Loading...

Musée Unterlinden (Colmar)

From Archi-Wiki

Place Unterlinden, 1 rue des Unterlinden

Image principale
"2012-06-00" contains a sequence that could not be interpreted against an available match matrix for date components.
"2017-06-00" contains a sequence that could not be interpreted against an available match matrix for date components.
Chargement de la carte...

Date de transformation 23/1/2016
Structure Musée

Date de construction 1260
Structure Lieu de culte (église, temple, synagogue, mosquée)

Date de transformation 6/2012
Architecte Jacques et Pierre Herzog & de Meuron
Structure Musée

Date de construction 1252 à 1269
Structure Lieu de culte (église, temple, synagogue, mosquée)
Courant architectural gothique

Date de construction 1512 à 1516
Structure Statue/sculpture/oeuvre d'art
Courant architectural gothique

Date de construction environ 1260 à 1300
Structure Lieu de culte (église, temple, synagogue, mosquée)

Date de rénovation 6/2017
Structure Fontaine/puits

Date de construction 1863
Sculpteur Auguste Bartholdi
Structure Statue/sculpture/oeuvre d'art

Classement Monument Historique 1852
Consultez les 10 actualités de l'adresse


Musée Unterlinden1

Date 23/1/2016

Le nouveau Musée Unterlinden est inauguré le 23 janvier 2016.

Le Musée Unterlinden est constitué de deux ensembles qui se font face de part et d’autre de la place Unterlinden, reliés par une galerie souterraine.

- D’un côté le couvent médiéval avec la chapelle, le cloître ouvert et un jardin.

- De l’autre côté, l'Ackerhof et les anciens Bains

Le nouveau bâti­ment d’exposition fait écho au volume de la chapelle et forme avec les anciens Bains municipaux qui abritent les bureaux, la Piscine, la bibliothèque, le café Schongauer et l’office de tourisme, une deuxième cour.

L'agrandissement du musée permet un réaménagement muséographique qui vise à rendre une cohérence aux collections en exposant l’art ancien dans le couvent et l’art moderne dans la nouvelle aile.2

Couvent des Dominicaines

Date 1260

Le couvent des Dominicaines d'Unterlinden est fondé par deux veuves nobles dans la seconde moitié du XIIIe siècle (1269-1289). Il est installé sur le lieu dit Sub Tilia ou Unter den Linden (sous les Tilleuls) et se place sous la direction des Dominicains de Colmar.

Le choeur de l'église est consacré par Albert le Grand en 1269.

Au XIVe siècle, le couvent est l'un des foyers de la mystique rhénane, dont Jean Tauler et maître Eckart qui séjourne au couvent en 1322, sont des représentants. Dans ce couvent au rayonnement déjà européen, "on y prie, on y étudie, on s’adonne à des travaux manuels pour les besoins du couvent ... Cette richesse longtemps profita aux plus démunis des Colmariens quand disettes et famines s’abattirent sur la cité. Les moniales, en moyenne au nombre de quarante, pratiquaient la charité comme l’érudition. La Révolution les dispersa."

Catherine de Gueberschwihr (environ 1260-1330) retrace la vie mystique des sœurs, à cette époque, dans son "Vitae primarum sanctarum sororum de Subtilia in Columbaria".

Les dernières moniales sont expulsées lors de la Révolution en 1792. L'ancien couvent sert de caserne jusqu’en 1848, date de création du musée. Au XIXe siècle des bâtiments conventuels, la ferme et le moulin sont détruits pour permettre la construction de nouveaux bâtiments: Bains, Théâtre et Ecole.

Agrandissement

Date 6/2012
Architecte Jacques et Pierre Herzog & de Meuron

Agrandissement en annexant les anciens Bains municipaux situés à côté du musée, construction d'un nouvelle aile et création d'une galerie souterraine3

Les architectes sont Herzog & de Meuron [archive].

Concernant le nouveau musée :

«  L’ancien couvent et les bains municipaux seront réaménagés pour l’art ancien et les manifestations événementielles. Parallèlement, la nouvelle aile est construite, habillée de briques et couverte de cuivre. Ce bâtiment abritera sur deux niveaux les collections modernes et contemporaines et au troisième niveau, les expositions temporaires.

Une galerie souterraine reliant le couvent à l’édifice moderne permettra de présenter l’histoire du musée ainsi qu’un panorama de l’art du XIXe et du début du XXe siècle.

