Loading...

Ancien Poêle des Laboureurs (Colmar)

From Archi-Wiki

7 rue Vauban (Colmar)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1626
Structure Immeuble
Courant architectural Renaissance

Date de rénovation 2015
Architecte Michel Spitz Architectes
Structure Immeuble
Courant architectural Renaissance

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 18/6/1929
Consultez les 2 actualités de l'adresse


Ancien Poêle des Laboureurs

Date 1626

Historique du bâtiment 1

Le bâtiment actuel est issu de la reconstruction en 1626 d’un édifice qu’occupait déjà la puissante corporation des Laboureurs.

C'était le poêle, lieu de réunion de la corporation ou "tribu" des Laboureurs (Zunft der Ackerleute) «... l’une des plus puissantes structures d’encadrement de la population laborieuse de Colmar».

La corporation était chargée, par exemple, de régler les conflits de mitoyenneté et de dénoncer les délits ruraux.

«Après la Révolution, et jusqu’à l’achèvement de la synagogue en 1842, cet édifice servit de lieu de culte à la communauté juive de Colmar.»

Le bâtiment est ensuite occupé par un restaurant qui changea plusieurs fois de nom: "Zum Goldenen Schiff", "Zunfkeller".

En 1974, il devient restaurant administratif, jusqu'à son déménagement quai de la Sinn, en 2009.

Le bâtiment restera inoccupé jusqu'en 2015.

Descriptif architectural

Le magnifique encadrement de porte au centre de la façade illustre bien le style Renaissance tardive.

Le rez-de-chaussée est éclairé par une grande baie, avec arc plein cintre, de chaque côté du portail.

Le linteau porte l'inscription "Eh veracht als gemacht", "plus facile de dénigrer que d’agir", 1626 figure au dessus.

Le pignon est à deux niveaux. Les fenêtres sont à meneaux et linteaux moulurés.

Les façades et toitures font l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 18 juin 1929.

Réhabilitation de l'ancien Poêle des Laboureurs2

Date 2015

En 2010, l'acquéreur du bâtiment a le projet de créer une brasserie, l'idée est abandonnée et une SCI toulousaine rachète ce joyau architectural de Colmar.

Le cabinet Spitz, Hass et Muré [archive], cabinet d'architecture colmarien est chargé de "réinterpréter" le bâtiment historique.

Dans le journal l'Alsace du 12/09/20153, l'architecte Michel Spitz donne des informations sur le nouveau projet.

«Le rez-de-chaussée va devenir "un commerce de détail " sur une surface de près de 140m².»

«Au 1er étage, au second et sous la magnifique charpente seront aménagés six appartements...»

«Le bâtiment adjacent, rue de l'Ange constitue un rajout sans intérêt patrimonial de 1974». Les cuisines de l'ancien restaurant administratif y étaient installées. «Le projet du cabinet comprend la recréation d'une cour rue de l'Ange et d'un escalier...».

La maison adjacente sera également transformée en logement.

Modifications rue de l'Ange

Date 2015

Inscription sur la liste supplémentaire des Monuments Historiques4

Date 18/6/1929

«Façades et toitures : inscription par arrêté du 18 juin 1929»

Références

  1. Agenda 2006 de la ville de Colmar (Livre) page 93, téléchargeable en pdf. [archive], consulté le 23/01/2018
  2. http://c.dna.fr/edition-de-colmar/2016/04/17/renaissance-d-un-patrimoine [archive] DNA édition de Colmar du 17/4/2016
  3. Journal l'Alsace édition de Colmar du samedi 12/09/2015, version papier lue le jour même, Article de Jean Daniel Kientz et photos de Denis Sollier.
  4. Notice Mérimée n°PA00085405 [archive], consulté le 3 septembre 2015

Sources

Wikipédia [archive], consulté le 3 septembre 2015.

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.