Loading...

Eglise réformée du Bouclier (Strasbourg)

From Archi-Wiki

4 rue du Bouclier (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1787 à 1790
Architecte Jean Regnard Pfauth
Structure Lieu de culte (église, temple, synagogue, mosquée)
Courant architectural néoclassique

Date de extension 1905
Architecte Marcel Eissen

Classement Monument Historique environ 2010
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Eglise réformée du Bouclier

Date 1787 à 1790
Architecte Jean Regnard Pfauth


Contexte

On trouve dans un ouvrage sur les lieux de mémoire et de vie des Protestants d'Alsace et de Moselle1, un petit résumé historique utile : on y apprend que dès 1524, des réfugiés francophones, dits welches, ont afflué à Strasbourg, par petits groupes ou isolément. Une communauté se forma. En 1538, Martin Bucer retint Jean Calvin, lui même enfui de Paris, puis de Genève, pour s'en occuper et lui confier un cours d'exégèse à la Haute Ecole. Calvin organisa la paroisse, institua un ordre du culte et publia le premier psautier en langue française.

Après son départ en 1541 pour Genève, la paroisse fut fermée pour divers motifs en 1563 et ne put se rouvrir qu'en 1656 à Wolfisheim, à 6 km de là. L'Edit de Tolérance de 1787, promulgué par Louis XVI, accorde une reconnaissance légale aux protestants.

Historique et description du bâtiment

De ce fait, les réformés de Strasbourg sont autorisés à édifier un temple, mais plusieurs conditions doivent être respectées : le bâtiment ne doit pas avoir l'aspect extérieur d'une église, il doit être construit à distance de la rue et dépourvu de cloche.

L'édifice est réalisé sur les plans de Jean Regnard Pfauth. Son financement est couvert grâce aux collectes faites dans les paroisses des cantons suisses réformés.

Dans son ouvrage dédié aux églises de Strasbourg, Suzanne Braun précise que les plans du bâtiment furent paraphés le 25 octobre 1788 par le maçon Jean Regnard Pfauth et le charpentier Jacques-Paul Arnold devant le notaire royal Lacombe. Le temple est inauguré le 21.3.17902, en présence du maire Philippe Frédéric de Dietrich et des représentants des cultes luthérien et catholique.

Mais, "à peine" terminé, l'édifice fut réquisitionné de 1792 à 1795 pour servir de lieu de réunion au Club des Jacobins de Strasbourg.

Le clocher n'étant pas d'origine (cela aurait été contraire aux conditions de discrétion demandées par le Magistrat), il ne fut ajouté qu'en 1905.

L'ouvrage dédié aux lieux de mémoire et de vie des Protestants d'Alsace et de Moselle propose aussi une brève description de l'intérieur de l'édifice : une sobre double colonnade sépare la salle en trois parties, ceintes d'une tribune. Les seuls éléments décoratifs de ce temple, inspiré de l'esthétique réformée française, sont la chaire, la table de communion en marbre gris et blanc de J.B. Pertois et le buffet de l'orgue, récemment entièrement transformé par Dominique Thomas3.


Extension

Date 1905
Architecte Marcel Eissen


Comme dit précédemment, le clocher de l'église a été ajouté au début du XXe siècle, en 1905, ce qui est corroboré par divers ouvrages, par le site officiel de l'église (site officiel de l'église Réformée [archive]) ainsi que par une indication gravée dans la pierre, au bas du clocher. La date de construction (1905) apparaît en compagnie du nom de l'architecte, Marcel Eissen.

Nouvel orgue4

Date 2007

Orgue réalisé par le facteur d'orgue belge Dominique Thomas (DNA 2/3/2007).

Pour plus de renseignements consulter le site decouverte orgue [archive] (lien coupé, vérifié le 26/12/2017).

Information 5

Date environ 2010

Buffet classé au titre des Monuments historiques6

Bibliographie

Site officiel de l'église Réformée le Bouclier [archive]

Site "Maisons de Strasbourg" [archive]

Références

  1. Antoine Pfeiffer, Protestants d'Alsace et de Moselle, lieux de mémoire et de vie, 2006, éditions Oberlin/SAEP
  2. Eglises de Strasbourg, éd. Oberlin, Strasbourg, 2002, pages 205 à 207
  3. Protestants d'Alsace et Moselle, éd. Oberlin / saep, 2006, page 140
  4. DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace (journal quotidien)
  5. DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace (journal quotidien)
  6. fascicule journées du patrimoine 2010 édité par les DNA

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

52 months ago
Score 0

Ce lien vers le Musée virtuel du Protestantisme peut éventuellement intéresser quelqu'un. La page à consulter répond à la question : à quoi ressemble un temple protestant :

http://www.m....org/temple/ [archive]

Joël DURAND

52 months ago
Score 0

Au XVI° siècle, se trouvaient à cet emplacement deux maisons qui abritèrent Jean-Charles Lorchner qui fut quatre fois Ammeister (1567-1585) puis Jacques Kips qui assura trois fois la même fonction (1594-1606.

Une plaque commémorative des premiers pasteurs de l'église (Jean Calvin et Pierre Brully) est apposée près de l'entrée.1

Aw2mw bot

52 months ago
Score 0
1905 est la date d'érection du clocher
  1. Dictionnaire des rues page 69