Loading...

Eglise Protestante Saint-Matthieu (Strasbourg)

From Archi-Wiki

97 boulevard d' Anvers

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1964 à 1966
Architecte Karl Hintermann
Willy Grossmann
Entrepreneur Ernest Jockers
Verrier d'art Tristan Ruhlmann
Structure Lieu de culte (église, temple, synagogue, mosquée)
Courant architectural contemporain
Consultez les 4 actualités de l'adresse


Eglise Protestante Saint-Matthieu1

Date 1964 à 1966
Architecte Karl Hintermann
Willy Grossmann
Entrepreneur Ernest Jockers
Verrier d'art Tristan Ruhlmann

Eglise moderne au campanile entièrement en béton, reposant sur quatre piliers qui se prolongent vers le ciel. Elle a été construite suite à un concours international. Le premier prix échut à une équipe d'architectes de Zurich, MM.Hintermann, Tagliabue, et Weidermann. Des difficultés administratives obligèrent l'association d'acquérir le projet de concours et de charger l'architecte Willy Grossmann, de l'étude définitive du projet.2

La capacité prévue est d'une centaine de places, qui peut-être agrandie grâce à deux salles adjacentes et donner ainsi environ 400 places. Le vitrail central a été réalisé par Tristan Ruhlmann. Le grand orgue est l'oeuvre de la manufacture Muhleisen de Cronenbourg. Une cuisine, des garages, et des locaux constituent le reste de l'édifice.

Consultation du dossier

La demande d’autorisation de construire émane de l’Association de Construction de l’Eglise Protestante St-Matthieu, 2 rue du Conseil des Quinze, à Strasbourg. Elle concerne la construction d’une Eglise Protestante St-Matthieu avec logements sur un terrain situé en bordure du boulevard d’Anvers et de la rue d’Ostende.

Le maître d’œuvre en charge du projet est l’architecte W. Grossmann, situé 9, place Kléber (on verra en lisant le petit historique de la construction, ci-dessous, que W. Grossmann a en fait repris le projet de l’architecte zurichois Carl Hintermann). L’entreprise de constructions est celle d’E. Jockers et Cie, située à Koenigshoffen.

La construction projetée comprend une église avec dépendance et logement de service et d’un presbytère (2 logements).

L’autorisation de construire est accordée le 4.11.1964.

Du 2 décembre 1964 au 14 juin 1965, pas de travaux commencés.

Au 16 juillet 1965, nivellement du terrain en voie d’exécution. L’entreprise de construction de E. Jockers exécute les travaux de gros œuvre.

Au 19.10.1966, les travaux sont achevés concernant le bâtiment de l’église.

Au 19.5.1967, achèvement des bâtiments de logements.

Petit historique de la construction

A l’occasion du 50e anniversaire de la pose de la première pierre de l’église, le pasteur Ernest Mathis a partagé quelques souvenirs de cette époque, dont voici des extraits :

« La paroisse de St Matthieu a vu le jour seulement après la 2e guerre mondiale. Dès les années 1950, et pour répondre à l’afflux de nouvelles populations par la construction de nouvelles cités, l’Eglise de la Confession d’Augsbourg installe une filiale de St-Guillaume avec lieu de culte et presbytère au n° 2, rue du Conseil des Quinze, une maison particulière appartenant à l’Association Wilhelmitana. En 1961, le Directoire de l’ECAAL y crée un poste autonome et nomme un pasteur à plein temps avec la mission de rassembler une communauté couvrant les secteurs du Conseil des XV, des cités Rotterdam et quai des belges, et d’entreprendre la construction d’un ensemble paroissial. » (…)

