Loading...

Adresse:Le Wilson (Strasbourg)

From Archi-Wiki

17a rue de Bouxwiller

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction environ 1890
Structure Bâtiment industriel / Usine

Date de démolition environ 1990

Date de construction environ 1990
Structure Immeuble
Courant architectural Contemporain
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Historique

Au XIXe siècle se trouvait ici un entrepôt de l'entreprise Wolf Netter & Jacobi, spécialisé dans le négoce et la production de métaux.

L'ensemble du site fut occupé dans les années 1980/90 par l'entreprise Murosol1.

Parmi les éléments encore subsistant de l'entreprise se trouve un portail néoclassique et un bâtiment reconverti en logements et commerces.

Voir l'historique de l'entreprise sur la page du 25 boulevard Wilson.

Projet (non réalisé)2

Date 1987 à 1988
Architecte Claude Offner
Jean-Paul Gilch
François Kalk
P.H. Tran

Le promoteur Gipa synertec projetait de réaliser un immeuble de bureaux de sept étages et 19,20 mètres de haut. Hors le règlement d'urbanisme n'autorise que 15 mètres de hauteur côté rue des Magasins et 14 mètres de hauteur côté rue de Bouxwiller. Le promoteur demande donc une dérogation au Maire de Strasbourg.

Les architectes auteur des plans projetés sont C. Offner, J.P. Gilch, F. Kalk et P.H. Tran, 81 rue Saint-Fiacre à Strasbourg.

La demande du promoteur n'est pas acceptée en l'état, seul le côté rue de Bouxwiller pourrait être bâti jusqu'à 15 mètres (au lieu de 14 mètres selon le réglement).

Le projet de bureaux est abandonnée au profit de l'immeuble actuel.

Vue en 1987

Le Wilson

Date environ 1990


Immeuble des années 1990, "Le Wilson", de nos jours, résidence étudiante, à l'origine il s'agissait très probablement d'une résidence hôtelière.

Le bâtiment se trouve à l'angle entre les rues de Bouxwiller et des Magasins. La troisième façade donne sur un passage publicaccessible par le Boulevard Wilson ou la rue de Bouxwiller.

Descriptif

Les façades donnant sur les rues montrent un langage de type postmoderne, avec la présence d'oriels à trois pans géométriques, et de tables au niveau des allèges des fenêtres des oriels.

L'entrée est précédée d'un auvent assez monumental, abritant un généreux perron, et donnant largement sur la rue. L’aspect monumental pourrait provenir du fait qu’à l’origine cet immeuble abritait une résidence hôtelière.

La structure de la façade est visible, sous forme de résille à l’aspect rectangulaire, il pourrait s'agir d'éléments en béton préfabriqué.

Références