Adresse:Villa Cornelius (Strasbourg)

From Archi-Wiki
Jump to navigation Jump to search

20 quai Mullenheim

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1925 à 1926
Architecte Ernest Misbach
Structure Maison
Courant architectural Néo-XVIIIe siècle

Date de rénovation 2006 à 2007
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Villa Cornelius1

Date 1925 à 1926
Architecte Ernest Misbach

Belle maison individuelle due à l'architecte Ernest Misbach et construite pour Ernest Cornelius, pharmacien, domicilié au n° 2 boulevard de l'Orangerie. Les calculs statiques sont faits par l'architecte-entrepreneur J. Nuss en juillet 1925. L'autorisation de construire est donnée le 16.9.1925. La réception finale a lieu en présence de l'architecte au 23.7.1926.

A noter que son numéro était à l'époque de sa construction le n° 5a. Dans l'annuaire de 1939, elle est encore spécifiée à ce numéro. Dans l'annuaire de 1953, elle possède le n° 20. Le changement date donc de cette période. On notera encore qu'il semble, d'après les annuaires de l'époque, que le commanditaire n'ait pas habité dans cette maison, mais qu'il l'ait louée. Dès 1927 et au moins jusqu'en 1935, y habite en effet André Helmer, directeur général de la Compagnie d'assurances "Rhin et Moselle". On y trouve ensuite un avocat, qui deviendra lui-même propriétaire.

Le bâtiment possède une architecture évoquant le XVIIIe siècle avec un toit à la Mansart, des façades symétriques, et des fenêtres qui au rez-de-chaussée ont des arcs surbaissés avec des garde-corps à volutes. Au premier étage, les ouvertures sont sobres et rectangulaires, tandis que les lucarnes de l'étage mansardé sont flanquées de volutes et surmontées de frontons cintrés. La partie correspondant à l'entrée, en légère avancée, est dotée de chaînages d'angle à refends avec des vases placés en amortissement, à moitié engagés dans le mur. Une balustrade surmonte le portail d'entrée cintré. Côté quai, on peut encore évoquer les deux pilastres colossaux à chapiteaux ioniques qui délimitent la travée centrale.

On peut encore dire que la signature d'Ernest Misbach se laissait deviner au vu de la belle façade principale de la maison, sachant par ailleurs que cet architecte avait conçu plusieurs maisons sur ce quai. Mais justement, ce n'est pas cette façade qu'on voit depuis le quai Mullenheim, et encore moins depuis le quai Rouget de Lisle. Pourquoi cette belle façade n'est-elle pas mieux mise en valeur ? On peut supposer que le choix initial qui a été fait par l'architecte et le commanditaire tenait compte du fait qu'à l'origine, une rue était projetée face à l'entrée. Pourquoi cela n'a-t-il pas été le cas, cela reste pour nous pour l'instant non élucidé.

N.B. : concernant le commanditaire Ernest Cornelius, nous ne craignons pas beaucoup nous tromper en l'identifiant à Ernest Eugène Cornelius né en 1871, qu'on repérera facilement à peu près au milieu de ce tableau de la famille Cornelius [archive] mis en ligne sur le site GeneaNet par Agnès Dhé. On pourra d'ailleurs vérifier, grâce à ce tableau, son "cousinage" avec l'artiste peintre Jean Georges Cornelius [archive], né en 1880 à Strasbourg et décédé en 1963 à Ploubazlanec, dans les Côtes-du-Nord, passé du luthéranisme au catholicisme, et dont on peut voir quelques images grâce à ce lien [archive].

Rénovation

Date 2006 à 2007

Belle maison de maître dont la toiture a été entièrement rénovée en 2006.

Bel exemple d'ajout de lucarnes en remplacement des velux

Façade ravalée en 2007

Références