Les réaménagements des places Unterlinden et du quai de la Sinn font partie intégrante du projet d’extension. Il s’agit de reconstituer en partie des éléments du tissu historique d’origine de la ville comme la réouverture du canal de la Sinn. »4

Hier - Aujourd'hui


Chapelle du couvent d'Unterlinden

Date 1252 à 1269


La construction de l'église a lieu entre 1252 et 1269.

Elle avait deux bas-côtés. Celui de gauche est détruit à la fin du XIIIè siècle pour fermer le cloître.

Celui de droite sera démoli au XIXè pour ouvrir la rue Kleber.5

Retable d'Issenheim6

Date 1512 à 1516


Historique de l'oeuvre

Véritable trésor de la collection du Musée Unterlinden, le Retable d’Issenheim est l’une des œuvres les plus admirées du musée. Ce polyptique composé de panneaux peints et d’une caisse sculptée présente des épisodes de la vie du Christ et de saint Antoine.

Il a été réalisé entre 1512 et 1516 pour la commanderie des Antonins d'Issenheim, d'où son nom.

La partie sculptée est attribuée à Nicolas de Haguenau7et les panneaux peints à Mathias Grünewald8.

A la Révolution, le retable est démonté et entreposé à Colmar en 1793, au musée national (ancien collège royal des Jésuites) puis transféré, à son ouverture en 1853, au musée Unterlinden.

Lors de la Première Guerre mondiale, il est placé dans une salle blindée d'une banque puis transféré à Munich le 13 février 1917 pour restauration. Il retrouve sa place au musée en septembre 1919.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, en 1939, il est caché au château de Lafarge, près de Limoges puis au château de Hautefort en Périgord. En 1940, le retable est transféré au château du Haut-Kœnigsbourg dans le plus grand secret. L'armée américaine le découvre en 1944 et, le 8 juillet 1945, il revient au musée.

Descriptif de l'oeuvre9

Le retable est présenté démonté.

Des maquettes permettent de voir l'ensemble et d'ouvrir les volets.

A la tribune surplombant la chapelle, l'espace est réservé à l'histoire du retable avec un écran interactif,

Retable (panneaux tactiles) 20180113 154601 2.jpg

et des panneaux permettant une découverte tactile aux non-voyants.

Le retable femé représente la Crucifixion encadrée par les images de saint Sébastien à gauche et saint Antonin à droite. Sous la scène centrale, la prédelle montre une mise au tombeau.

La première ouverture du retable est constituée de quatre panneaux qui représentent, de gauche à droite, l'Annonciation, la Nativité et le concert des anges, la Résurrection.

La deuxième ouverture du retable comprend un corps central sculpté encadré par deux panneaux peints.

Sur le panneau latéral gauche Grünewald a représenté la visite de saint Antoine à saint Paul.

Sur le panneau de droite, Grünewald a représenté la tentation de saint Antoine.10


Restauration du rétable11

Date 9/2018


Une nouvelle restauration du rétable vient de commencer. Elle est prévue pour une durée de plus de trois ans. Montant du budget prévisionnel de restauration: 655 800 Euros.

Cloître du couvent des Dominicaines

Date environ 1260 à 1300

Le cloître est construit après l'église entre 1250 et 1300. C'est un carré presque parfait avec ses quatre galeries: quatorze arcades au nord et à l’est, 13 arcades au sud et à l’ouest. La galerie ouest est la première construite, entre 1250 et 1260. C'est là que se trouvait l'entrée du couvent, le réfectoire d'hiver avec le lavabo encore visible dans le cloître. Le niveau supérieur a été ajouté au XVIIIe siècle.

Un nouvel emplacement pour le Puits de la corporation des Tailleurs

Date 6/2017

En 2016, à l'ouverture du Nouvel Unterlinden, le puits de la corporation des Tailleurs, installé devant l'entrée du musée en 1875, est démonté et mis en attente dans le jardin du cloître.

Début juin 2017, le puits en grès jaune de Rouffach est en train d'être remonté.

Dans l'article de l'Alsace du 3/06/2017, on peut lire: C'est un « chantier patrimonial d’exception, financé en partie par la Ville de Colmar, la société Schongauer et le Rotary club de Ribeauvillé... » L'entreprise colmarienne Scherberich assure le travail « avec d'infinies précautions » car les pièces sont « fragiles et précieuses ».

« Les normes actuelles n’autorisant plus l’utilisation de tiges en plomb, les ouvriers ont eu recours à une colle à la chaux, élastique, à la fois compatible avec le grès et le cuivre utilisé pour «goujonner» l’ensemble, afin de ne pas créer d’interférence chimique entre les composants.  » 12

L'emplacement choisi dans le jardin du cloître est celui d'un ancien puits dont les fondations ont été mises au jour.

