Loading...

Place du Château (Strasbourg)

De Archi-Wiki

place du Château

Image principale
« 2013-04-00 » contient une séquence qui ne peut pas être interprétée avec une matrice de correspondance disponible pour les composants de date.
« 2013-06-00 » contient une séquence qui ne peut pas être interprétée avec une matrice de correspondance disponible pour les composants de date.
Chargement de la carte...

Date de construction 1215
Structure place

Date de transformation 10/2/2010

Date de transformation 22/10/2012

Date de construction environ 2013
Structure Statue/sculpture/oeuvre d'art

Date de construction environ 4/2013
Structure place

Date de construction environ 6/2013

Date de construction environ 26/7/2013

Date de construction 1/12/2013
Consultez les 46 actualités de l'adresse


Historique du nom de la place1

1215 : Curia nostra (episcopi) publica

Fronhof (en Strasbourgeois du Moyen-Age) "cour de l'évêque"

1740 : place de l' Evêché

1793 : place de la Responsabilité

1795 : place du Peuple

1804 : place du Château, du Palais

1817 : place du Château Royal

1817 : Schloss-Platz, autrefois Fronhof

1858 : place du Château

1870 : Schlossplatz (allemand)

1918 : place du Château

1940 : Schlossplatz (allemand)

1945 : place du Château

Construction

Date 1215

Autrefois carrée, et non rectangulaire comme aujourd'hui, cette place était la plus importante jusqu'au XVIIIe Siècle avec des écuries, des ateliers, des commerces et des échoppes accolées à la Cathédrale. Elle est détrônée par la Place Gutenberg.

La Place du Château était l'emplacement du chantier de construction de la Cathédrale voisine. Les matériaux étaient acheminés par l'Ill.

La Fondation de l'Oeuvre Notre Dame est le deuxième plus ancien bâtiment de la place.

Furent ensuite construits le Palais des Rohan, puis le Collège des Jésuites.

La place est ainsi encadrée par de prestigieux édifices.

Un îlot d'habitations, d'écuries et d'échoppes est détruit en 1860 pour construire l'Ecole de Santé Militaire.

La place est ensuite dotée d'arbres et de stationnements.

Parking

Date 1950 environ--2010

La place sert de parking.

Suppression de la circulation automobile

Date 10/2/2010

le 11/2/2010 la place est enfin débarrassée pour toujours (?) de ses voitures après décision municipale.

Il s'agit de débarrasser la place des éléments de mobilier urbain (poteaux, parcmètres,...) et des marquages au sol.

Une borne rétractable est mise en service le 03 mars 2010 à l'entrée de la place. Elle est accompagnée d'une caméra de surveillance, d'un bouton d'appel et de détection de badges attribué à deux riverains et aux taxis.

Aménagement de la place

Date 7/2011
Paysagiste Linder Paysage

L'aménagement de la place devrait commencer début 2012.

C'est le projet de la paysagiste Catherine Linder qui a été retenu (DNA du 3/7/2011)

Pose des socles en grès

Date environ 4/2013

Les premiers socles en grès sont désormais visibles sur la place.

Installation des luminaires

Date environ 6/2013


Inscriptions sur les socles en grès

Date environ 26/7/2013


Vues depuis la plateforme de la Cathédrale

Date 1/12/2013

Photos prises le dimanche 1er décembre 2013

Maquette de la cathédrale2

Date 20/12/2015
Sculpteur Egbert Broerken

Inauguration de la maquette en bronze de la cathédrale, réalisée au 1/125e.

La sculpture a été réalisée par l'artiste allemand Egbert Broerken.

Sa flèche culmine à 1,90m et elle permet une approche "tactile" du bâtiment, notamment pour les non-voyants, elle facilite aussi les explications données aux touristes, aux élèves ou aux passants.

C'est le galeriste Christophe Fleurov qui est à l'origine du projet, comme il l'a déjà été pour le plan relief de la place d'Austerlitz de 2012 [archive].3

Autres vues sur cette adresse

Vues prises depuis cette adresse

Références

Contribuez aussi à cet article

Commentaires[modifier | modifier le wikicode]

Vous n'êtes pas autorisé à publier de commentaire.


Fabien Romary

Il y a 14 mois
Pointage 0

Le principale financeur est la ville et la Communauté Urbaine de Strasbourg, je ne sais pas si d'autres acteurs (CG67, Région, Etat) ont participé à l'opération.

