.

J'ai tâché de montrer des exemples réussis et d'autres moins sympa, sans stigmatiser les propriétaires ou entreprises, cela serait contreproductif.

J'ai essayé d'adopter un ton assez neutre, comme sur Archi-Wiki pour essayer a minima de sensibiliser sur ces questions.

Pour info j'ai rajouté votre lien "Migration d’humidité et de vapeur dans les parois du bâti ancien" en référence dans l'article. Merci de me l'avoir signalé!

Je mettrais l'article en édito d'ici quelques jours.

--Digito (discussion) 2 janvier 2023 à 18:51 (CET)

@Digito

Mes exemples concernaient des isolations par l'extérieur, réalisées il y a une dizaine d'années et (trop) rapidement décevantes (sur le plan esthétique et de la pérennité des performances).

Pour les telecom(s), cela va plus loin qu'une esthétique douteuse. La perméabilité ou l'étanchéité à l'air est souvent compromise et les risques de condensation ou d'humidité stagnante fréquents.

Il y a par ailleurs une petite malhonnêteté au niveau des droits et devoirs des propriétaires avec de pseudo-servitudes non écrites au profit de certains. Pour arguments, voici une étude de cas; un regard plus qualitatif (ou de terrain selon le point du vue).

Disons, un immeuble de la Neustadt, construit à la fin du XIXème siècle.

L'inertie du bâtiment et les techniques de l'époque ne le feront pas rentrer dans les "passoires thermiques". La consommation d'énergie primaire (pas de tripatouillage "électrique", c'est du gaz naturel; énergie primaire = énergie finale) le classe entre le B et le C (116kWh/m2/an en 2022), selon les habitudes des occupants, la durée de la saison de chauffe et la rigueur de l'hiver. Néanmoins une isolation côté Nord et Ouest (vents et pluies), à savoir une cour intérieure, non visible de la rue, est à étudier.

L'Assemblée Générale des copropriétaires de l'immeuble discute des devis, se renseigne sur les techniques et leurs avantages et inconvénients, mais aussi sur l'Assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO), sur les assurances, etc.

Heureusement que les plans "câble" (1990), puis THD (FTTLa) offrent un blanc-seing aux opérateurs commerciaux pour s'annexer des façades. Un accord de la ville de Strasbourg et une servitude non écrite (articles L.48 et R. 20-55 du code des postes et des communications électroniques - CPCE) les couvriront en cas de problèmes.

Pas de caves privatives ou de communs selon NOOS/Numericable/Vivendi/SFR ! Demander un accord ou respecter la propriété privée, ce n'est pas pour eux. Les autres devront gérer ces câbles coaxiaux imposés (sans règles de l'art...) et des percements avec une humidité stagnante qui dégradera les murs et linteau(x)...

Depuis 30 ans, Noos/Numericable/SFR et la ville de Strasbourg2 ont dégradé de trop nombreuses façades d'immeubles anciens. On évoque souvent les années 70 ou la Krutenau-Finkwiller, or là aussi nous sommes face à une opposition entre le "coup financier" à très court terme, le modernisme et le patrimoine local. La transformation du paysage urbain reste dynamique et intemporel (heureusement !), c'est la priorité accordée aux actes, actions, moyens et leurs conséquences, qui m'interpelle plutôt.

La dernière "trouvaille" de l'opérateur au carré rouge : la fausse fibre ou fibre (sauf raccordement au domicile). Un occupant (disons un locataire) de l'immeuble cède sous la pression de commerciaux et permet aux sous-traitants de l'opérateur au carré rouge d'accéder à l'immeuble. Ces derniers vont percer des murs, châssis de fenêtres ou portes, pénétrer dans des caves privatives pour rajouter du câble coaxial sans autorisation.

Le plus cocasse étant que les copropriétaires ont fait installer à leur frais de la fibre optique (kits) jusqu'au domicile des occupants pour justement éviter ces dégradations (et le non respect du droit de la propriété)... Peut-être même l'un des seuls immeubles 'non-publics' de la Neustadt et de cette période, à avoir cru que l'isolation était une priorité de la ville de Strasbourg !

Les entreprises sont souvent aussi lâches car elles proposent généralement de recouvrir les câbles coaxiaux.... Ignorant les pathologies de l'enveloppe du bâtiment (humidité stagnante grâce aux câbles, tension sur les gouttières, percements anarchiques des murs et dormants, blocage des ouvrants, étanchéité à l'air compromise, etc.).

Le risque avec une isolation (intérieure ou extérieure) et le passage d'un sous-traitant 'telecom' qui percera quoi qu'il en coûte, car il ne sait faire que cela. Et encore je suis nuancé (mais pas neutre) dans cette étude de cas... D'autres photos peuvent illustrer mon exemple, si besoin. Si vous estimez que ceci est trop caricatural ou diffamatoire, je suis à votre disposition pour une visite sur place !

Romjerome (discussion) 3 janvier 2023 à 11:41 (CET)

Références

  1. par ex. AM 1481 W .... [archive] - 1535 W .... [archive], etc.
  2. curieusement pas de retours de l'atelier Grégoire ANDRE [archive], lors des visites des immeubles de la Neustadt, fin 2018.