Loading...

Temple du Donon (Grandfontaine)

From Archi-Wiki

Route du col du Donon (RD 392) (Grandfontaine)

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1869
Architecte Louis-Michel Boltz
Structure Musée

Classement Monument Historique 6/12/1898
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Le Donon est le plus méridional des sommets majeurs des Vosges gréseuses. Il culmine à 1008 mètres. Le sommet est accessible par la route du col du Donon, la RD 392, puis par des sentiers de randonnée.

Il est riche d'une histoire humaine plusieurs fois millénaire. Au sommet se trouve un temple construit en 1869, pastiche d'un sanctuaire gallo-romain datant du IIe et IIIe siècle.

Historique1

Le Donon offrant un point de vue exceptionnel dans toutes les directions, il a été utilisé dès le néolithique plutôt comme un « refuge » temporaire que comme un habitat permanent, dès le IIIe millénaire av. J.-C.. Des haches et marteaux de pierre polie ont été découverts, notamment lors de travaux forestiers.

Dès le XIXe siècle, des trouvailles en matériels protohistoriques avaient été faites : hache à talon et couteau de l'Âge du bronze, mais sans grandes précisions de lieu. Au XXe siècle, des tessons (attribués à l'Âge du bronze) ont été découverts au sommet, ainsi que des meules plates de l'époque hallstattienne (ce qui démontre une occupation moins temporaire) ; ces dernières indiquent également une culture de céréales proche du Donon ou l'apport de grains provenant de zones de production peu éloignées.

Ce sommet visible de loin fut un point de contact entre trois peuples celtes :

  • au nord, celui des Médiomatriques capitale Divodurum (Metz) ;
  • à l'est, les Triboques, capitale Brocomagus (Brumath) ;
  • au sud, les Leuques, capitale Tullum (Toul).

Il fut l'objet et un lieu de culte, vraisemblablement dès la fin de la protohistoire mais c'est essentiellement du IIe siècle et IIIe siècle que date le sanctuaire gallo-romain ; l'essentiel du matériel (bâtiments, sculptures) date de cette époque.

Bâtiments et aménagements

Le sanctuaire comprenait quatre bâtiments de pierre et un en bois. Ce dernier, circulaire, était situé au voisinage d'un puits (ou citerne). Les bâtiments en dur étaient en relation avec le culte ; ceux numérotés I et I bis avaient vraisemblablement des fonctions d'accueil (lieu de rassemblement pour les fidèles, dépôt de culte, etc.). La fonction de celui numéroté II (non loin du puits et identifié par des trous de poteaux) n'est pas encore vraiment déterminée.

La construction III, qui se situait juste sous la corniche gréseuse du sommet, avait sans doute une grande importance cultuelle. Les pierres d'angle des pignons comportaient chacune une tête sculptée.

Temple du Donon

Date 1869
Architecte Louis-Michel Boltz

Un bâtiment imitant un temple gréco-romain a été érigé au sommet en 1869 pour abriter diverses trouvailles archéologiques. Il est l'œuvre de l'architecte colmarien Louis-Michel Boltz, le docteur Bédel, médecin cantonal, en étant l'initiateur. Le temple dans sa rusticité présente un caractère indiscutable. Quatre piliers (monolithes de section carrée), sur deux travées de profondeur, supportent une lourde toiture de dalles de pierres du type en « tas de charge ». Une certaine inspiration mégalithique inspire cette construction. Ce « temple » reste néanmoins l'emblème de ce lieu2.

Sur le fronton du Temple se trouve l'inscription "Musée". Les trouvailles archéologiques ne sont plus visibles sur place elles ont rejoint les musées archéologiques de Strasbourg et Epinal3

Les pierres du sanctuaire gallo-romain sont visibles au Musée archéologique de Strasbourg.

Selon un article des Dernières nouvelles d'Alsace « Cette construction fut longtemps décriée, car elle était archaïque, rustique de style grec primitif, alors que le Donon est un site gallo-romain. Mais dans les années 1970, avec l’archéologie expérimentale, on étudiait les objets, mais on expérimentait aussi les gestes et les tours de main passés. C’est ainsi qu’on s’est aperçu que ce temple était construit, sans un gramme de mortier, en tas de charge : il tenait par son propre poids. Une prouesse technique »4.



Classement Monument historique

Date 6/12/1898

"Musée du Donon : classement par arrêté du 6 décembre 1898"5.

Références

  1. Wikipédia [archive], consulté le 08/12/2021
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Donon#XIXe_si%C3%A8cle [archive] consulté le 08/12/2021
  3. Wikipédia [archive], consulté le 08/12/2021
  4. La légende des siècles au Donon [archive], in DNA du 06/08/2021, page 26, consulté le 08/12/2021
  5. Mérimée_(site_internet) Notice Mérimée PA00084719 [archive] consulté le 28/12/2021

Lien externe

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.