Loading...

Quai Turckheim (Strasbourg)

From Archi-Wiki

quai Turckheim

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1870
Consultez les 1 actualités de l'adresse



Historique du nom de la rue 1

1300: Bei den bedeckten Brücken (str) (près des Ponts Couverts)

1341: Uf dem Grien in Bierergasse (sur la grève dans la rue Biecker.

XIVe,XVe siècle: Kriegesgasse (rue Krieger)

1428: Sanderstaden (quai des sabliers)

1523: Am wüsten Graben (près du fossé abandonné)

XVIIIe siècle: Près du Pont Couvert.

1839: Quai de la Bruche.

1845: Quai du Péage de la Bruche.

1858: quai Turckheim.

1872: Turckheimstaden.

1918: quai Turckheim.

1940: Turckheimstaden.

1945: quai Turckheim.

Va du Quai de la Bruche au n°2 Grand'Rue.

Le quai fut aménagé à partir de 1833 sur les berges du Canal du Faux-Rempart sous l'administration du maire Jean-Frédéric Turckheim

Les Turckheim

Vieille famille de Strasbourg qui fournit entre autres Jean-Frédéric, baron de Turckheim (né le 12/12/1780, décédé le 10/12/1850), maire de Strasbourg de 1830 à 1835.2


Vues anciennes

Date environ 1900


Aspect actuel

Date environ 6/12/2015

Le plus ancien bâtiment du quai Turckheim est la Henckerturm ou tour du Bourreau datant de 1300 environ

Vues prises depuis cette adresse

Autres vues sur cette adresse

Références

  1. Dictionnaire Historique des Rues de Strasbourg
  2. L'Alsace Noble suivie du Livre d'or du Patriciat de Strasbourg par Ernest Lehr.1870

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

21 months ago
Score 0

Oui, le maire était bien baron, mais ce que je voulais souligner, c'est qu'avant d'avoir été anoblie au XVIIIe s., les Türckheim appartenaient à la bourgeoisie commerçante et dirigeante de Strasbourg.

Je les ai personnellement dans mon ascendance directe à partir de la 11e génération, et à la 14e génération, se trouve Nicolaus von Türckheim (1518-1598), bourgeois et négociant à Strasbourg, membre du Grand Sénat, membre de la chambre des XIII, qui habitait le n° 11-12 quai St-Nicolas. Son inventaire de succession daté de 1599 est, paraît-il, très impressionnant, mentionnant maintes maisons, dépendances, granges, cours, moulin à papier, prés, champs, fermages et capitaux placés, etc... Parmi les débiteurs sont cités des marchands d’Offenbach, de Francfort, de Worms, de Nancy, de Lyon, de Montbéliard, d’Ulm, Paris, St-Gall, Frankenthal, Ste-Marie-Aux-Mines...

En fait, si je n'avais pas changé le texte dans la fiche, c'est que, pour bien faire, il aurait du même coup fallu supprimer la source, qui se trouvait dès lors contredite... Bon, disons que nos commentaires sauront suffisamment éclairer le lecteur...

Burckel

21 months ago
Score 0

Merci, Wilfred pour ton commentaire, c'est corrigé.

Mais le maire, était-il baron?

Wilfred HELMLINGER

21 months ago
Score 0

Attention à l'orthographe du nom de la famille, qui a fait l'objet sur le site d'un entrefilet de deux lignes. Ces deux lignes évoquent la mémoire d'un maire de Strasbourg. C'est très bien. Mais l'ascendance soit-disant noble de celui-ci à Strasbourg remonte en fait à un simple bourgeois de Strasbourg chargé de surveiller la porte des Bouchers en 1493 !

Le lien avec la famille la famille noble des Eckbrecht de Durckheim ne reposerait en effet en réalité sur aucune certitude documentaire. L'Histoire n'est pas une science exacte, mais depuis 1870 (date de la source), des chercheurs (dont la regrettée Hélène Georger-Vogt) ont creusé la question et rendu les conclusions de cette source plus que dubitatives...

Dans le doute, il aurait donc mieux valu , à mon avis, s'abstenir d'évoquer la "Vieille famille noble de Strasbourg". "Vieille famille de Strasbourg" aurait suffi. Le curieux consultera à ce sujet avec profit les notices consacrées à cette famille dans le NDBA n° 37 (3921 à 3929).