Pour information :

http://www.s...e-du-chateau [archive]

Pauline Stoffel

Il y a 14 mois
Pointage 0

Bonjour, j'ai trouvé cet aménagement très intéressant. Il est beaucoup plus en harmonie avec son alentour (cathédrale, musées etc..)

J'aurais voulu être informé sur les acteurs du financement de cette place.

Si quelqu'un peut m'aider, cela serait très aimable.

Merci d'avance.

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0

Je trouve cet aménagement superbe pour ma part, notamment la nuit où c'est un enchantement.

La vue est enfin dégagée car, désolé, mais les arbres qui étaient là auparavant bouchaient la vue de pratiquement tous les bâtiments. Enfin, on peut voir le côté sud de la cathédrale dans toute la splendeur de son élévation. Bel hommage aux sculpteurs, aux tailleurs de pierre, avec toutes ces "signatures" : très émouvant je trouve. Les bancs sont originaux, ça change des bancs classiques, tout comme les lampadaires : cet aménagement a une vraie personnalité.

J'ai du mal à comprendre comment on peut regretter l'ancien "aménagement" de cette place, à savoir... un parking !!

Il ne manque plus qu'une terrasse de café sur cette place. Devant le musée de l'œuvre Notre Dame par ex, ou devant le Palais Rohan.

Mais déjà, en l'état, cette place est vraiment devenue un endroit merveilleux.

Wilfred HELMLINGER

Il y a 14 mois
Pointage 0

On ne devrait jamais parler de quelque chose avant d'être allé sur place ! Ce que j'ai fait aujourd'hui, avec ces quelques impressions immédiates :

D'abord, est dégagée la vue sur la cathédrale, mais aussi, et c'est la surprise, sur tous les bâtiments qui l'entourent, qu'on peut admirer d'un seul regard tournant.

Ensuite, on a, certes, tendance à se concentrer de suite sur les constructions artificielles en grès rose, mais là aussi, bonne surprise : les inscritpions sculptées renvoient astucieusement au travail des sculpteurs. Ce qui est écrit est certes important, mais pas fondamental, car on le trouve dans les guides. Comme le dit un dicton, ce que l'on donne est parfois moins important que la façon dont on le donne. Les marques de tâcherons nous rappellent à une réalité : à cette époque, la plupart des gens ne savaient ni lire ni écrire, quelque soit leur niveau d'intelligence.

Bon, la quantité et l'étendue de toutes ces inscriptions sculptées a de quoi interroger Mais une constatation s'impose : la pierre est vivante ! On observe déjà de nombreuses taches, car la pierre réagit à toutes les sollicitations (péripéties atmosphériques, déjections animales, etc...). Mais point positif, on peut prévoir que s'assoir sur la pierre chauffée au soleil sera un régal...

Pour finir, mais à présent il s'agit presque de détails : les jets d'eaux ne sont-ils pas un peu superflus ? Suffiront-ils pour donner en été une impression de fraîcheur à la place privée de la protection ombragée des arbres ? Le choix d'une couleur de pierre grise sur la plus grand partie de la place n'est-il pas dans un contraste désaventageux avec cet éloge à la pierre rose qu'incarne si magnifiquement la cathédrale ?

C'est à elle que nous laisserons le dernier mot : elle a désormais, et nous l'espérons pour longtemps, sa place au soleil ! En effet, même en l'absence de ses rayons, comme c'est le cas aujourd'hui, une impression de lumière se dégage de la place du Château, réconciliant en quelque sorte les dimensions de l'horizontal et du vertical.

Dans son introduction au livre de photographies de François Nussbaumer (Strasbourg vertical, 2012), le philosophe Jacob Rogozinski, évoquait, lui aussi, une verticale réconciliée, et "le signe d'une relation enfin apaisée de nos bâtisseurs avec le passé de Strasbourg". Mais lui, parlait de toute la Ville réconciliée avec "la verticale sublime, l'inégalée, l'inégalable, l'énorme cathédrale" !

Wilfred HELMLINGER

Il y a 14 mois
Pointage 0
Il y a là un subtil message philosophique concernant notre "société autoproclamée de la connaissance", Roland! "La connaissance repose sur l'accès à l'information certes, mais elle ne s'y résume pas. La connaissance est une histoire de "Je". (Lionel Naccache, in "Perdons-nous connaisance", éd. Odile Jacob, 2010,page 193). Conclusion, apporte ta grande échelle, grimpe et lis !

Roland burckel

Il y a 14 mois
Pointage 0
impossible de lire la plupart des textes gravés sur de dessus des blocs, sauf si on monte sur une grande échelle!

