Loading...

Le Garage (Bâtiment annexe de l'ENSAS) (Strasbourg)

From Archi-Wiki

8 Boulevard du Président Wilson

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1891 à 1892
Architecte Auguste Wendling
J. & E. Klein
Structure Immeuble

Date de construction 1938 à 1939
Architecte Charles Edouard Mewès
Gaspard Koenig
Pierre Félix

Date de extension 1952 à 1954
Architecte Pierre Félix
Structure Bâtiment industriel / Usine

Date de rénovation 1987
Architecte Michel Moretti
Guy Clapot
Structure Bâtiments publics
Courant architectural contemporain

Date de rénovation 2013 à 2016
Architecte Marc Mimram
Courant architectural contemporain
Consultez les 9 actualités de l'adresse


18921

Date 1891 à 1892
Architecte Auguste Wendling
J. & E. Klein

D'après l'ouvrage "Strassburg und seine Bauten"2, le n°8, boulevard du Président Wilson (à l'époque de sa construction: Kronenburgerring 8 ) était une belle construction de style Louis XV, dûe à l'architecte A. Wendling, le fils. L'ouvrage en question fournit des dessins et une description, mais ne donne pas de date précise de construction. Au vu de la date de parution du livre, on comprend que la construction précède de peu cette date.

Cette publication quasi-officielle ne saurait "mentir". On est donc d'autant plus surpris en consultant le dossier de n'y trouver aucune mention de l'architecte cité. A la place d'A. Wendling, Fils, sont en effet mentionnés comme les maîtres d'oeuvre les architectes-entrepreneurs J. et E. Klein, situés Fritzgasse 9. Le problème, c'est que le dessin de la façade ne correspond pas du tout au dessin de l'ouvrage "Strassburg und seine Bauten".

On en est alors réduit aux hypothèses. Par exemple, celle d'une modification du projet de J. et E. Klein par celui d'Auguste Wendling, même si on n'en trouve aucune trace dans le dossier. Dans ce dernier, on trouve cependant des données peu contestables: ainsi, l'autorisation de construire donnée à J. et E. Klein date du 25.7.1891. Le commanditaire est Lazarus Bollack, marchand de primeurs (Fruchthändler), seule donnée sur laquelle toutes les sources tombent vraiment d'accord ! L'achèvement de la construction date du 4.2.1892. Elle sera suivie de la construction d'un magasin.

Il est malheureusement difficile de conclure. Un dessin dû à l'architecte David Falk, et datant de 1925, montre bien le n° 8, boulevard du Président Wilson. La ressemblance avec le dessin de l'ouvrage "Strassburg und seine Bauten" est flagrante. On laissera, pour finir, toutes ces questions ouvertes, et susceptibles de développements et d'approfondissements futurs (pourquoi pas par un étudiant de l'Ecole d'Architecture, qui a finalement choisi d'installer ses locaux ici en 1987, près de 100 ans après la construction du n° 8 !).

19251

Date 1925
Architecte David Falk

Magnifique dessin de l'architecte David Falk, daté de 1925, qui reproduit un projet, parmi d'autres, d'un immeuble d'angle, à l'emplacement exact où se situe aujourd'hui l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture.

On remarquera que le projet de David Falk n'avait pas pour conséquence la démolition des n° 8a et 8, boulevard du Président Wilson, qui sont représentés à gauche de l'immeuble projeté, sur le dessin, démolition qui a finalement été actée vers 1938.

19391

Date 1938 à 1939
Architecte Charles Edouard Mewès
Gaspard Koenig
Pierre Félix

Dès la fin de l'année 1936, le projet d'une salle d'exposition provisoire en bois pour la Société Industrielle de Mécanique et Carosserie Automobile "Simca" voit le jour. Le maître d'oeuvre est l'architecte-ingénieur L. Somogyi, installé 11, rue du Hohneck. L'autorisation est donnée le 9.12.1936. Mais les choses traînent et en 1937, l'architecte demande de prolonger l'autorisation pour 4 à 5 ans...

Le premier projet est finalement assez vite remplacé par un nouveau projet de construction d'un immeuble à usage commercial, qui reçoit l'autorisation en date du 17.10.1938, pour la Société Immobilière "Nantes-Lille-Strasbourg", localisée au n° 34, quai Gallieni, à Suresnes. Cette fois il y a plusieurs maîtres d'oeuvre qui sont les architectes DPLG Mewes, Koenig et Félix, situés au n° 6, rue des Veaux. L'entreprise de constructions est la maison Urban et Cie, située à la Meinau.

