Loading...

Haute école des Arts du Rhin (HEAR) (Strasbourg)

From Archi-Wiki

1 rue de l' Académie

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1619
Structure Jardin / Parc

Date de construction 1874
Architecte Edouard Roederer
Structure Monument aux Morts

Date de construction 1892
Architecte Edouard Roederer
Johann-Karl Ott
Structure Ecole
Courant architectural Art nouveau

Date de ravalement 2006

Date de extension 2006

Date de rénovation 18/2/2016

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 18/12/1981
Consultez les 8 actualités de l'adresse


Ancien jardin botanique

Date 1619

A cet emplacement se dressait l'ancien Jardin Botanique fondé en 1619 par Rudolf Salzmann

Monument aux Morts du Siège de 1870

Date 1874
Architecte Edouard Roederer

Ce monument aux Morts est le seul qui a été construit à Strasbourg suite aux événements du siège de Strasbourg le 10 août 1870.

Les cimetières municipaux étant hors les murs et inaccessibles, le Maire décide d'inhumer les morts dans le Jardin Botanique d'alors. Les corps sont transférés en 1871 dans les cimetières.

Le monument est érigé en 1874 par la Ville. Une simple couronne orne le cénotaphe et une arcade aveugle brochée d'une palme porte l'inscription "1870".

Ecole des Arts Décoratifs

Date 1892
Architecte Edouard Roederer
Johann-Karl Ott

Cette école, fondée en 1889 demeura le principal promoteur de l'Art Nouveau à Strasbourg. Son premier directeur fut Anton Seder1. C'est aussi Anton Seder qui a imaginé les différents motifs des céramiques, qui ont été réalisées par Léon Elchinger2.

Le bâtiment a été achevé en 1892 après douze mois de travaux, et a été construit d'après les plans de l'architecte Johann-Karl Ott avec la participation d'Edouard Roederer en tant qu'inspecteur des travaux et du conducteur de travaux (Bauführer) Hermann; d'après l'ouvrage Strassburg und seine Bauten, qui en donne une riche description accompagnée de plans3.

L'architecte Edouard Roederer est également l'auteur du monument aux Morts de la Guerre de 1870.

Le bâtiment possède une structure purement fonctionnelle, mais la façade principale est richement décorée de céramiques qui illustrent les enseignements dispensés par l'école: peinture, sculpture, gravure, géométrie, etc... Des motifs végétaux, réalisés par les élèves, s'intègrent entre les baies des façades.

Lors d'un ravalement en 2005 les peintures d'origine sur les céramiques ont été restaurées.

Inscription au titre des Monuments Historiques

Date 18/12/1981

Façade principale avec son décor4.

Partie contemporaine

Date 2006

L'extension de l'ESAD a duré 4 ans. Elle a été effectuée sur les terrains de l'ancienne serre du jardin botanique de l'école.

La façade avant, qui est classée monument historique n'a donc pas été touchée.

L'architecture est composée d'un RDC et 1er étage.

Le cabinet d'architecte ayant réalisé l'extension est le cabinet GAUDIN à Paris (information à confirmer)

L'enrée de ce bâtiment se fait au 16, rue Prechter

Ravalement

Date 28/6/2019

Ravalement en cours.

Autres vues sur cette adresse

Vues prises depuis cette adresse

Références

  1. Revue la maison d’Alsace mai-juin 1977
  2. Amis de la Léonardsau [archive]
  3. Strassburg und seine Bauten [archive], publié en 1894, p.515-518
  4. Mérimée_(site_internet) Base Mérimée notice n°PA0085023 [archive], consulté le 18/03/2021

Lien externe et bibliographie

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jocelyne BOES

44 months ago
Score 0
Le décor des panneaux de céramique qui ornent la façade a été conçu par Anton Seder, premier directeur de l'école, et réalisé, à Soufflenheim en 1892-1893, par Léon Elchinger, ancien élève qui sera connu pour ses réalisations art nouveau et art déco.1
  1. fiche "Ecole des Arts décoratifs" site Frank Derville