Loading...

Eglise catholique Saint-Arbogast (Richtolsheim)

From Archi-Wiki

rue de Schoenau

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1858
Architecte Antoine Ringeisen
Structure Lieu de culte (église, temple, synagogue, mosquée)

Date de construction 1920
Sculpteur Ernest Weber
Léon Elchinger
Structure Statue/sculpture/oeuvre d'art
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Eglise catholique Saint-Arbogast1

Date 1858
Architecte Antoine Ringeisen

L’église catholique Saint-Arbogast a été construite en 1858 selon les plans de l’architecte Antoine Ringeisen.

L'ancienne église, datant d XVIIe siècle était en effet devenue trop petite et également vétuste, une partie du clocher tombant sur le toit de la nef, en 1845.

La nouvelle église est de style néo-classique, composée d’un clocher en façade et d’une nef unique terminée par un chœur polygonal en retrait, voûté d’arêtes.

Du côté gauche de l’édifice, est installé un monument aux morts datant de 1920, dont l’emplacement et la présentation ont été récemment modifiés (on verra en effet dans une notice qui lui sera consacrée qu'il ne se présente plus actuellement comme le montre l'article de Wikimedia mis en source). =fr Wikimedia] avec photos de l’extérieur et de l’intérieur de l’église, consulté le 25/02/2017

Monument aux Morts

Date 1920
Sculpteur Ernest Weber
Léon Elchinger

Le monument aux morts de Richtolsheim a été réalisé en 1920 en collaboration entre le céramiste Léon Elchinger et le sculpteur Ernest Weber, dont on devine les initiales, avec la date de 1920, en bas à gauche de la représentation centrale du Calvaire.

En réalité, lors de son édification, le monument aux morts adoptait la forme d’un édicule en maçonnerie enduite, couvert d’un toit à deux versants. Trois reliefs se trouvaient au revers de l’édifice et n’étaient donc pas mis en valeur. On peut voir la présentation ancienne sur tous les documents proposés en source, même ceux qui sont en ligne, car n'ayant pas été réactualisés depuis le changement.

Le livre, cité en source, et récemment paru, consacré aux monuments aux morts d'Alsace-Moselle, ne mentionne pas non plus cette nouvelle présentation, mais voit sans hésiter la signature d'Ernest Weber dans ce monument. Il précise en outre (page 100) que "si les bas-reliefs céramiques à sujet religieux évoquent l'art de la Renaissance et en particulier le travail de la famille della Robbia (Italie, XVe et XVIe siècles), ils s'inspirent de l'art allemand de la fin du Moyen Âge et du début de la Renaissance".

On proposera, de notre côté, la nouvelle présentation, décidée semble-t-il à la toute fin de l’année 2015, et sans doute réalisée au cours de l’année 2016. L’ensemble du monument a été déplacé et rapproché de l'église, placé à même la façade, du côté gauche.

A présent, tous ses éléments sont visibles d’une manière synoptique : la niche centrale, représentant la Crucifixion, les trois reliefs auparavant situés à l’arrière, qui représentent, de gauche à droite, le Couronnement d'épines, la Flagellation du Christ, et le Christ en croix entouré de deux anges. Et enfin, de part et d’autre de l’inscription « Aux Morts des Guerres », on peut lire la liste des noms des victimes des deux Guerres mondiales.

Sources :

- Le Patrimoine des Communes du Bas-Rhin, éd. Flohic, 1999, page 618

- Mourir pour la Patrie ? Les Monuments aux Morts d'Alsace-Moselle, éd. Lieux-Dits, 2016, page 100.

- Article de Wikimedia [archive]avec photos de l’extérieur et de l’intérieur de l’église, consulté le 25/02/2017.

- Site de l’inventaire général de la Région Alsace [archive] concernant le momument aux Morts de Richtolsheim, consulté le 25/02/2017.

Références

Sources

- Le Patrimoine des Communes du Bas-Rhin, éd. Flohic, 1999, page 618

- Article de [https://commons.wikimedia.org/wiki/%C3%89glise_St_Arbogast_(Richtolsheim)?uselang [archive]

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.