Une note succinte dans le dossier, en date du 12.9.1938, précise que les immeubles n° 8 et n° 8a, boulevard du Président Wilson ont été démolis.

Le 19.8.1939, la nouvelle construction est complètement terminée. En 1946 les locaux sont dévoués à un garage Fiat.

19541

Date 1952 à 1954
Architecte Pierre Félix

En 1952, vient à jour le projet de surélévation de l'immeuble occupé par la Succursale de Strasbourg de SIMCA.

Le maître d'ouvrage est le même que lors de la construction en 1939.

Le maître d'oeuvre est l'architecte DPLG Pierre Félix, situé à l'époque au n° 7, rue de Berne.

L'arrêté portant permis de construire date 14.8.1952, avec un avenant en date du 3.9.1952.

Les travaux sont achevés au 31.6.1954.

Ecole d'architecture de Strasbourg (ENSAS)

Date 1987
Architecte Michel Moretti
Guy Clapot

Le siège de l'école d'Architecture se trouvait au Palais du Rhin mais devant l' importance du nombres d' élèves, il a fallu trouver de nouveaux locaux; ils étaient répartis dans divers lieux de la ville : dans des baraques Place du Foin, dans un immeuble rue Adèle Riton, ainsi que rue de l' Ail, d'où l’intérêt de tout regrouper dans un bâtiment unique.

L'ancien garage a eu la préférence du directeur de l'école Yves Ayrault, plutôt que la construction de nouveau locaux hors de la ville. La mention est relatée dans les souvenirs de l'architecte Charles Bachofen de septembre 1976 à septembre 1996, dont voici un extrait "Les locaux du palais du Rhin étaient manifestement trop petits et ne permettaient pas aux étudiants de travailler à leurs projets sur place. Il était nécessaire de trouver de nouveaux locaux. Le principe de rester en ville, affirmé par le directeur Yves Ayrault, n'a pas fait l'unanimité dans le corps enseignant, certains craignant de ne pas pouvoir trouver de stationnement à proximité de l'Ecole. En outre, le ministère était prêt à financer la construction d'une nouvelle Ecole hors les murs, mais non l'aménagement d'un immeuble existant. Yves Ayrault a tenu bon et, après des recherches, a retenu le choix de la transformation d'un ancien garage, boulevard Wilson, dans un quartier alors en pleine mutation"3.

Il s'agit d'anciens garages qui ont été réhabilités. Architecture originale pour cette école de bonne réputation. C'est une question de goût, mais cette façade ne passe pas inaperçue! L'isolation extérieure, utilisée ici aux étages supérieurs, était courante dans les années 1980-90. Ayant visité l'intérieur, celui-ci m'a rendu assez enthousiaste. Les espaces publics sont très aérés et lumineux, un peu à la façon d'un espace ouvert de type loft. Il y a également une grande terrasse qui se trouvait vraissemblablement, au 3ème étage.


Rénovation

Date 2013 à 2016
Architecte Marc Mimram

Trois ans de travaux d'après un projet de l'architecte Marc Mimram et la façade d'origine du garage caractérisée par ses fenêtres en longueur réapparaît .

Le bâtiment a été rénové mais peu modifié dans ses volumes, à l’exception de la bibliothèque sur deux niveaux.

L’architecte a gardé la rampe qui singularise le Garage.

Le hall d’entrée présente de larges ouvertures. Le futur labo lumière devrait prendre place dans l’ancienne cafétéria.

Au premier étage, à la place du vaste atelier, une nouvelle bibliothèque accueille près de 15 000 ouvrages. S'y trouvent également l'atelier de fabrication numérique, les salles d’informatique, les traceurs.

Au 2ème étage, le grand atelier a été rafraîchi et doté de mobilier neuf.

Au 3ème étage se trouvent les services études, des relations internationales, un espace pour les profs, des salles de réunion et de cours.

Au 4ème étage se trouvent l’administration et un espace de recherche. Des espaces supplémentaires ont été créés et d’autres agrandis tous dotés de fenêtres et de plafonds surélevés.

Une passerelle permet l'accès au nouveau bâtiment de l'école d'architecture, « La Fabrique ».

