Loading...

Hôtel du Préfet (Strasbourg)

From Archi-Wiki

2 place du Petit Broglie, 19 rue Brûlée

Image principale


Chargement de la carte...

Date de construction 1730 à 1736
Architecte Jean Pierre Pflug
Structure Hôtel particulier

Date de construction 1747
Architecte Joseph Massol
Courant architectural régence
rococo

Date de construction 1861
Sculpteur Eugène Dock
Structure Statue/sculpture/oeuvre d'art

Date de démolition partielle 1870
Structure Hôtel particulier

Date de reconstruction 1872 à 1877
Architecte Edouard Roederer
Jean Geoffroy Conrath

Date de extension 1942
Courant architectural néo-XVIIIe siècle

Classement Monument Historique 20/6/1921
Classement Monument Historique 15/5/1970
Consultez les 1 actualités de l'adresse


Dépôt de matériaux

Date environ 1500

Depuis 1478 atelier municipal des maçons et des tailleurs de pierres où était aussi logé le chef des travaux1.

Jusqu'au début du XVIIIe siècle se trouvait ici un dépôt de matériaux de construction appelé le "Mauerhof"ou"Werckhoff chez Morant2.

Hôtel de Klinglin

Date 1730 à 1736
Architecte Jean Pierre Pflug

Cet hôtel particulier est construit pour le préteur royal François-Joseph de Klinglin, sur un terrain que ce dernier s'approprie à bas prix3. Klinglin fait dresser des plans par un architecte français, Le Chevalier, avec la collaboration de Jean Querret en 1730. Le plan définitif et l'exécution entre 1731 et 1736 ont été attribués à l'architecte de la ville Jean-Pierre Pflug, récemment fixé à Strasbourg. Les travaux, qui durent donc jusqu'en 1736, sont aux frais de la Ville4.

Le grand hôtel strasbourgeois en grès rose, édifié dans le style Régence, est partiellement caché derrière l'opéra et la place Broglie ; la façade principale n'est pas visible depuis la place. En revanche, on peut apercevoir cette dernière depuis le quai Lezay Marnesia. Comme au château des Rohan, la façade principale donne sur l'eau et comporte 13 travées entrecoupées de trois avant-corps légers. Le fronton triangulaire central abritait les armoiries du commanditaire et de son épouse. Sur cour, la façade s'incurve au centre. « Ce jeu de courbes traduit une influence des modes parisiennes d’esprit Louis XV ; un unicum à Strasbourg : les allèges sculptées de motifs rocaille et la balustrade festonnée du toit, ponctuée de vases et de putti symbolisant les saisons »5. Le plan entre cour et jardin et les élévations traduisent un mélange de conception française, de traditions locale et germanique6.


Cet hôtel est la résidence du préfet, mais aussi du président de la République lors de ses séjours à Strasbourg. De ce fait, il n'est accessible au public que lors d'événements ponctuels, comme lors des Journées Européennes du Patrimoine (JEP).

L'intérieur, très modifié, est de style néo-rococo.

Extérieur

Intérieur

Plans

Portail d'entrée rue Brûlée7

Date 1747
Architecte Joseph Massol


L’architecte Joseph Massol, qui n’a pas participé à l'élaboration de l’hôtel8, réalise quand même l’entrée monumentale rue Brûlée en 1747. Le portail monumental est flanqué de deux piliers rectangulaires ornés de trophées sculptés et supportant des lions couchés sculptés par Laurent Leprince. Un cartouche autrefois armorié, accueillant de nos jours les lettres RF pour République Française se trouve au-dessus du portail, au niveau d’une voussure à refends qui s’élargit vers le haut et entoure l’ouverture fermée par une grille en fer.

Le mur de plan concave au milieu duquel se trouve le portail est rythmé par des pilastres au décor très simple, et accueille de chaque côté une guérite et un œil-de-bœuf.

Portail intérieur

Date 1861
Sculpteur Eugène Dock

Les deux aigles en pierre proviendraient de l'ancien fort de Kehl et qui seraient dans le magasin du Génie depuis 1815 (date de l'évacuation de Kehl par la France). Il semble que les aigles aient été en mauvais état, car en 1861 le sculpteur Eugène Dock s'engagea à fournir deux aigles du modèle et de la taille de ceux cédées par le Service du Génie.Les nouveaux aigles étaient en place le 31 décembre 1861 et furent payées à Dock la somme de 1000 Francs.

