Loading...

Corporation de la Fleur (ancienne) (Strasbourg)

From Archi-Wiki

19 rue des Bouchers

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1722
Structure Immeuble

Date de démolition 1933
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Corporation de la Fleur (ancienne)1

Date 1722

Adresse citée depuis 1398 par Seyboth dans Das Alte Strassburg, sous l'appellation Der Metziger Trinkstube , maison reconnaissable par la présence d'une fleur sculptée et abritant le Poêle des Bouchers.

Nouvelle construction en 1558.2

Le bâtiment de 1722

Le bâtiment a encore été reconstruit en 1722 d'après l'article des DNA sur la corporation à la Fleur (voir liens ci-dessous).

Seul subsiste le portail d'entrée qui a été réinstallé au 3 rue de Rohan. Celui-ci est plutôt classique avec son fronton triangulaire, mais les consoles supportant le fronton, le cartouche naturaliste avec son décor floral qui orne le tympan, et le vase de fleurs qui le surmonte lui donnent une touche baroque. Ce portail est de style Louis XIV d'après la documentation de l'office du tourisme Sur les traces des corporations de métiers (voir liens ci-dessous).

Les encadrements de fenêtres des premier et deuxième étages sont à crossettes [archive].

Sur les deux photographies anciennes ci-dessous, on peut lire l'inscription "Zum Adler Gastwirthschaft" (Restaurant A l'aigle) au rez-de-chaussée.

Historique du Poêle des Bouchers dit "Corporation de la Fleur"

Le Poêle Zur der Blumen « A la Fleur », occupa cet emplacement du XIV° siècle jusqu'en 1791. La porte d'entrée était décorée d'une fleur sculptée dans la pierre et le bâtiment renfermait une écurie pour 120 chevaux. Ce portail est encore visible aujourd'hui, mais il a été déplacé au 3, rue des Rohan. La demeure fut transformée en hôtellerie qui prit successivement des noms différents : hôtellerie du « Marché aux bestiaux » en 1795, hôtellerie du « Poêle des Bouchers » en 1837, hôtellerie de « l'Europe » en 1860 et hôtellerie du « Cerf » en 1864. L'Estaminet de « l'Aigle » vint finalement s'y transférer en 1866. Le bâtiment fut démoli en 1933, lors du percement de la rue de la 1° Armée qui amputa la rue des n°19 à 27 rue des Bouchers. Le bâtiment actuel qui se situe au coin de la rue occupe donc en partie l’emplacement de l’ancien Poêle de la corporation des bouchers (dénommée corporation de la Fleur). (A. Seyboth, Strasbourg historique et pittoresque, pages 609-611)

A propos de la numérotation

Changement de numérotation : La Corporation de la Fleur était située 19 rue des Bouchers, le nouveau bâtiment est situé 17 rue de la Première Armée.3


- la corporation des bouchers sur le site de Joël Durand [archive]

- Sur les traces des corporations de métiers [archive], document pdf sur le site de l'office du tourisme de Strasbourg, juin 2012

Démolition

Date 1933

Démolition de l'immeuble dans le cadre de la Grande Percée.

Seul le porche a été conservé et a été remonté au 3,rue de Rohan

A cet emplacement se trouvait le Poêle de la corporation de la Fleur4, démoli en 1933.

Références

  1. Seyboth - Strasbourg historique et pittoresque (Livre)
  2. Das Alte Strassburg, de A. Seyboth, page 192
  3. opensreetmap [archive], le site officiel cadastre.gouv.fr [archive] n'indique pas de n° pour le nouveau bâtiment d'angle
  4. D'après une information qui se trouve sur le bâtiment situé 3 rue de Rohan (atelier de l'Oeuvre Notre Dame)

Annexes

Liens externes

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.