Loading...

Brasserie Gruber (Strasbourg)

From Archi-Wiki

89-91 route des Romains (Strasbourg)

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1855
Structure quartier
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Historique de la Brasserie Gruber1

Date 1855 à 1965

Le complexe brassicole de la famille Gruber s'étendait de la route des Romains, n°89-91 avec l'ancien siège, jusqu'au bois du Kupferhammer avec son ancien moulin.

Le domaine comprenait outre l'usine, des villas, pavillons, parc, bois, moulin et une ferme.

David Gruber, fondateur de la brasserie éponyme

David Gruber, alsacien, fondateur de la brasserie éponyme est né à Phalsbourg le 27 octobre 1825, il est décédé à Strasbourg le 31 octobre 18802, au faîte de sa gloire et de sa richesse.

Pharmacien de formation, il étudie la chimie organique, il est l’un des premiers à comprendre les processus scientifiques de la fabrication de la bière.

Diplômé, il exploite la petite brasserie Clausing en 1855, puis fonde sa propre entreprise.

Il met au point une bière innovante « Bock-ale » qui lui assurera beaucoup de succès car ses concurrents peinent à l’imiter.

Installé à Koenigshoffen, il innove dans le domaine de la conservation en exploitant de vastes caves. Sa brasserie étant située à proximité de la ligne Strasbourg-Bâle, il créé une voie au milieu de son usine lui permettant d’expédier des cargaisons en France et en Belgique.

Son essor industriel lui assure une immense fortune. Il possède ainsi des hôtels-brasseries dans toutes les grandes villes de France.

Agrandissement de la brasserie puis déclin

David Gruber achète le domaine de la Röthmühle, situé au sud du Mühlbach (un bras de la Bruche), d’une superficie de 11 hectares, en 1869. Le domaine tient son nom d’une plante herbacée, la garance, que l’on traitait ici de 1817 à 1869. Le moulin a été démoli pendant la guerre de 1870 pour agrandir le champ de tir des artilleurs3.

Ce terrain, inondable, servait à fournir de la glace qui était stockée ensuite dans les profondes caves de la brasserie4.

David Gruber décède en 1880, au faîte de sa gloire et de sa richesse. Son fils n’a que 12 ans et meurt subitement, à Paris en 1889.

L’entreprise périclite lentement à partir des années 1920. L’ancien domaine de la Rothmühle sera revendu à la Ville en 1933 (incluant villas, ferme, etc).

La villa Gruber a été construite vers 1880. Une autre villa (10 rue de l’Auberge de Jeunesse) a été construite à la même période sur cette vaste parcelle.

La Ville installera un orphelinat dans la villa Gruber, qu’elle renommera en villa Schweitzer, en l'honneur du célèbre médecin de Lambaréné (Gabon). La villa revend une partie des terrains situés à l’est de la villa pour bâtir le lotissement dit du « CREPS ». Il s’agit des maisons des années 1930 situées entre la rue de la Garance et la rue du Schnokeloch. Après la libération, la villa et une partie du domaine est occupé par les installations sportives du CREPS.

L'entreprise Gruber est rachetée en 1959 par la brasserie Fischer. Six ans plus tard l'entreprise ferme et la production cesse.

Une rue du quartier porte son nom et de nombreux bâtiments construits par le brasseur et sa famille sont encore visibles dans le quartier.

Usine : entre la route des Romains et le Mühlbach


Röthmühle : anciens moulins, près, Villa Schweitzer

Quelques publicités

Les anciens bâtiments Gruber (dans le domaine de Koenigshoffen)

Bâtiment Gruber en dehors du domaine

Lien externe

Références

  1. 50_ans_d'histoire_au_CREPS_(1945-1995), Jean Rahn, Martin Grunenwald, 1996, Le Verger Editeur, page 16-20
  2. David Gruber [archive], le père de la brasserie moderne, consulté le 10/06/2022
  3. 50_ans_d'histoire_au_CREPS_(1945-1995), 1996, page 18
  4. http://sitemap.dna.fr/articles/200712/15/la-villa-schweitzer-enfin-rehabilitee,strasbourg,000008609.php [archive] consulté le 14/06/2022


Bibliographie

50_ans_d'histoire_au_CREPS_(1945-1995), Jean Rahn, Martin Grunenwald, édition Le Verger, 1996