En 1870, les allemands considérèrent ces aigles comme pouvant faire figure d'aigles prussiens, ce qui faillit leur porter malheur lors de la libération en 1918. On réussit juste à temps à empêcher la destruction, en apportant la preuve qu'ils existaient déjà sous le Second Empire9.

Siège de 1870

Date 1870

Lors du siège de la ville par les Prussiens, l'hôtel a été partiellement détruit et incendié.

Rénovation

Date 1872 à 1877
Architecte Edouard Roederer
Jean Geoffroy Conrath

L'hôtel a été partiellement détruit lors du siège de Strasbourg en 1870. Il a été reconstruit rapidement et quasiment à l'identique par les architectes Jean Geoffroy Conrath et Edouard Roederer10.

L’hôtel de Klinglin devient en 1873 la résidence du Gouverneur (Statthalter) du Reichsland d’Alsace-Lorraine6.

Hôtel du préfet

Date 1918

L'hôtel de Klinglin -ou Prétorial- fut: Hôtel de l' Intendance, Préfecture, résidence du Statthalter, Commissariat de la République et à nouveau Préfecture.

Lorsque l'Alsace est redevenue française, l'hôtel Klinglin est devenu de 1918 à 1924 la résidence du Commissaire général de la République puis l'hôtel du préfet (date exacte à confirmer)11,12.

Ajout d'une aile en 1942

Date 1942

En 1942 on construisit l'aile (pavillon latéral gauche) qui fait pendant à la construction de l'Intendance . Cette construction permit d'aménager au sous-sol un abri antiaérien13.

Stylistiquement, les façades de cette aile imitent très bien le XVIIIe siècle. Seule la menuiserie de la porte visible sur la photographie ci-dessous est caractéristique des années 1940.

Monument Historique 14

Date 15/5/1970

Classement parmi les Monuments Historiques le 15 mai 1970

façades et toitures du bâtiment (à l’exception du pavillon latéral gauche [construit en 1942]) ; sol de la cour d’honneur, jardins, portails d’entrée, balustrades et grilles de clôture


Autres vues sur cette adresse

Vues prises depuis cette adresse

Références

  1. Strasbourg en 1548 Le plan de Morant.
  2. DNA du 04/10/2009
  3. Dictionnaire_des_Monuments_Historiques_d'Alsace_(Livre) - page 490
  4. Strasbourg_Panorama_Monumental_(édition_G4J)_(Livre) - page 107
  5. Dictionnaire_des_Monuments_Historiques_d'Alsace_(Livre) - page 491
  6. a et b Totem_patrimoniaux_(Strasbourg),_2020 - Notice fournie par la Ville de Strasbourg dans le cadre du projet Totem
  7. Strasbourg Panorama Monumental et Architectural des origines à 1914, 1984, p.134
  8. Dictionnaire_des_Monuments_Historiques_d'Alsace_(Livre) - page 491
  9. L'Hôtel de la Préfecture par Hans Haug ( Directeur des Musées de le Ville de Strasbourg)
  10. Strassburg und seine Bauten (Livre), p341
  11. Guide Michelin 1919
  12. Les guides bleus illustrés Strasbourg 1938
  13. L'Hôtel de la Préfecture par Hans Haug
  14. Fiche Mérimée n°PA00085063 [archive] Consulté le 16/07/2020

Sources

  • Strasbourg Panorama Monumental et Architectural des origines à 1914, 1984, p.134
  • Strasbourg Panorama Monumental, 2003, page 107
  • Dictionnaire des Monuments Historiques d'Alsace, 1995, page 490
  • Notice fournie par la Ville de Strasbourg dans le cadre du projet Totem, 2020.
  • Site du CRDP [archive] de l'académie de Strasbourg

Lien externe

Contribute to this article


Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jean-Daniel Lohner

50 months ago
Score 0

Façades et toitures du bâtiment (à l'exception du pavillon latéral gauche);sol de la cour d'honneur,jardins,portails d'entrée,balustrades et grilles de clôture(classé Monuments Historiques le

15 mai 1970)L'adresse pour le classement est: 19 rue Brulée