Statue de Martin Schongauer

Date 1863
Sculpteur Auguste Bartholdi

Le 4 octobre 1857, la société Schongauer passa commande d'une statue à la mémoire de Martin Schongauer à Auguste Bartholdi. Le sculpteur réalise la statue en grès rose de 1860 à 1863. Le projet proposé par Bartholdi était composé d'un piédestal en forme de fontaine comportant quatre vasques et quatre figures allégoriques symbolisant l'orfèvrerie, la gravure, l'étude et la peinture. L'ensemble était surmonté d'une statue de Schongauer.

En mai 1958, la fontaine fut retirée du cloître. Les quatre allégories furent déposées au Musée Bartholdi. La statue resta longtemps dans les ateliers municipaux et trouva place devant le musée en 1991.

La fontaine orpheline orne à présent la place Saint Joseph. Depuis l'ouverture du nouvel Unterlinden en décembre 2015, la statue de Schongauer a retrouvé le cloître et mis à l'abri dans une galerie.

Classement aux Monuments Historiques13

Date 1852

Ancien couvent des Dominicains d'Unterlinden, musée d'Unterlinden: couvent des Unterlinden

Classement au titre des Monuments Historiques le 14/05/1852; cloître des Unterlinden, à Colmar Cl. M.H. liste de 1862; ancien couvent (musée) Cl. M.H: J.O.: 16/02/1930.

Références

  1. 2006 Colmar, notre passion http://www.colmar.fr/sites/colmar.fr/files/kiosque/agenda-2006.pdf [archive], Agenda 2006, Colmar, notre passion, page 115, téléchargeable, consulté le 7/01/2018
  2. Le journal du Musée Unterlinden, 23.1.16, page 7 , téléchargeable en PDF. [archive]
  3. DNA du 17/1/2013
  4. Site francetv 3 Alsace [archive], consulté le 13/08/2015.
  5. "Promenade architecture et histoire au Musée d'Unterlinden", document pédagogique crdp de Strasbourg,téléchargeable en pdf [archive].
  6. Notice Joconde n°00280000125 [archive]consulté le 07/01/2018
  7. https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_de_Haguenau [archive], consulté le 18/01/2018
  8. https://fr.wikipedia.org/wiki/Matthias_Grünewald [archive], consulté le 18/01/2018
  9. http://www.musee-unterlinden.com/collections/lexperience-le-retable-dissenheim/ [archive] musée Unterlinden, consulté le 2/07/201
  10. http://www.histoire.ac-versailles.fr/old/pedagogie/issenheim/issenheim.htm [archive] académie de Versailles, histoire, fiche pédagogique, site consulté le 2/07/2017
  11. http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Grand-Est/Actualites/Actualites-archivees/Musees/Restauration-du-Retable-d-Isseheim-Musee-Unterlinden-Colmar [archive]
  12. http://c.lalsace.fr/haut-rhin/2017/06/03/l-odyssee-du-puits-de-gres-jaune [archive], article de Nicolas Pinot, consulté le 7/01/2018
  13. Notice Mérimée n°PA00085365 [archive] consulté le 29/10/2017

Sources

- Le patrimoine des communes du Haut-Rhin, tome I, page 188,Flohic éditions.

- Alsace Dictionnaire des Monuments Historiques, page 84.

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jocelyne BOES

24 months ago
Score 0
Il est difficile de prendre la photo de l'ancienne entrée du couvent: un portail monumental de style Louis XV car les grilles du passage sont fermées.

Jocelyne BOES

24 months ago
Score 0
Réorganisation des événements Unterlinden en cours. 1ère partie le couvent médiéval et 2ème partie, le Nouvel Unterlinden avec l'Ackerhof et les anciens Bains. Je laisse à part l'Office de Tourisme. Cela va demander du temps , merci à vous pour votre patience.

Jocelyne BOES

24 months ago
Score 0

Surprise de trouver sur Google maps des vues de la place Unterlinden, antérieures aux travaux du nouvel Unterlinden.

Elles dataient de 2009.

Très intéressant pour comparer et prendre la mesure de la "mue".

Jocelyne BOES

24 months ago
Score 0

L'ouverture au public est annoncée pour le 12/12/2015.

L'inauguration officielle aura lieu le 23 janvier 2016 en présence de François Hollande, Président de la République, et de Martin Schulz, Président du Parlement européen.

Jocelyne BOES

24 months ago
Score 0

Téléchargez, sur le site du musée, le dossier de presse qui développe le projet:

http://www.m...rlinden.html [archive]