Anne-françoise auberger

Il y a 14 mois
Pointage 0

Intéressant courrier sur Johann Knauth par un professeur strasbourgeois, qui tient à rappeler les différents apports de l'architecte à la ville de Strasbourg, notamment à la cité du Stockfeld, et réfléchit à la manière de lui rendre hommage.

A lire dans lesDNA du 12/07/2013 [archive]

Anne-françoise auberger

Il y a 14 mois
Pointage 0
à voir au musée archéologique dès maintenant les deux peintures murales découvertes lors des fouilles place du Château. La taille et l'intégrité des plaques sont exceptionnelles, ainsi que le délai d'accrochage.

François Metz

Il y a 14 mois
Pointage 0
Concernant le pavé, ENFIN quelque chose qui ressemble au moins à ce que le pavé du centre-ville devrait être, si on prétend vouloir respecter et mettre en valeur le patrimoine de la ville ! Je trouve, personnellement, que de bonnes leçons d'habillage du sol pourraient être prises à Metz. Sans nécessairement donner dans le pittoresque, au moins les revêtements choisis sont ils en accord avec les tons du bâti, et surtout, cohérents : on ne change pas 4 fois de sol en 100 mètres...

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0

Voilà 70 ans que je vivais avec les marroniers.

Nos édiles bien pensantes les ont coupés.

Pour recréer une nouvelle place bien minérale...

Mais de quel DROIT ???

Une municipalité avec des écolos en sous-marin, on hallucine.

A une période qui s'annonce pécunièrement cruelle pour les plus défavorisés on nous annonce avec condescendance que cela va se chiffrer aux environs de 2,5 millions d'Euros.(devis déjà largement dépassé, en pratique de 30% minimum sinon plus!)

Que ceux qui admettent ce type de gabegie PAYENT de leur poche.

La place avec ses bancs (pas assez) était superbe pourquoi tout ce chamboulement ????

A qui profite le crime ?

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0
Eh bien, depuis ce matin, c'est fait: il n'y a plus d'arbre!

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0

Couper ces arbres place du château, c'est couper la sève et la vie, à Strasbourg. Ces arbres n'ont jamais demandé à être abattu, par des fonctionnaires sans scrupules.

Ces arbres datent de 1880/1890 et sont très rares dans le centre ville. Nous ne pouvons pas vivre que de minéralité (comme c'est la mode aujorud'hui) la nature a le droit de siéger pour nous apporter de l'ombre en été. Arrêtons de dilapider notre patrimoine écologique. S'il faut faire de l'écologie, il faut commencer d'abord à ne pas abattre ces arbres centenaires !!!

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0
Je suis lycéen à côté de cette place et aussi indigné que les autres de voir un aussi laid changement. Non seulement cela ne colle pas avec la cathédrale en face, mais ces triangles où l'on ne pourra jamais s'asseoir pour cause du temps sont soit trop chaud soit trop froid. Mais c'est surtout le fait de couper ces arbres qui me choque ! Quand bien même ces installations vont avoir lieu, cela coûterait-il beaucoup de les laisser en vie ??

Yann Meyer

Il y a 14 mois
Pointage 0

Des avis ont été recueillis, un jury s'est prononcé et...a découvert le projet définitif en même temps que tout le monde (cf article des DNA).

Pour la concertation pour l'aménagement du môle Malraux, des projets ont été proposés, qui ont évolué avec la concertation, avec évidemment des mécontentements, mais il y a de la discussion autour du projet. A l'arrivée, ça nous plait ou pas à titre personnel, mais la discussion a eu lieu sur du concret.

Place du Château, on questionne, on demande l'avis d'un jury et finalement tout le monde découvre le projet 3 mois avant sa mise en œuvre sans discussion. Pourquoi les strasbourgeois n'auraient-ils pas le droit de s'exprimer sur ce projet, maintenant qu'il est connu?

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0

mesdames et messieurs les democrates republicains

cette place depuis sa piétonisation a fait l'objet d'une concertation à laquelle tout un chacun à été invité à se prononcer. les avis ont été recueillis. Une cinquantaines d'equipes de maitrises d'oeuvre ont du se porter candidates, cinq ont du être retenues pour faire un projet sur la base d'un cahier des charges approuvé par les élus de la ville. le meilleur projet a été retenu par un jury composé de sachant, usagers, elus, etc…. Si aujourd'hui il ne vous plait pas, c'est votre droit.

