Loading...

Maison des douaniers (Strasbourg)

From Archi-Wiki

51 Rue de la Carpe Haute

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction environ 1725
Structure Maison
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Maison des douaniers12

Date environ 1725

Bâtiment du XVIIIe Siècle. La bâtisse se distingue par sa toiture à la mansart surmontée d'une pittoresque tour à section polygonale, qui aurait été ajoutée en 1884.(D.N.A.)

Elle est surnommée "la maison des douaniers".

Les premiers documents de la Police du bâtiment datent de 1892 et sont en langue allemande.

Ils concernent une modification de la construction existante;

On trouve le nom de M. A. Schröder sur un permis de construire daté de 1909.

La maison aurait été occupée par la Manufacture Strasbourgeoise de Cigarette (établissements Vonthron) en 1913.

On trouve ensuite le nom de P. Darstein (négociant rue des Pucelles) qui demande l'autorisation d'aménager un logement au rez-de-chaussée, permis délivré en 1923.

Vers 1930, la maison est habitée par trois familles, qui se plaignent de l'insalubrité des lieux (un seul WC pour 13 personnes et non raccordement aux égouts).

En 1974, la parcelle semble appartenir à la Ville, puisqu'elle envisage de la vendre à des prospects, avec la maison.

En 1975, des courriers parlent de "la sauvegarde de la maison à belvédère".

Un première étude avait envisagé la démolition pour vétusté.

Mais un rapport de la Ville souligne l'intérêt de "cette petite maison de campagne à tourelle du 18ème siècle,elle possède un bel escalier à balustres en bois et des cheminées intérieures en pierre sculptée. Elle présente suffisamment d'intérêt pour être remise en état".

S'ensuit donc la réfection de la toiture, des menuiseries exposées à la pluie et un ravalement.

Ailleurs, "les maisons de campagne bourgeoises installées dans les faubourgs agréables disparaissent pour la plupart et il parait intéressant que cette propriété municipale fasse l'objet d'une rénovation exemplaire pour servir de modèle".

Après avoir rempli la fonction de tour de guet au dessus des bras du Rhin, de manufacture à cigarette, de gendarmerie, d'atelier d'artiste et enfin d'habitation, son caractère historique et insolite a été reconnu.

Une rénovation récente a eu lieu en 2003, d'après le Dictionnaire historique des rues de Strasbourg.

Frédéric Dröge3

Date 10/2016

C'est le nom du dernier habitant de cette maison, figure de la Robertsau et mémoire du quartier, qui vient de décéder à 80 ans (DNA du 06/10/2016).

Un article de Marie-Laure Beaujean et Jacques Gross venait de lui rendre hommage dans "La feuille de la Lauch"

Ci-dessous un extrait concernant la maison :

"Bien ancré dans son quartier, sa terre natale, Fritz en défend aussi le patrimoine qui fait partie de l’identité du “village”. À l’époque, tout juste retraité, son premier cheval de bataille fut de demander à Catherine Trautmann de mettre en œuvre l’aménagement de la Petite Orangerie. Fritz s’est aussi battu pour la maison dite “des contrebandiers” ou “des douaniers”. Inscrite dans le cœur de Frédéric, la maison qu’il habite a un caractère remarquable et pourtant elle a bien failli disparaître du paysage : jugée vétuste, avec des coûts trop lourds à supporter pour la rénover, elle était vouée à la destruction. C’était sans compter sur la ténacité et la détermination de Fritz, qui saura convaincre et permettra la rénovation de “sa” maison en 2003 par son gestionnaire, Habitation Moderne. De la date de construction vers 1725 à la fabrique de cigarette qu’elle abritait en 1913, des murs en pierres de grès de Gresswiller à l’aménagement en 1884 de la tour qui la surmonte, Fritz est intarissable “Et ici où vous voyez la cuisine se trouvait l’ancienne écurie…”. La fameuse tour de la maison a servi d’atelier à plusieurs artistes."

En savoir plus [archive] sur le personnage


Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Roland burckel

25 months ago
Score 0
D'après de Dictionnaire Historique des rues de Strasbourg, c'était une tour de guet qui permettait de surveiller les bras du Rhin passant à proximité.

Fabien Romary

25 months ago
Score 0

A quoi pouvait bien servir cette tour ?

On dirait qu'elle a été ajouté et qu'elle ne fait pas partie du bâtiment d'origine.