« Nous suscitons un concours d’architectes par voie de presse en France, en Suisse alémanique, au pays de Bade-Wurtemberg et au Palatinat. 26 architectes demandent l’envoi du programme et nous renvoient leur production sous sceau anonyme et avec maquette. Un jury composé de 4 architectes – dont l’architecte en chef des bâtiments de France de tout l’Est du pays !- et de 3 représentants de la paroisse déterminera le choix à retenir. C’est le projet « Carré » de l’équipe de l’architecte zurichois Carl Hintermann qui sera retenu. Cependant, face aux tracasseries administratives qu’on nous opposera à cause d’un projet étranger, nous préférons le racheter et le confier à l’architecte strasbourgeois Willy Grossmann. » (…)

« La pose de la première pierre aura lieu le 21 novembre 1965 et sera présidée par l’inspecteur Edmond Basset en présence de M. André Bord, alors ministre des anciens combattants, et de quelques responsables paroissiaux. Un mémorandum est introduit dans un cylindre de cuivre qui trouve sa place dans le creux d’une pierre de taille, emmurée plus tard dans le mur en briques entre les portes du lieu de culte et de la petite salle. Depuis l’oratoire du Conseil des XV, je puis suivre les travaux en permanence. »

« Les travaux avancent rapidement malgré le casse-tête causé par les fondations. En effet, le lieu de l’implantation du bâtiment est une ancienne carrière, et il ne faudra pas de moins de quelque 70 piliers de béton d’un diamètre de plus d’un mètre et d’une profondeur variant entre 3 et 7 mètres pour soutenir la plate-forme principale » (…)

« Le printemps 1966 voit la construction très avancée (…) la confirmation à la Pentecôte 1966 sera le premier culte célébré à l’église. L’église n’est pas terminée. Elle sera consacrée le 8 octobre 1966. L’auteur du projet, Carl Hintermann, et Willy Grossmann, le réalisateur, remettront ce jour-là symboliquement les clefs au Président Etienne Jung, qui les transmettra à votre serviteur . Et la vitesse de croisière de St-Matthieu va prendre son envol »3

Etat en 2014

Voici quelques vues récentes de l'église et des vitraux

L'orgue

Date 1976
Facteur d'orgue Ernest Muhleisen

Le premier orgue de l’église, installé en 1965, a servi de Pièce de Maîtrise pour l'examen de Gaston Kern, qui travaillait à l’époque comme contremaître avec Ernest Muhleisen. Il s’agissait de la mise en application d’une idée de Michel Chapuis : construire un orgue en « fa » (comme au Moyen-Âge), ce qui permet, malgré une taille réduite de donner l’ampleur des basses d’un instrument beaucoup plus important. L’orgue disposait de 3 claviers en fa, de 63 notes (jusqu’au sol) (on trouve plus de détails dans la source citée). Cet instrument, peut-être jugé trop atypique, fut finalement revendu à un particulier et céda sa place à l’orgue actuel.

L’orgue actuel a été construit en 1976 par Georges Emile Walther, beau-frère du pasteur Ernest Mathis, à l’origine de la construction de l’église, et gendre du facteur d’orgues Ernest Muhleisen (1897-1981), fondateur de la maison du même nom, pour remplacer l’instrument « expérimental » assez original, qui avait aussi été fourni par la Maison Muhleisen. Beaucoup plus classique dans sa conception que le précédent, l’orgue actuel a été inauguré le dimanche des Rameaux 11 avril 1976 par Michel Chapuis. Sa composition actuelle date de 2001 (on trouve plus de détails dans la source citée, ainsi qu’une belle photo de l’instrument)4.

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 642W274
  2. Présence de Strasbourg, octobre 1966
  3. Souvenirs de St-Matthieu, par Ernest Mathis, in Le Lien de Saint Matthieu, n° 210, février-mars 2015, pages 11 et 12
  4. A la Découverte de l’orgue, Orgues d’Alsace [archive], consulté le 25/08/2016

Annexes

Liens externes

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jean-Daniel Lohner

33 months ago
Score 0
Sur le site de l' église. Une église pour notre temps: Pour le jury, il est mentionné dont l' architecte en chef de la région Est de la France.