Loading...

Tour de la Liberté (Saint-Dié-des-Vosges)

From Archi-Wiki

place Jules Ferry (Saint-Dié-des-Vosges)

Image principale


Chargement de la carte...

Date de construction 1989
Architecte Nicolas Normier
Jean-Marie Hennin
Peter Rice
Structure autre
Courant architectural Contemporain
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Tour de la Liberté

Date 1989
Architecte Nicolas Normier
Jean-Marie Hennin
Peter Rice
Entrepreneur Viry France
Saint Dié (tour**)20211031 160610.jpg

Historique de la construction1

Lors de la commémoration du bicentenaire de la Révolution, deux tours sont érigées dans le jardin des Tuileries à Paris. Les deux «tours de la Liberté» furent inaugurées le 9 mai 1989.

Après les fêtes du bicentenaire, les deux tours devaient être démontées. La ville de Saint-Dié-des-Vosges obtint une des deux tours contre un franc symbolique. La tour est remontée place Jules Ferry, face à l’Hôtel de ville.

L’inauguration eut lieu le 14 juillet 1990.

Descriptif architectural

Le projet s'est inspiré des vieux avions du musée de l'air du Bourget, ainsi que du film "Jonathan Livingston le goéland". Les architectes Nicolas Normier et Jean-Marie Hennin, ont baptisé la tour « cathédrale de l'espoir » car elle est dédiée aux personnes à mobilité réduite, « à tous ceux pour qui tout espoir de conquête s'arrête devant l'incompréhension et la peur des autres ». 2

La tour est haute de 36 mètres et pèse 1440 tonnes. Les matériaux utilisés sont principalement l’acier, la toile et le verre.

On accède aux deux salles et au belvédère par une rampe, un escalier en colimaçon et un ascenseur. La grande salle de 270 m² est à 13 m du sol, la petite de 180 m² est à 16 m du sol. Le belvédère de 100 m² est à 20 m du sol.

La surface des ailes est de 1000 m² avec une envergure de 32 mètres. La structure métallique a été construite dans Les Vosges, à Golbey près d’Epinal.

La Tour de la Liberté est décrite comme un bateau, un oiseau, un avion, « un rêve d'acier, de câbles et de toile»

Elle abrite une prestigieuse collection de bijoux de Braque.

La silhouette de la tour se retrouve à différents endroits de la ville sous forme de lampadaires.

La réalisation des tours de la Liberté reçut en 1990 le «Prix des plus beaux ouvrages de construction métallique de France, dans la catégorie « autres constructions ».

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Anne-françoise auberger

2 months ago
Score 0
Improbable édifice, je découvre, merci !

Jocelyne

43 months ago
Score 0

Déception: la montée de la rampe d'accès aboutissait à une porte fermée. Seul l'escalier en colimaçon permettait l'accès au belvédère. La Tour de la Liberté doit être très belle le soir avec les éclairages.

A revoir pour les bijoux de Braque.