Loading...

Rue Pantaléon Mury (Strasbourg)

From Archi-Wiki

Rue Pantaléon Mury (Strasbourg)

Image principale



Chargement de la carte...
Date de construction 1912
Structure rue
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction

Date 1912

La voie va du n° 35, rue d’Ypres à la rue Richard Brunck.

Lors de l’édification du Quartier des Quinze vers 1912-1913, l’Alsace était allemande, et la voie s’est appelée rue Görres, en hommage à Josef Görres (1776-1848), historien et homme politique allemand, réfugié à Strasbourg en 1819.

Après le retour de l’Alsace à la France, en 1918, le choix du nom de la rue par les nouvelles autorités semble n’avoir rien laissé au hasard. La rue s’est en effet appelée en 1919 en hommage à Pantaléon Mury, un prêtre, né en 1819, devenu professeur d’histoire au petit séminaire de Strasbourg, et animé de forts sentiments patriotiques français…

Il fonda en 1859 la « Revue catholique de l’Alsace ». Nommé supérieur du petit séminaire en 1866, il continua son activité journalistique, mais il fit cesser la parution de la revue dès le siège de Strasbourg en 1870. Et en 1877, il refusa de rencontrer l’empereur Guillaume 1er lors de sa visite à Strasbourg1.

Lors de l’occupation de l’Alsace, en 1940, la rue a repris momentanément le nom de rue Joseph Görres, pour reprendre son nom français en 19452.

Signalons encore que la sépulture de Pantaléon Mury se trouve au cimetière Saint Urbain.

Références

  1. Claude Muller, in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 27, pages 2788 et 2789
  2. Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, édition 2002, page 187

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.