Loading...

Bâtiment de la pharmacie (Hôpital civil) (Strasbourg)

From Archi-Wiki

1 Place de l' Hôpital

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1537
Structure Bâtiments publics
Courant architectural alsacien (colombage)

Date de rénovation 2008

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 15/6/2011
Consultez les 3 actualités de l'adresse


Construction1

Date 1537

Le bâtiment de l'ancienne pharmacie est composé de trois bâtiments. La date 1537 figure au-dessus de la porte d'entrée de la pharmacie.

L'explication peut se lire dans les DNA du 8 décembre 2011 [archive] avec le concours d'Olivier Haegel du service de l'inventaire de la Région Alsace :

"L’imbrication de ces bâtiments s’explique par les passages de communication interne ouverts depuis le XVI e siècle. Le bâtiment central (vers 1530) qui devint la pharmacie en 1849 devait « servir au départ à stocker des denrées dans sa cave voûtée et au rez-de-chaussée » avec des appartements pour religieuses à l’étage1".

"Le bâtiment des administrateurs est l’édifice le plus ancien et celui dont la fonction est la plus certaine"1. La date 1527 est inscrite sur le linteau de la porte d'entrée de l'ancienne salle des séances du Conseil de l'Hôpital, une pièce de pur style gothique avec en clefs de voûte armoriées, les blasons des 3 notables liés à l’hôpital: Nicolas von Kniebs, Ammeister ( Handwerksmeister - maître des corps de métiers ) magistrat issu des corporations, Ludwig Boeckel Stettmeister, magistrat origine patricienne, Jacobus Meyer - Drytzener (Conseil des XIII). Admistrateurs des Hospices.

Le nom de Johannes Winnich (économe de l’hôpital de 1523 à 1530) a été découvert dans l’ancienne cage d’escalier de ce bâtiment1.

"Enfin, le bâtiment de la boulangerie, avec la date de 1572 gravée sur le linteau de la porte et associée à un bretzel et un pain, possédant une structure à pans de bois d’origine, bien conservée sur l’encorbellement du 1er étage1."

Rénovation

Date 2008

Les toitures de ce superbe bâtiment ont été entièrement refaites dans les règles de l'art.

Inscription à l'inventaire supplémentaire des MH du bâtiment de la pharmacie (Hôpital civil)

Date 15/6/2011

L'ancienne pharmacie, l'ancienne boulangerie et le bâtiment des administrateurs abritant la salle du conseil ont été inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 15 juin 20112.


Références

  1. a, b, c, d et e DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace (journal quotidien) - DNA du 8 décembre 2011 [archive] "Édifices hospitaliers hors normes" (avec le concours d'Olivier Haegel du service de l'inventaire de la Région Alsace)
  2. Mérimée_(site_internet) Notice Mérimée PA00085043 [archive] consulté le 23/11/2018

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Fabien Romary

21 months ago
Score 0

Je viens de vérifier en consultant le texte sur Mérimée [archive]. Vous avez tout a fait raison M. Lohner l'inscription de l'ancienne boulangerie et de l'ancienne pharmacie date bien du 15/06/2011.

On est un peu étonné par une inscription aussi tardive. Peut être l'inscription a t-elle été demandé en raison des travaux en cours et à venir à l’Hôpital Civil.

Jean-Daniel Lohner

21 months ago
Score 0
Il faut bien lire le texte de la protection, la date ne se met jamais a l' avant mais a la fin du texte donc c'est bien le 15/06/2011 et non le 20/03/1989. Vous pouvez verifier sur Momuments Historiques Strasbourg.

Justine Noé

21 months ago
Score 0
Après des recherches sur Mérimée, l'inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques de la pharmacie ne date pas de 2011, comme il avait été dit, mais bien de mars 1989. Cela a été corrigé.

Raphael PROT

21 months ago
Score 0
Inscrit aux monuments historique, toiture refaite il y a 5 ans, ça m'étonnerait fort !

Anne-françoise auberger

21 months ago
Score 0
Sauvez l'ancienne pharmacie et l'ancien bâtiment des archives des Hospices Civils, c'est l'appel lancé par les Amis du Vieux Strasbourg, dans une lettre ouverte dans lesDNA du 11/02/2014 [archive], adressée au maire Roland Ries; sa destruction est en effet programmée, pour construire un immeuble contemporain de logements étudiants.