Loading...

Ancienne maison Baehr (Strasbourg)

From Archi-Wiki

3 rue du Bouclier

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1752
Structure Immeuble
Courant architectural rococo

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 13/6/1929
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Ancienne maison Baehr

Date 1752

Ancienne maison de style rococo, bâtie pour le docteur Henri Baehr en 1752 par le maître maçon Paul Stahling.

Cette maison s'inspire du même style rococo que l'hôtel Choisy, qui se situe, non loin de là, 126 Grand Rue. Ici, l'immeuble est étroit et se limite à trois travées qu'encadrent des chaînages à refends. Concernant l'ornementation on admirera le balcon et les fenêtres à linteau, ainsi que les mascarons aux coiffes agitées. On admirera aussi la ferronnerie des grilles d'appui des baies et surtout du balcon central où l'on reconnaîtra des masques et des oiseaux. Une personne me croisant en train d'admirer cette façade m'a dit son coup de coeur pour cette maison : "c'est la plus belle maison de Strasbourg !". On peut la comprendre.

Pour en savoir plus sur les mascarons, voir ce site [archive] (lien coupé, consulté le 8/1/2015)

Pour en savoir encore plus sur les mascarons [archive]

Cherchant à qui elle a pu appartenir, je pense avoir trouvé la personne dans les registres de mariage de la paroisse protestante du Temple Neuf, à la date du 1er juin 1740. Les médecins du nom de Henri Baehr ne devaient quand même pas courir les rues à Strasbourg à cette époque ! Cela reste bien sûr à confirmer, mais la description du personnage par le pasteur dans le registre cadre tellement bien avec cette maison, que je ne résiste pas à citer le pasteur : "H. Georg Heinrich Bähr Medic. D. u. Practicus alhier, wie auch Hochgräffl. Hohenlohischer Rath u. Leib Medicus, der Kayserl. Academia Natura Curiosorum u. des Commercii Litterarii Physico-Technico Medici Mitglied". Voilà notre homme, qui est donc docteur en médecine et membre d'une très honorable Académie ! Notons qu'il signe Behr, alors que le pasteur orthographie son nom : Bähr. L'épouse, s'appellait, quant à elle, Anna Maria Schätzel.

Toujours, dans l'hypothèse très probable où il s'agit du commanditaire de cette maison, voilà des extraits de la description du personnage dans le Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne : Né en 1708 et décédé en 1761, Georges Henri Behr était le fils d'un chirurgien de Strasbourg. Il y a fait ses études et a été reçu docteur le 19.7.1731. Il est mentionné qu'il acquit dans sa ville natale une grande notoriété. Il porta le titre d'archiâtre et de conseiller aulique du Prince Joseph de Hohenlohe, et fut membre de l'Académie impériale des curieux de la Nature, ainsi qu'assesseur au Petit Sénat. Une riche bibliographie suit cette description. Il est également mentionné qu'au décès de son épouse Marie Christine Walther, survenu le 14.7.1739, il traduisit son éloge en vers. Le mariage que nous avons évoqué ci-dessus était donc son deuxième mariage. Précisons pour conclure, que son acte de décès se trouve dans les registres de Saint-Thomas, en date du 9 mai 1761 (avec l'orthographe : Behr ) , et qu'il a été enterré au cimetière Sainte-Hélène.

Information

Date 13/6/1929

façade et toiture (inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques:13 juin 1929)


Références

Sources

  • Alsace, Dictionnaire des monuments historiques, éd. La Nuée Bleue, Strasbourg, 1985, (p. 482)
  • Archives numérisées du Bas-Rhin, paroisse du Temple Neuf, M, 1722-1764, page numérisée 196 / 488, ainsi que paroisse Saint-Thomas, S, 1749-1774, page numérisée 29 / 147
  • Théodore Vetter, in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 3, page 160) )

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Joël DURAND

25 months ago
Score 0

En 1752, le maître maçon Paul Stahling reconstruit la maison pour le docteur Henri Baehr. De style Rococo, la façade présente un balcon au premier étage sur lequel repose une belle grille d’appui. Des têtes de femmes et d’hommes ornent les clés de cintre des fenêtres et de la porte d’entrée, conférant à la façade une belle tenue.

Sources : Dictionnaire des rues page 69, Connaître Strasbourg page 175.

Jean-Daniel Lohner

25 months ago
Score 0

Ancienne maison Beahr:façade et toiture (inscrit à

l'inventaire des Monuments Historiques:13 juin 1929)La maison élévée pour le docteur Henri Beahr.