Respectons le pouvoir démocratique et les projets qu'il fabrique, ou changeons de postulat, et revenons à un urbanisme plus dicté par le fait du prince, celui la même qui a créé le Paris de Hausmann, la Neuestadt, Bucarest, etc…

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0

De toutes façons roland ries n'arrive pas à savoir ce qu'il veut, cf la tour sur la presqu'ile malraux....

avec un peu de chance dans 2 mois il y aura un nouveau projet lorsque qu'il saura les opinions assez négatives. un revirement indigne d'une personne dirigeant une grande ville.

pour le coup ce sera tant mieux pour cette place si celà devait arriver!

Fabien Romary

Il y a 14 mois
Pointage 0

Concernant votre demande de pétition, Archi-Strasbourg n'a pas pour vocation à prendre tel ou tel parti, à juger l'actualité, ou à prendre position sur l'esthétisme de l'ancien, le neuf, les réhabilitations. Le site constate simplement l'évolution de la ville en mouvement.

Bien entendu les commentaires sont libres et chacun peut donner son avis ou jugement tel qu'il soit.

Voici deux sites dédiés pour les pétitions en ligne :

http://www.petitionenligne.fr [archive]

http://www.mesopinions.com [archive]

Fabien Romary

Président-fondateur de l'association Archi-Strasbourg

Yann Meyer

Il y a 14 mois
Pointage 0

Roland Ries parle d'une opération "à ne pas rater" : objectif complètement raté...

Abattre tous ces arbres (presque les seuls du quartier!) qui contribuent à l'aération du secteur est une sinistre erreur. Les touristes pourront certes faire de jolies photos de façades, mais comme le dit Cely, cette place sera totalement invivable, été comme hiver.

Est-il envisageable de s'opposer à ce projet, d'obtenir des modifications qui tiennent compte des strasbourgeois? Est-il envisageable que ce site héberge une pétition dans ce sens?

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0
Mettre en valeur les bâtiments anciens très bien mais ne pas oublier la nature(arbres) éléments indispensables pour notre vie de citadins avant tout strasbourgeois et non pas de passage

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0
Vanité ! Projet esthétisant tournant le dos aux habitants réels… Strasbourg finira par n’être plus qu’un bocal pour touristes. Une malédiction pèserait-elle sur nos édiles ... au point de refaire toujours les mêmes erreurs ? (cf. le tout minéral des ex-Place Kléber et ex-Place de la Gare…). La tentation de laisser sa trace dans la pierre serait-elle plus forte que celle de s’asseoir un moment à l’ombre de grands arbres séculaires ?…

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0

Le concept de minéralité n'est pas mauvais afin de mettre en valeur les bâtiments entourant la place.

Néanmoins, il faudrait y ajouter des modules de verdures avec des banquettes, un peu comme sur la Place Kléber, sinon ça risque effectivement d'être une place vide et sans âme...

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0

L'abattage programmé des 10 arbres de la place du château, où il fait si bon se reposer m'attriste et fait monter la colère en moi! Comment un tel projet a t il pu avoir le soutien du maire, qui prône un discours écolo !

Il semblerait que pour lui, les herbes folles soient la seule verdure possible au centre ville !

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0

Je suis terriblement déçue par ce projet.

Y a t il encore un moyen de s'opposer à ce projet par une mobilisation citoyenne ?

Je m'étais tellement réjouie à l'annonce de la suppression des parkings sur cette place !

Je déchante ..... La place du château va ressembler à un parking de supermarché vide.

Quelle immense déception !

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0

Comme Philippe, je ne comprends pas ce projet qui certes fait la place belle aux bâtiments mais délaisse complètement l'humain.

Quelle vie, en dehors du marché de noël, sur cette place sans aucune zone d'ombre ni verdure ? Qui ira s'asseoir sur ces bancs en grès lorsque la place sera un four en été ou lorsque la pierre sera gelée en hiver ?

Voici encore un bel exemple de projet 100% minéral qui comme la place Kleber ou l'ancienne place de la gare, finira par être ré-réaménagée (et à quel coût?) d'ici une 10aine d'années, en laissant enfin une place à la verdure, car aucune vie ne s'y sera installée.

Je suis vraiment déçue par ce projet.

Aw2mw bot

Il y a 14 mois
Pointage 0

Je travaille depuis 1967 place de la Cathédrale et les arbres de la place du chateau font parties de mon quotidien et de ma qualité de vie dans ce quartier.

Je suis horrifié par le projet d'abattages des 11 marronniers pour certains centenaires.

Après les arbres,ce sera au tour des humains,qu'allons nous respirer.

Quelques esthètes décident pour le peuple trop docile.