Coût de la rénovation pour le Ministère de la Culture, avec une participation financière de la Région, du Département et de la Ville : 29.9 M €4

Passerelle

Date 30/9/2016
Plasticien(ne) Pascal Dombis

Dans le cadre du 1% artistique, le dessous de la passerelle a été décoré par l'artiste Pascal Dombis et l'architecte Gil Percal4.

Une plaque apposée au mur de l'école, côté rue Moll vient d'être inaugurée.

Autres vues sur cette adresse

Vues prises depuis cette adresse

Références

  1. a b c et d Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 872W89
  2. Strassburg_und_seine_Bauten_(Livre), 1894, pages 560 et 561
  3. Des Beaux-Arts à l'Université. Enseigner l'architecture à Strasbourg", 2013, Ensas, écrit sous la direction de Anne-Marie Châtelet et Franck Storne
  4. a et b DNA du 23/9/2016 [archive]

Lien externe

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Roland burckel

52 months ago
Score 0
Dans les années 1950 c'était le lieu d'exposition et le garage des voitures de la marque Simca ainsi que l'époque de la mise en place des baies vitrées à l'angle du bâtiment qui à l'époque étaient les plus grandes jamais réalisées.

Roland burckel

52 months ago
Score 0
Merci pour la remarque, la photo est déplacée.

S R.

52 months ago
Score 0
La photographie en noir et blanc qui se trouve dans l'évènement "1954" devrait plutôt être placée dans l'évènement de 1987, car la rénovation du bâtiment par les architectes Guy Clapot et Michel Moretti y est déjà visible.

Wilfred HELMLINGER

52 months ago
Score 0
Soit dit en passant, j'adore la photo qui est en-tête de cette fiche !

Wilfred HELMLINGER

52 months ago
Score 0
Pas de problème : je vais retirer cette phrase, car elle n'est de toute évidence pas assez explicite. Elle voulait dire que, m'imaginant l'ancien directeur à la recherche d'un lieu pour la nouvelle Ecole, si le projet de David Falk avait été réalisé, aussi beau aurait-il été, son style n'aurait sans doute pas eu l'adhésion de l'intéressé, alors que le Grand Garage avec ses formes fonctionnelles des années trente, lui a, semble-t-il, plu immédiatement. Alors tant pis, si la construction de ce garage avait été à l'origine de la démolition de deux immeubles anciens...

Fabien Romary

52 months ago
Score 0

Merci pour les précisions Wilfred ainsi que la citation de ta source.

Cependant, j'avoue malgré tout, après plusieurs relectures, ne pas comprendre ta phrase "Mais soyons juste: il y a peu de chance que Yves Ayrault, ancien directeur, ait eu le même coup de coeur pour un tel immeuble, que celui qu'il a eu pour le Garage, pour y installer la nouvelle Ecole !"

Voici ce que je comprends : Yves Ayrault n'aurait pas autant souhaité réhabilité l'ancien immeuble (dessin de Falk [archive]) que ce qu'il a fait pour l'ancien garage [archive].

J'ai utilisé le terme d'anachronisme, ce n'était peut être pas le bon mot. Je l'ai utilisé dans le sens ou tu donnes un avis sur l'ancien directeur en te mettant à sa place alors qu'il n'était pas né et qu'il n'a pas eu a décider de le réhabiliter puisque l'immeuble n'existait plus.

Désolé il y a sans doute une mauvais interprétation de ta phrase de ma part. Dis moi d'une autre façon ce que tu veux dire.

Wilfred HELMLINGER

52 months ago
Score 0
Petite remarque complémentaire : je ne vois pas où est l'"anachronisme". Le projet abandonné de Falk épargnait les n° 8a et 8. La construction du garage est décidée en 1938. Yves Ayrault était directeur depuis le printemps 1976. Dire qu'il a été pour quelque chose dans le choix du garage, n'implique de toute évidence en aucun cas qu'il aurait été pour quoique ce soit dans la démolition des n° 8a et 8 !!!

Wilfred HELMLINGER

52 months ago
Score 0

Tu as raison, Fabien, il aurait été judicieux de motiver mon affirmation par une source fiable.

