Loading...

Kleine Metzig (Petites Boucheries) (Strasbourg)

From Archi-Wiki

4 rue de la Haute Montée

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1838 à 1840
Structure Halle

Date de démolition environ 1899

Date de construction 1900
Architecte Johann-Karl Ott
Gustave Oberthür
Sculpteur Alfred Marzolff
Structure Immeuble
Courant architectural Néo-Renaissance

Date de rénovation 2007
Structure Immeuble
Consultez les 5 actualités de l'adresse


Petites boucheries (anciennes)

Date 1621

Ouverture des Petites Boucheries pour la volaille et le petit bétail le 21/11/16211, sous la forme de petites boutiques le long du fossé des Tanneurs. Ces échoppes devenues vétustes sont démolies en 1837.

Ancienne halle couverte2

Date 1838 à 1840

Une halle couverte a remplacé les échoppes du XVIIe siècle. Dans le magazine Saison d'Alsace n°45 on peut lire "Les répugnantes échoppes désignées sous le nom de Petites-Boucheries dans le Fossé des Tanneurs sont remplacées par une halle en charpente entièrement en métal, pourvue d'une façade néo-classique d'une grande sobriété".

Cette halle a été démolie vers 1899.

Kleine Metzig (Petites Boucheries)

Date 1900
Architecte Johann-Karl Ott
Gustave Oberthur
Sculpteur Alfred Marzolff


Historique

L'édifice construit en 1900-1901 prend le nom de Petites Boucheries (en allemand Kleine Metzig) en référence aux précédentes constructions occupant la parcelle. Le bâtiment a été réalisé par l'architecte Gustave Oberthür sous la direction de Johann-Karl Ott, architecte de la Ville3.

D'après le Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, le bâtiment est un fleuron du picturalisme strasbourgeois qui multiplie les oriels, tourelles et pignons4. Il mélange en effet des éléments de style gothique et de la Renaissance allemande5. La façade est couronnée par des toitures en forme de bulbes et de pignons ainsi que par des sculptures évoquant l'univers médiéval.

Au niveau du passage traversant, sur une mosaïque au sol , on peut lire la phrase: "WER WILL BAUEN AN DEN STRASSEN MUSS DIE LEUTE REDEN LASSEN"; que l'on pourrait traduire par "Qui veut construire le long des rues doit laisser les gens s'exprimer"6. Au-dessus de cette phrase se trouve le blason de la Ville de Strasbourg.

Entre ce bâtiment et l'Aubette se trouve un passage commercial connu sous les noms de « Cour de l'Aubette » ou « Passage de l'Aubette ».

Statues et sculptures

De part et d'autre du portail deux statues d’Alfred Marzolff4 représentent respectivement Jacques Sturm (1489-1553), Stettmeister - premier magistrat de la Ville - et Daniel Specklin (1536-1589), architecte et ingénieur militaire.

Statue de Daniel Specklin

Daniel Specklin (1536-1589) fut architecte à Strasbourg et ingénieur militaire. Il est à l'origine des systèmes de défense que Vauban portera plus tard à son apogée. Il a également réalisé une très précise carte de l'Alsace. Il est représenté dans un costume italien, d'après la seule gravure qui existait de lui.

Statue de Jacques Sturm

Jacques Sturm (1489-1553) fut un diplomate et grand Homme d'Etat. Il a permis à la Ville de garder son indépendance en tant que République dans le Saint Empire romain-germanique. La Réforme s'installa en douceur à Strasbourg grâce à lui. Il créa aussi le Gymnase (Ecole Latine). Il était Stettmeister de Strasbourg et il est représenté dans ce costume de Stettmeister du XVIe siècle.

Motifs sculptés

Beaucoup de motifs sculptés sont présents sur la façade et dans le Passage de l'Aubette: frises florales, animaux, personnages malicieux...


Aspect contemporain

Côté cour

Rénovation

Date 2007

Rénovation du bâtiment en 2007.

Un article dans le courrier des lecteurs des DNA du 29 août 20178 signale que si un ravalement de la façade a été effectué, "les éléments décoratifs du pignon, ainsi que la balustrade au-dessus de la corniche" n'ont malheureusement pas été remis en place8. Ces éléments qui menaçaient de tomber avaient été déposés quelques années auparavant par le service d'architecture de la ville et avaient été stockés pour être restaurés8.

La photographie de 1904 visible plus haut montre bien la balustrade ainsi que que le pignon qui est orné de quatre obélisques et d'une statue de ce qui semble être un lansquenet positionné au sommet, or ces éléments ne sont en effet plus visibles de nos jours.

Références

  1. DNA du 21/11/2013
  2. Mémoire en Images - Strasbourg (Livre)
  3. Témoignage de Fritz Beblo, architecte de la ville entre 1903-1918 in Metacult_-_Strasbourg_lieu_d'échanges_culturels_entre_France_et_Allemagne, 2018, page 69
  4. a et b Dictionnaire_Historique_des_Rues_de_Strasbourg_(Livre),éd 2002, page 89
  5. Totem_patrimoniaux_(Strasbourg),_2020 - Information fournie par la Ville de Strasbourg dans le cadre du projet Totem
  6. L'invention_perpétuelle_de_Strasbourg_(Livre), p300
  7. Archives 809W281
  8. a, b et c DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace (journal quotidien) - DNA du 29/8/2017 - Courrier des lecteurs - Ziegler (Paul), La Kleine Metzig retrouvera-t-elle un jour sa beauté d'antan ? [archive]

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jean-Daniel Lohner

39 months ago
Score 0
Ce batiment passe souvent inapercu car en le voyant on a pas de recule.Sur une place il serait mis en valeur.