Loading...

Résidence Arconati Visconti (Strasbourg)

From Archi-Wiki

38 boulevard d' Anvers

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction environ 1911 à 1912
Architecte Johann Rothfuss (fils)
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Résidence Arconati Visconti1

Date environ 1911 à 1912
Architecte Johann Rothfuss (fils)

Immeuble remarquable pour ses 6 colonnes à chapiteaux à volutes, ornés de têtes de lions. Prévu pour abriter le "Tribunal Militaire" (Kriegsgerichtsgebäude), il est l'oeuvre de l'architecte-entrepreneur J. Rothfuss-Sohn , qui en est aussi le maître d'ouvrage, et fait les calculs statiques à la date du 24.5.1911. L'autorisation de construire est accordée le 7.7.1911. Le gros oeuvre est terminé le 23.10.1911. Le permis d'occuper est donné au 25.3.1912.

En 1920, on parle dans le dossier de "l'immeuble de l'ancien Conseil de Guerre, rue d'Anvers". Après 1920 le bâtiment est occupé par l'Institut de Physique du Globe (voir ci-dessous) Difficile de savoir quel a été exactement son usage jusqu'à ce qu'il devienne, vers 1975, l'"Institut de la Promotion Supérieure du Travail", dépendant sans doute de l'Université de Strasbourg. Des travaux, incluant en particulier la construction d'un escalier extérieur de secours, sont terminés en 1976.

Il n'est à nouveau pas évident de préciser quand cet immeuble est devenu la "Résidence Arconati Visconti", avec pour vocation d'abriter des logements pour des enseignants-chercheurs. D'après un site d'aide aux chercheurs étrangers en mobilité en Alsace, c'est depuis le 1er novembre 2000 que 26 logements sont disponibles dans la Maison Arconati-Visconti [archive] pour les enseignants-chercheurs de passage dans les universités et les autres établissements d'enseignement supérieur et de recherche de Strasbourg. Il est précisé que cette maison, propriété de l'université Louis Pasteur, est gérée par le CROUS.

Institut de Physique du globe2

Date environ 1920

Cet institut a occupé l'immeuble à partir de 1920 environ (date exacte à préciser) suite à un don de la marquise Arconati Visconti3

Institut dirigé par Edmond Rothé4

Références