La voici : elle est extraite du livre "Des Beaux-Arts à l'Université. Enseigner l'architecture à Strasbourg", 2013, Ensas, écrit sous la direction de Anne-Marie Châtelet et Franck Storne. La mention est relatée dans les souvenirs de l'architecte Charles Bachofen de septembre 1976 à septembre 1996, pages 257 à 259. Je cite un extrait : "Les locaux du palais du Rhin étaient manifestement trop petits et ne permettaient pas aux étudiants de travailler à leurs projets sur place. Il était nécessaire de trouver de nouveaux locaux. Le principe de rester en ville, affirmé par le directeur Yves Ayrault, n'a pas fait l'unanimité dans le corps enseignant, certains craignant de ne pas pouvoir trouver de stationnement à proximité de l'Ecole. En outre, le ministère était prêt à financer la construction d'une nouvelle Ecole hors les murs, mais non l'aménagement d'un immeuble existant. Yves Ayrault a tenu bon et, après des recherches, a retenu le choix de la transformation d'un ancien garage, boulevard Wilson, dans un quartier alors en pleine mutation" (page 257).

Voilà. A toi de juger, Fabien. Mais tu peux modifier mon texte à ta guise si tu le souhaites.

Fabien Romary

52 months ago
Score 0

Merci pour tes recherches Wilfred concernant les bâtiments antérieurs à l'actuel école d'architecture.

Cependant je trouve que ta remarque concernant l'ancien directeur de l'école, Yves Ayrault, n'a pas sa place, car d'un jugement personnel et frappé d'anachronisme, ce n'est pas lui qui a décidé de la démolition des immeubles précédant le garage.

Je serais d'avis de supprimer la phrase "Mais soyons juste: il y a peu de chance que Yves Ayrault, ancien directeur, ait eu le même coup de coeur pour un tel immeuble, que celui qu'il a eu pour le Garage, pour y installer la nouvelle Ecole !". Qu'en penses tu ?

Par contre si tu as une source qui permets de l'affirmer, ce serait intéressant de savoir si c'est sous l'impulsion de Yves Ayrault que l'ancien garage a été réhabilité en école d'architecture.

En faisant des recherches pour trouver, sur internet, des éléments biographique sur Yves Ayrault, je suis tombé sur une vidéo sur le thème de l'empreinte ou il dit "On rêve de laisser sa trâce et certains y arrive [1] [archive] notre société dépense beaucoup d'énergie pour conserver son patrimoine et c'est très bien qu'il y ait une place importante au patrimoine dans nos consciences, nous sommes tous à un moment ou à un autre des nostalgiques".1

Fabien Romary

52 months ago
Score 0

Il devait effectivement y avoir le même style d'immeuble que celui construit à la place du Nouveau bâtiment de l'école d'architecture et qui datait autour de 1893 (la date est imprécise il doit s'agir de la date d'ouverture du dossier aux archives).

Si ces vieux immeubles ont été démoli pour en construire de nouveaux c'est sans doute que l'on se sentait à l'étroit dans ces vieux murs pour faire du neuf... avec du vieux ! Et c'est bien connu démolir et construire du neuf coûte moins cher que réhabiliter.

Wilfred HELMLINGER

52 months ago
Score 0
Sait-on ce qu'il y avait ici avant le garage ? L'ouvrage Strassburg und seine Bauten, page 560 et 561, décrit qu'il y avait au Kronenburgerring 8, un immeuble, construit dans les années 1890, avec façade style Louis XV en grès blanc des Vosges, dessiné par l'architecte A. Wendling, fils, pour L. Bollack. Cela relèverait de l'interprétation psychanalytique, si ce bel immeuble (image et description dans l'ouvrage) avait été démoli pour construire un garage, puis une école d'Archi !

Alain Tigoulet

52 months ago
Score 0

Le concours pour l’extension et la réhabilitation de l’Ensas a été remporté par l’architecte-ingénieur Marc Mimram.

Le nouvel ensemble, ancré dans la ville, permettra de doubler la surface utile ; des choix techniques associant la géothermie et la ventilation naturelle ont été retenus pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Début des travaux 2010 et fin en 2012 pour l'extension et fin 2014 pour l'ensemble2

Roland burckel

52 months ago
Score 0

Avant d'être le garage BMW,ce garage était la succursale à Strasbourg des automobiles Simca dêjà dans les année 1950.

Le salon d'exposition des voitures se trouvait à l'angle du bâtiment et avait à cette époque les plus grandes baies vitrées de France.
  1. vidéo youtube, juillet 2011 [archive]
  2. www.strasbourg.archi.fr