Loading...

Anciens Bains municipaux (Colmar)

From Archi-Wiki


4a rue des Unterlinden

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1903 à 1906
Architecte Ulysse Abel Bertsch
Structure Bains publics / Piscine / Thermes
Courant architectural art nouveau
néo-baroque

Date de transformation 2012
Structure Musée
Consultez les 4 actualités de l'adresse


Anciens Bains municipaux1

Date 1903 à 1906
Architecte Ulysse Abel Bertsch

Historique du bâtiment

Les Bains municipaux sont construits sur l'emplacement de l' Ackerhof, ferme du couvent d'Unterlinden.

«C’est à l’architecte municipal Ulysse Abel Bertsch que nous devons l’édifice des Bains Municipaux, achevé en 1906.»

Les Bains répondent aux préoccupations de la Belle Epoque, concernant le sport, l'hygiène et les loisirs. Ils font partie des premiers bains chauds fonctionnant toute l'année, avec ceux de Guebwiller, ouverts en 1901, et de Sainte-Marie-aux-Mines, en 1903.

«Le Conseil Municipal avait, dès 1896, eut l’idée de créer un établissement de bain populaire (Volksbadenanstalt) mais dut attendre 1902 avant de trouver le terrain définitif, en l’occurrence le lieu-dit Ackerhof, l’ancienne ferme du couvent d’Unterlinden.»

Le plan initial prévoyait deux ailes et deux bassins. Seule l'aile donnant sur la rue de Ribeauvillé a été réalisée et le bassin prévu pour les hommes servit à tous.

Les Bains municipaux ont été bombardés en 1917. La toiture a été endommagée.

«L’édifice, devenu désuet, ferma ses portes en septembre 2003 et fut remplacé, à partir du printemps 2004, par l’établissement moderne et confortable Aqualia, situé rue du Pigeon.»

Descriptif architectural2.

La façade comporte une partie centrale légèrement saillante, achevée par un fronton arqué et un toit mansardé à la française.

L'accès se fait par un escalier double de part et d'autre d'une fontaine centrale semi circulaire.

L'aile réservée au bassin est «couverte d’un plafond cintré d’une portée de 12 mètres doté en son centre d’une vaste verrière à vitraux colorés dont les nervures de béton armé ne sont pas revêtues d’un berceau en plein-cintre ou en anse de panier, comme à Strasbourg et Mulhouse.»

«Une tribune à l’extrémité nord forme un belvédère, et une rangée de cabines de déshabillage placées entre les arcades flanque le niveau inférieur du bassin éclairé par de grandes appliques en ferronnerie.»

«Les lunettes en arcs brisés ouvertes sur des baies en plein-cintre confèrent à l’élévation intérieure une référence au gothique mais s’apparentent également à la piscine de Prenzlauer Berg à Berlin édifiée en 1900, en style néo-médiéval28, tandis que les appliques lumineuses de ferronnerie disposées sur chaque travée dérivent de la piscine des Müller’sches Volksbad de Munich édifiée en 1901 par Carl Hocheder.»

Selon les sources, le style de la façade est qualifié de "néo-Renaissance" (Le Patrimoine des Communes du Haut-Rhin, page 259) ou de néo-baroque, "pastiche directement inspiré des palais du XVIIIe siècle allemand". (article Livraisons d'Histoire de l' Architecture)

L'Agenda 2006 de la ville de Colmar choisit le terme de néo-baroque.

Vues anciennes

Reconversion

Date 2012

En 2012, le bâtiment rénové à l'intérieur devient une annexe du Musée Unterlinden.

Dans le projet du nouveau musée Unterlinden3, on peut lire:

«L’ancien couvent et les bains municipaux seront réaménagés pour l’art ancien et les manifestations événementielles. Parallèlement, la nouvelle aile est construite, habillée de briques et couverte de cuivre. Ce bâtiment abritera sur deux niveaux les collections modernes et contemporaines et au troisième niveau, les expositions temporaires.»

«Une galerie souterraine reliant le couvent à l’édifice moderne permettra de présenter l’histoire du musée ainsi qu’un panorama de l’art du XIXe et du début du XXe siècle.»

«Les réaménagements des places Unterlinden et du quai de la Sinn font partie intégrante du projet d’extension. Il s’agit de reconstituer en partie des éléments du tissu historique d’origine de la ville comme la réouverture du canal de la Sinn.»

Références

  1. Agenda 2006 de la ville de Colmar (Livre) page 119, téléchargeable en pdf [archive], consulté le 10/09/2016
  2. https://lha.revues.org/430#article-430 [archive], Livraisons d'histoire de l'architecture, «Strasbourg, Colmar, Mulhouse : les programmes de bains municipaux en Alsace au début du XXe siècle. Une politique volontaire d’hygiène publique», consulté le 11/09/2016,
  3. Site internet francetv 3 Alsace [archive] consulté le 13/08/2015

Sources

- Le Temps des Bains, publié en 2011, édité par Fage éditions, Lyon/Musée Unterlinden, Colmar.

- Le Patrimoine des Communes du Haut-Rhin, éd. Flohic, 1998, page 259.

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jocelyne BOES

21 months ago
Score 0
je n'ai pas supprimé les renseignements sur Abel Bertsch, je les ai copiés sur sa biographie.

Wilfred HELMLINGER

21 months ago
Score 0
Ta modification est judicieuse, Fabien, et j'avais moi-même été tenté de la pratiquer, avant d'y renoncer, car c'était l'initiative de Roland. Quant aux remarques stylistiques, elles sont intéressantes, mais je n'ai fait que citer ma source. J'aurais peut-être dû ajouter des guillemets. Mais rien n'empêche d'ajouter, dans le texte, un complément d'information ou d'interprétation.

Fabien Romary

21 months ago
Score 0
J'ai modifié l'événement pour mettre la date de construction 1906 et pas l'intervalle subjectif 1906-2003 (de type information). Le but n°1 d'Archi-Wiki, ne l'oublions pas, est de savoir qui est l'architecte de tel ou tel bâtiment. Lorsqu'on a la date de construction et l'architecte il ne faut pas faire un intervalle mais un événement de type construction.

S R.

21 months ago
Score 0
Pour moi, la façade principale de ce bâtiment n’est pas de style néo-renaissance, mais de style néo-baroque. Le fronton a presque la même forme que celui de l’hôtel Franck construit en 1759 à Strasbourg (lien vers ce bâtiment: http://www.a...Adresse=6488 [archive] ). Les putti qui l’ornent, ainsi que les nombreuses courbes et fenêtres ovales que l'on retrouve sur toute la façade sont aussi typiques de ce style.